LES CHAMPIONS COURONNÉS EN FIN DE SUPER SAISON AU MANS | Federation Internationale de l'Automobile

LES CHAMPIONS COURONNÉS EN FIN DE SUPER SAISON AU MANS

  • gb
  • es
16.06.19

Au terme de 24 heures de course, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso et Sébastien Buemi remportent les 24 Heures du Mans deux fois en une saison et deviennent Champions du Monde d'Endurance FIA 2018/19.  

Kazuki Nakajima a l'honneur de passer premier devant le drapeau à damier au volant de la TS050-Hybrid n°8 Toyota Gazoo Racing, terminant 16 secondes devant la Toyota n°7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et Jose Maria Lopez, qui menait la course à une heure du terme. Cependant, une crevaison a forcé Lopez à s'équiper d'un nouveau pneu, permettant ainsi à la Toyota n°8 de prendre la tête et la victoire.

La BR01-AER SMP Racing n°11 prend la dernière place sur le podium avec Stoffel Vandoorne terminant trois tours devant la R13 Rebellion Racing n°3 de Bruno Senna et six tours derrière les deux Toyotas.

LMGTE Pro : Victoire pour Ferrari ; sacre mondial pour les pilotes Porsche 

Les champions du monde LMGTE sortants, James Calado, Alessandro Pier Guidi, ainsi que Daniel Serra, ont célébré une victoire difficile dans la Ferrari AF Corse n°51 dans la catégorie LMGTE Pro qui comptait 17 voitures et six constructeurs. La Ferrari 488 GTE Evo a terminé 49 secondes devant la Porsche 911 RSR n°91 de Gianmaria Bruni.  

Cependant, ce sont Kevin Estre et Michael Christensen qui fêtent leur victoire au Championnat du monde des pilotes FIA d'endurance GT malgré une 10e place dans la catégorie après une course pavée d'incidents et un collecteur d'échappement brisé ayant retardé la Porsche 911 RSR n°92.

LMP2 : La bataille du championnat se joue sur le fil
Les deux principaux protagonistes de la course au titre LMP2 ont pris part aux 24 Heures du Mans avec seulement quatre points d'avance sur l’Oreca Jackie Chan DC Racing n°38, devant l’ A470 Signatech Alpine Matmut n°36.  Mais dans la course, c'est la Signatech Alpine qui termine un tour devant ses rivaux pour remporter le titre et la victoire de la catégorie aux 24 Heures du Mans.  

Pierre Thiriet, André Negrao et Nicolas Lapierre - qui fête sa quatrième victoire de catégorie au Mans - montent sur la plus haute marche du podium avec l'équipage Jackie Chan de Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry sur la deuxième marche du podium en dignes vice champions.

LMGTE Am : Project 1 remporte le titre pour sa première saison WEC

Dans la catégorie LMGTE Am, la Ford GT de Keating Motorsports Ford remporte le championnat IMSA au terme des 24 Heures du Mans. Jeroen Bleekemolen arrive 44,9 secondes devant la Porsche 911 Team Project 1 n°56 de Jorg Bergmister, la première des voitures du WEC à être entrée en lice.  Le maximum de 38 points permet à l'équipe et à Bergmeister, Egidio Perfetti et Patrick Lindsey de remporter les titres de champions WEC LMGTE AM 2018/19 équipe et pilotes.

Cependant, lors des vérifications techniques d'après course, la capacité du réservoir de carburant de la Ford n°85 a été jugée supérieure à la limite autorisée et les résultats de course ont donc été annulés (décision n°123 des commissaires).  C'est ainsi que la Porsche n°56 prend la première place, suivie de la Ferrari JMW Motorsport JMW n°84.

Cliquez ici pour le résultat des 24 Heures du Mans (Résultat provisoire modifié)


Cliquez ici pour le classement du championnat à la fin de la Super Saison 2018/19.

Cliquez ici pour les citations des pilotes après les 24 Heures du Mans