Motor sport federations plan increased collaboration | Federation Internationale de l'Automobile

Motor sport federations plan increased collaboration

  • fr
  • es
01.10.18

FIA, FIM, FAI and UIM meet in Mies, Switzerland

Earlier this month, the four international governing bodies in motor sport FAI (air sports), FIA (automobile), UIM (power boating) and FIM (motorcycling) gathered at the "House of Motorcycling" in Mies, Switzerland.

Positive discussions took place with the aim of increasing the level of collaboration and capitalising on synergies across all disciplines of motorised sport.

The governing bodies already work together in several capacities, including the joint organisation of events such as cross-country rallies, homologation of equipment, legislation that governs common aspects of the sports and advocacy for social responsibilities. Each organisation expressed a strong desire to bolster and grow these existing projects.

A number of new key areas of common interest were also identified, which the federations will focus on to strengthen the entire sporting landscape. These include the potential to work more closely on the development of safety equipment and best practices, the commitment towards a more environmentally sustainable future, the development of sustainable powertrain technology, improving the inclusivity of the sport, and creating common competitor education programmes.

With so many areas for positive collaboration, the organisations will continue to work at both a governance and operational level to build on the foundations set out in this initial meeting.

Graham Stoker, FIA Deputy President for Sport, said: “It has been a long term objective to bring together our global organisations and set out a pathway for closer collaboration. The same passion and drive is at the heart of all our disciplines, and we face many of the same challenges every day. Working more diligently together will have benefits for all – the organisers, competitors, sponsors and fans – and I believe the goals we have set out will result in safer, more environmentally conscious, more exciting and more inclusive sport for everyone to enjoy.”

Vito Ippolito, FIM President, said: “It is essential to have a platform between organisations with close synergies. In each of our sports, we are constantly seeking to innovate in order to enhance fan experience, competition structures and general development. The exchange with my fellow counterparts underlined the cooperation already existing among international motor sport federations such as between the FIA and the FIM that share circuits and work on safety or public affairs together and we will continue these relationships in the future.”

Pierre Duval, FAI Environment Commission President, said: “With lightning speed evolution of technologies, our E-powered sports can more easily find common grounds for attracting new crowds as participants and spectators. We are delighted to join forces with other international federations to promote through sport the use of cleaner energies for the world and make sure we all run our activities in the most efficient and safe manner without wasting our sportsmen and sponsors time and money replicating tasks. This evolution will allow us to better work together with authorities, organisers and media for offering the public new experiences in an environmentally friendly format.”

Raffaelle Chiulli, UIM President, said: “As ARISF and UIM President I am very pleased of such a constructive cooperation among all motorsport IF's.I am convinced that jointly we can more effectively raise awareness on environment, alternative energies and sustainable development, promote environmental responsibility in all motorsports events, develop environmental friendly technologies and solutions and exchange best practices and know-how without having to reinvent the wheel.”

 


Les fédérations des sports motorisés renforcent leur collaboration

La FIM, la FIA, la FAI et l’UIM se sont réunies à Mies, en Suisse.

En septembre, les quatre instances internationales de réglementation des sports mécaniques, la FAI (sports aériens), la FIA (automobile), l’UIM (motonautisme) et la FIM (motocyclisme), se sont réunies au siège de la FIM à Mies, en Suisse.

Ces fédérations ont mené des discussions constructives en vue d’approfondir leur collaboration et de tirer parti des synergies dans les diverses disciplines des sports motorisés.

Ces instances coopèrent déjà dans de nombreux domaines, dont l’organisation d’épreuves telles que les rallyes tout-terrain, l’homologation d’équipements, la législation commune ainsi que des initiatives en faveur de la responsabilité sociale. Chaque organisation a exprimé une volonté forte de soutenir et de développer ces projets.

La réunion a permis par ailleurs de définir de nouveaux axes de travail collectif auxquels les fédérations se consacreront pour améliorer le paysage sportif. Parmi eux, citons les perspectives d’une coopération accrue en matière d’élaboration d’équipements et de bonnes pratiques de sécurité, l’engagement en faveur d’un avenir écoresponsable, le développement de technologies de motorisation durables, l’élargissement de l’accès au sport ainsi que la création de programmes de formation conjoints à l’attention des compétiteurs.

Le champ d’action étant très vaste, les organisations continueront d’œuvrer aussi bien au niveau de la gouvernance qu’au niveau opérationnel afin de bâtir les fondations évoquées lors de cette première réunion.

Graham Stoker, Président-Délégué pour le Sport de la FIA, a déclaré : "Réunir nos organisations mondiales en vue d’intensifier notre collaboration était un objectif de longue date. Le même entrain et la même passion sont au cœur de toutes nos disciplines, et nous partageons souvent les mêmes défis au quotidien. Resserrer nos liens profitera à tous – organisateurs, concurrents, sponsors et fans – et je suis convaincu que les buts que nous nous sommes fixés favoriseront un sport plus sûr, plus respectueux de l’environnement, plus intéressant et plus ouvert à tous."

Vito Ippolito, Président de la FIM, a déclaré : "Il est essentiel que des organisations qui travaillent en étroite synergie disposent d’une plate-forme commune. Dans chacune de nos disciplines, nous cherchons constamment à innover afin d’améliorer le spectacle pour les fans, les structures des compétitions ainsi que le développement en général. L’échange avec mes homologues a permis de mettre en avant la coopération déjà en vigueur entre des fédérations internationales de sports mécaniques telles que la FIA et la FIM, qui partagent des circuits et travaillent ensemble sur des questions de sécurité ou de société, et nous comptons bien poursuivre ces relations à l’avenir."

Pierre Duval, Président de la Commission Environnement de la FAI, a déclaré : "L’évolution extrêmement rapide des technologies crée pour nos catégories électriques des opportunités communes d’attirer de nouveaux participants et spectateurs. Nous sommes ravis de nous associer à d’autres fédérations internationales afin de promouvoir, via le sport, des énergies plus propres pour la planète et de nous assurer que nous gérons tous nos activités de la manière la plus efficace et la plus sûre possible, en évitant à nos sportifs et nos sponsors de gaspiller temps et argent à refaire ce qui a déjà été fait. Cette évolution nous permettra de mieux travailler avec les autorités, les organisateurs et les médias pour offrir au public de nouvelles expériences dans un format respectueux de l’environnement."

Raffaelle Chiulli, Président de l’UIM, a déclaré : "En tant que Président de l’ARISF et de l’UIM, je suis très heureux de cette collaboration fructueuse entre toutes les fédérations internationales de sports mécaniques. Je suis convaincu qu’ensemble, nous pouvons sensibiliser plus efficacement le public à l’environnement, aux énergies alternatives et au développement durable, promouvoir la responsabilité environnementale dans toutes les épreuves sportives, développer des technologies et solutions écologiques et échanger nos meilleures pratiques et savoir-faire sans avoir à réinventer la roue."