WORLD RX - ANDREAS BAKKERUD GAGNE ENFIN ALORS QUE LA BATAILLE POUR LE TITRE PREND UNE TOURNURE DRAMATIQUE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WORLD RX - ANDREAS BAKKERUD GAGNE ENFIN ALORS QUE LA BATAILLE POUR LE TITRE PREND UNE TOURNURE DRAMATIQUE

  • gb
  • es
05.08.19

World RX du Canada 2019 - Finale 

Andreas Bakkerud remporte une étonnante victoire au World RX du Canada à Trois-Rivières, revenant dans la bataille des pilotes du Championnat du Monde de Rallycross présenté par Monster Energy, à trois manches de la fin. 

 

Il s'agit de la première victoire du pilote Monster Energy RX Cartel depuis 2016 en Argentine. Il frôle la victoire à deux reprises cette année - deuxième en Belgique et en Grande-Bretagne - mais sur le redoutable circuit urbain au Québec, il fait finalement une belle performance.

 

Bakkerud récompense les efforts de son équipe RX Cartel avec une victoire qu'il pensait ne jamais obtenir. « Nous avons travaillé dur en équipe et je priais pour que ce jour arrive, même si avec toute la malchance que nous avons eue cette saison, je pensais que cela n'arriverait peut-être jamais », a-t-il déclaré.

 

« Nous avons eu quelques difficultés pendant des mois pour réunir l'équipe en vue de la première manche à Abu Dhabi. Nous étions très proches de la victoire en Belgique et à Silverstone et nous avons été forts jusqu'en demi-finale en Suède. Même aujourd'hui, j'ai eu des problèmes en finale avec mon embrayage qui a brûlé au départ. »

« Mais nous sommes restés soudés en tant qu'équipe et je suis très heureux pour eux et pour tous les supporters de Bakkerud Blue. »

 

« Il s’est passé près de 950 jours depuis ma dernière victoire. Ce n'était pas une course que je m'attendais à gagner pour être honnête. Le Canada n'est pas un circuit sur lequel je fais des miracles. Je suis heureux que la voiture soit restée en un seul morceau, ça m’a permis de remporter la première victoire pour RX Cartel. »

 

Cette victoire permet à Bakkerud de prendre la place de Timmy Hansen qui était deuxième au classement des pilotes avant le Canada et de se rapprocher à cinq points du leader du championnat Kevin Hansen.

 

Kevin est cinquième à l’arrivée mais est disqualifié de la finale après que les commissaires aient estimé qu’il était en faute dans un affrontement avec Anton Marklund (GC Kompetition).

 

Kevin mène maintenant le classement général avec 143 points, Bakkerud est deuxième avec 138 points et Timmy troisième avec 129.

 

Quant à ses chances de remporter le championnat, Bakkerud ajoute : « C'est très serré, les courses sont imprévisibles. Je pense que ce sera une lutte jusqu’au bout au Cap (dernière manche du championnat 2019 en novembre).

 

« Ce ne sera pas facile de gagner le championnat. Il faut de bons résultats et de la chance. Ça va être difficile, mais on ne sait jamais. »

 

Suivant son frère Kevin à seulement six points en amont du Canada, Timmy est le grand perdant dans la querelle du championnat après un accident en Q2 et une course 4 chaotique en Q4.

 

Sa Peugeot 208 est gravement endommagée au contact de plusieurs voitures et il passe la ligne d’arrivée au pas d’escargot, avant d’être récupéré par la dépanneuse.

 

En raison de ces incidents, il manque les demi-finales et quitte le World RX du Canada avec seulement quatre points.

 

Deuxième derrière Bakkerud en finale, Janis Baumanis, de l'équipe STARD, a fait mieux que sa troisième place dans la cinquième manche au Hell en Norvège.

 

« C'est vraiment agréable d'être ici entre ces deux gars », a-t-il dit. « L'équipe a travaillé très dur. C'est ma cinquième finale de la saison, et nous sommes récompensés. »

 

Timur Timerzyanov (GRX Taneco), qui avait pris la place de Bakkerud à Spa-Francorchamps en mai, est troisième. Le Russe avait précédemment mené sa Hyundai i20 en demi-finale malgré une suspension cassée. 

 

« En fait, la voiture se comportait mieux avec la suspension cassée, » plaisante-il. « En finale, la troisième place était un cadeau pour moi après que Kevin (Hansen) et Anton (Marklund) se soient allés au contact après le joker. J'ai eu de la chance aujourd'hui, mais c’est ça la course. »

 

Guerlain Chicherit, le patron de l'équipe GC Kompetition, termine quatrième pour boucler un week-end impressionnant. Marklund se classe cinquième à la suite d’un affrontement avec Kevin Hansen ayant causé d'importants dommages à la suspension de sa Renault Mégane.

 

Niclas Gronholm (GRX Taneco), qui avait donné le ton en début de week-end et terminé en tête des qualifications, semble prêt à relever un défi de taille pour la victoire générale.

 

Cependant, il paye le prix d'une stratégie joker coûteuse en demi-finale, où il termine quatrième et n’est donc pas qualifié pour la suite.

 

Dans sa Seat Ibiza, Timo Scheider atteint la demi-finale deux, mais un affrontement avec l'Audi S1 Monster RX Cartel de Liam Doran cause d’importants dommages à sa carrosserie et le classe sixième. L'incident fait chuter Doran à la quatrième place de la demi-finale, alors que le Britannique semble avoir trouvé sa place dans la finale.

 

Krisztian Szabo (EKS Sport), qui arbore un autocollant "tout juste marié" sur le pare-chocs arrière de son Audi S1 en mémoire de ses récentes noces, célèbre une victoire en Q2, avant une cinquième place en demi-finale. 

 

Le Lituanien Rokas Baciuska, dans la Renault Mégane GC Kompetition, est en retrait dès la Q1 après avoir été pénalisé de cinq secondes pour avoir heurté les marqueurs de piste à deux reprises. Cette pénalité le fait chuter à la neuvième place après la Q2. 

 

Il reprend du poil de la bête pour atteindre la demi-finale où il termine cinquième après avoir crevé un pneu. Cyril Raymond, membre de l'équipe GCK, voit ses plans tomber à l’eau en raison d’un problème mécanique dans la même demi-finale.

 

Guillame De Ridder joue toujours de malchance et terminant l'épreuve à la 14ème place au général dans sa Renault Clio GCK Academy.

 

Après une belle remontée jusqu'à la neuvième place en Q3, Oliver Bennett quitte la compétition en course 3 de la Q4, lorsque sa Xite Racing Mini Cooper est prise en sandwich et en ressort avec une suspension avant droite cassée.

 

Jani Paasonen de l'équipe STARD connaît un week-end mouvementé. Les problèmes du Finlandais ont commencé aux essais libres, au contact de l'un des célèbres murs de béton de Trois-Rivières.

 

Sa Ford Fiesta franchit ensuite la ligne d'arrivée dans la troisième course de la Q2 après un nouveau contact avec une barrière de pneus qui endommage la suspension arrière droite. Il terminera finalement dernier. 

 

Le championnat s’envole maintenant pour Loheac, pour le World RX de Bretagne du 31 août au 1er septembre.

 

Les résultats complets du World RX du Canada ici.