WORLD RX - TIMMY HANSEN REMPORTE LE TITRE MONDIAL LORS D’UNE FINALE PASSIONNANTE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WORLD RX - TIMMY HANSEN REMPORTE LE TITRE MONDIAL LORS D’UNE FINALE PASSIONNANTE

  • gb
  • es
10.11.19

World RX d’Afrique du Sud 2019 - Finale 

Le Suédois Timmy Hansen a été sacré champion du monde lors d'une finale palpitante du Championnat du monde de RX FIA, le SABAT World RX d'Afrique du Sud.

 

Au cours d'une saison plus serrée que jamais dans l'histoire du championnat du monde, comme prévu, la lutte pour le titre des pilotes s'est soldée par une finale passionnante lors de la 196e course de la saison 2019.

 

Au début de la finale, Timmy Hansen avait deux points d'avance sur le Norvégien Andreas Bakkerud et son frère Kevin Hansen était à 11 points derrière.

 

Un incident litigieux dans le sixième virage a fortement impacté le résultat de la course, et le destinataire du titre.

 

Bakkerud, en tête après avoir pris le meilleur départ parmi les six finalistes, va au contact avec Timmy Hansen, qui tombe de la deuxième à la quatrième place. Pendant ce temps, Kevin envoie sa Peugeot 208 consœur en tête à queue dans la terre et retombe à la cinquième place.

 

Bakkerud semblait se diriger vers la victoire et le titre, mais Niclas Gronholm dans la Hyundai i20 GRX Taneco avait d'autres idées. Le Finlandais, qui avait été TQ avant la finale, a pris la tête de Bakkerud dans l'incident du virage 6 pour prendre la victoire avec Bakkerud deuxième à l'arrivée.

.

Timmy Hansen s'est défendu pour terminer quatrième derrière son coéquipier Timur Timerzyanov. Kevin termine cinquième.

 

L'Allemand Timo Scheider, dans la Seat Ibiza ALL-INKL.COM Muennich Motorsport, se classe sixième pour sa deuxième participation à une finale depuis la première manche du championnat à Abu Dhabi.

 

Les commissaires ont lancé une longue enquête sur l'incident qui s'est produit après la course et n'ont décidé qu’aucune action n’était à entreprendre à l’encontre des pilotes impliqués.

 

Le résultat de la course place Timmy Hansen et Bakkerud à égalité de points, 211, Timmy remportant le titre en vertu de ses quatre victoires de course en 2019 contre une seule pour Bakkerud. Kevin est troisième au classement général devant Gronholm.

 

Timmy s’est laissé submerger par l’émotion, debout sur sa voiture, après avoir fait les traditionnels burns dans le premier virage de l'hippodrome international de Killarney.

 

Pour Timmy, 27 ans, le fils aîné de Kenneth Hansen, 14 fois champion d'Europe FIA de Rallycross, ceci est la fin parfaite d'une saison éprouvante et d'un week-end très compétitif.

 

« Je suis sous le choc. J'ai signé la performance de ma vie ce week-end", a-t-il déclaré. "Quelle saison incroyable. C'est incroyable. C'est tout ce que je voulais. »

 

« Je suis super content que tout se soit déroulé à la perfection pour la dernière course de l’année. Je suis extrêmement fier d'avoir gardé mon sang-froid et ma concentration. Course après course, j'ai réalisé de bonnes performances, ce qui est exactement ce que j'espérais faire en venant ici. »

 

« Avec une telle pression, il n'y a pas de place pour la moindre erreur et c'est l'une des meilleures performances de toute ma carrière. C'est irréel d'être nommé champion du monde. »

 

« En finale, on m'a dit à la radio après l'incident avec Andreas (Bakkerud) qu’il me fallait gagner une place pour être champion. Je poursuivais Timo (Scheider) avec acharnement et j'ai remarqué qu'il avait un problème et qu’il allait devoir se contenter de la quatrième place. »

 

« Ce n'est pas la façon rêvée de remporter le titre, mais il ne s'agit pas que d’une seule course, c'est une bataille sur une année. Cette saison a été la meilleure de ma carrière. »

 

« Remporter le titre par équipe est également un excellent résultat pour une petite équipe qui travaille très dur. Je suis si fière de tout le monde. La voiture a été parfaite à chaque fois et c'est grâce à toute notre équipe. »

 

Après avoir terminé troisième au classement général du Championnat d'Europe FIA 2013 de Rallycross, Hansen s'est qualifié pour le World RX et a remporté son premier succès dans la manche italienne avant de terminer quatrième du championnat. 

 

Le succès de la saison de World RX 2015 apporté trois autres victoires (Norvège, France, Turquie) et une deuxième place dans la série derrière Petter Solberg. 

 

En 2016, Hansen remporte le World RX du Canada et monte quatre fois sur le podium en 2017. Hansen entre dans une cinquième saison consécutive avec Peugeot en 2018 où il signe deux podiums et termine sixième du championnat.

 

En 2019, il mène le peloton avec quatre victoires en 10 manches - en tant que seul pilote à avoir remporté plusieurs épreuves au cours d'une saison ayant vu six vainqueurs différents.

 

Bakkerud n'est pas d'humeur à fêter sa deuxième place dans la lutte pour le titre après l'incident au virage six. « Je tiens à remercier chaleureusement Monster Energy RX Cartel pour tous les efforts qu'il a déployés cette année », a-t-il déclaré.

 

« Je suis aussi fier d'avoir trouvé ce qu'il y a de mieux en moi. J'ai eu l'impression d'avoir gagné la bataille ce week-end en ayant de loin la meilleure réaction au début de la finale, avec tous les atouts en main. Je ne ferai pas d'autres commentaires sur l’incident. » 

 

Janis Baumanis de l'équipe STARD boucle le week-end en septième position au classement général après avoir atteint la demi-finale. Son coéquipier Jere Kalliokoski se classe 14ème après un week-end qui démarre par un feu sur sa Ford Fiesta lors des essais libres de samedi.

 

GC Kompetition boucle la saison avec une huitième place au classement général pour Guerlain Chicherit, le patron de l'équipe.

 

De Ridder, de GCK Academy a participé à sa deuxième demi-finale dans sa Renault Clio, mais le contact avec la Renault Mégane de Chicherit lui fait rater une occasion de se qualifier pour la finale. De Ridder reçoit une pénalité de 10 secondes pour son implication dans l’accident et termine 10ème derrière Krisztian Szabo d'EKS Sport.

 

Le Suédois Anton Marklund se classe 11ème dans la Renault Mégane GCK consœur, tandis que le Français Cyril Raymond franchit trois fois les limites de la piste et est disqualifié de la Q2 et termine 15ème.

 

Oliver Bennett dans la Mini Cooper Xite Racing atteint sa deuxième demi-finale après Silverstone, et boucle un week-end solide en 12ème place juste devant le Russe Matvey Furazhkin dans la Skoda Fabia ESmotorsport - Labas GAS.

 

Liam Doran, le coéquipier de Bakkerud chez Monster Energy RX Cartel, qui devait jouer un rôle de soutien pour le Norvégien, a connu un week-end torride.

 

Le Britannique n'a pas pris le départ en Q1 suite à un changement de moteur sur l'Audi S1, casse un arbre de transmission en Q2 et abandonne en Q3.

 

Ses problèmes ne s'arrêtent pas là puisque, malgré une victoire en Q4, il prend une pénalité de cinq secondes. Il boucle finalement le week-end en bas du classement.

 

Voir tous les détails du week-end de la course World RX d’Afrique du Sud ici.