WEC : 24 HEURES DU MANS APRÈS 12 HEURES | Federation Internationale de l'Automobile

WEC : 24 HEURES DU MANS APRÈS 12 HEURES

  • gb
  • es
16.06.19

Les trois premières heures du dimanche ont été tout sauf calmes avec trois interventions de la voiture de sécurité pour autant d'incidents.

LMP1 

Les deux Toyota TS050 Hybrides se sont relayés en tête au rythme des ravitaillements et des neutralisations de course. A mi-parcours, Kamui Kobayashi (n°7) a quatre secondes d'avance sur Sébastien Buemi (n°8) alors que la voiture de sécurité reprend du service après le deuxième incident sur le même tour, pour la Ligier ARC Bratislava n°49 pilotée par Henning Enqvist.

La troisième place, longtemps tenue par la BR1 BR Engineering n°17 de SMP Racing, est récupérée par la Rebellion R13 n°3 de Rebellion Racing, à deux tours des voitures japonaises, Egor Orudzhev provoquant le déploiement d'une autre voiture de sécurité en heurtant la barrière de pneus après un tête à queue dans les virages Porsche.

 

LMP2 

Les diverses neutralisations ont secoué les choses dans cette catégorie. L'Alpine n°36 de Signatech Alpine Matmut doit attendre au bout de la voie des stands après son ravitaillement perdant deux minutes sur l'Aurus n°26 de G-Drive Racing. L'équipe bénéficie d'une avance confortable avec Roman Rusinov au volant. En revanche, aucun changement à signaler pour l’ORECA Jackie Chan DC Racing n°38, toujours en troisième position.

 

LMGTE Pro 

Aston Martin perd tout peu après minuit. D'abord, Alex Lynn fait une sortie de piste dans Karting au volant de la Vantage n°97, et moins de 20 minutes plus tard, Marco Sørensen commet la même erreur dans sa Vantage n°95. La n°97 parvient à rentrer au stand, mais la n°95 est trop endommagé pour redémarrer et la voiture de sécurité reprend du service.

Ferrari - qui avait précédemment perdu la Ferrari AF Corse n°71 avec un moteur cassé - mène la catégorie avec la 488 GTE EVO n°51, mais Daniel Serra doit faire le plein, contrairement à Kévin Estre dans la Porsche n°92. À mi-course, la Porsche n°91, pilotée par Frédéric Makowiecki, complète le podium.

 

LMGTE Am 

Les trois interventions de la voiture de sécurité entre minuit et 3 h ont modifié certaines positions, à l'exception de la Ford GT Keating Motorsports n°85 qui conserve la tête. Aston Martin pourrait trouver du réconfort dans la deuxième place occupée par la Vantage TF Sport n°90, suivie de la Porsche 911 n°77 de Dempsey-Proton Racing, vainqueur 2018, en troisième position.