WRC - LATVALA EN TÊTE EN SARDAIGNE, OGIER DÉCROCHE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC - LATVALA EN TÊTE EN SARDAIGNE, OGIER DÉCROCHE

  • gb
  • es
14.06.19

2019 Rallye de Sardaigne - Vendredi matin

2019 Rally Italia Sardegna - JM Latvala / M. Anttila

Jari-Matti Latvala mène le Rallye de Sardaigne après la première boucle d'étapes vendredi matin, en tête d'un doublé Toyota avec un avantage de 2,8 secondes sur Ott Tänak.

Après l'ouverture avec la Spéciale Ittiri jeudi soir sur une ancienne piste de motocross, les équipages ont effectué une boucle de quatre étapes au nord-est d'Alghero, à des températures bien supérieures à 30°C.

Teemu Suninen prend l'avantage dès le départ, remportant les ES2 et ES3. Sous les indications de son nouveau copilote Jarmo Lehtinen, il prend une avance de 10,6 secondes sur le reste du peloton.

Mais le pilote M-Sport part en tête à queue sur l’ES4, ouvrant la porte à Latvala. Le pilote Toyota saute sur l'occasion de prendre la tête sur l’ES4, mais cale sur l’ES5, réduisant considérablement son avance sur son coéquipier Tänak.

Parti second, Tänak se classe huitième sur l’ES2 et tombe en cinquième au classement général, mais l'Estonien volant tient un bon rythme tout au long de la matinée et remporte l’ES4, retournant à Alghero en deuxième position pour l’assistance de mi-journée.

Dani Sordo subit une crevaison lente de l’arrière gauche vers la fin de l’ES2, le pilote Hyundai termine la matinée à 0,7s de Tänak.

Elfyn Evans complétait le doublé M-Sport après le test d'ouverture du matin, mais opère un repli après avoir signalé un problème avec son freinage. Il est quatrième, 2,4 secondes derrière Sordo et 1,8 seconde devant Suninen, qui perd du temps à tempérer son rythme sur l'ES5.

Thierry Neuville est sixième après avoir choisi d’embarquer deux roues de secours, tandis que son coéquipier Andreas Mikkelsen, de Hyundai, est au moins aussi mécontent de son choix de pneus.

Kris Meeke se débat avec son manque d'expérience récente sur les spéciales sardes et occupe actuellement la huitième place au classement général dans la troisième Toyota.

L'équipe Citroën connaît une matinée difficile. Esapekka Lappi se retrouve en neuvième position après avoir crevé sur une trajectoire hasardeuse sur l’ES4. Le Finlandais remporte la victoire d'étape de l’ES5 mais ne remonte pas au classement. Premier parti, Sébastien Ogier est en neuvième position au classement général lorsqu'il heurte un rocher à l'intérieur d'un virage au début de l’ES5 et endommage sa suspension avant gauche. Le Français ne parvient pas à réparer sa C3 WRC et abandonne pour la journée.

Juho Hänninen complète le top 10 pour son retour dans une quatrième Toyota.

Tout juste sorti de sa victoire en FIA WRC 2 au Portugal, Pierre-Louis Loubet mène la catégorie en Sardaigne en 11ème position au général. Il devance le duo Škoda de Jan Kopecký et Kalle Rovanperä, premiers et deuxièmes en WRC 2 Pro.

Raul Badiu mène la catégorie FIA Junior WRC, 7,5 secondes devant Jan Solans.