Hill Climb Masters - Spectacular Third Edition Awaits! | Federation Internationale de l'Automobile

Hill Climb Masters - Spectacular Third Edition Awaits!

04.10.18

With 175 drivers registered and 20 national teams ready to battle it out for the Nations Cup, the 2018 edition of the FIA Hill Climb Masters is likely to be full of promise and passion.

The FIA Hill Climb Masters is about to go into its third edition, in Italy next to the small and magnificent medieval town of Gubbio. The first editions, in 2014 in the Grand Duchy of Luxembourg, and in 2016 in the Czech Republic, had already made a big impression and left indelible memories for those who participated in, or attended them. However, the event will go up another level between 12 and 14 October, as it will break two new records for participation, and features a top-class field.

The “Masters” are not just a high-level biennial race; they are also a huge festival for the hill climb discipline and its participants. As well as assembling the best drivers from 22 countries, the event is also a major gathering, which has a friendly and festive atmosphere, in which the pride of flying the flag of one’s country imbibes the drivers and their teams with even greater energy.

This event brings together the best drivers from national championships, and will be the setting for unprecedented battles, between drivers who do not usually compete against one another. The Greeks, British, Romanians, Slovenians and Maltese rarely leave their home territory, but have already made space in their diaries for the Masters, which is an event not to be missed.

The Masters also serve as a setting for the Nations Cup: a competition in which 20 countries (eight more than in 2014) will each be represented by a team of four drivers, and in which gold medals can only be won through a truly collective effort.

Drivers and cars will be spread amongst four categories: Category 1 for Production cars (Groups A, N and GT) and Category 2 for Competition cars (prototypes, single seaters and silhouette cars). There will also be Categories 3 and 4, which are analogous to the former two, except that they are exclusively open to so-called “national” cars, i.e. those that comply with the particular regulations of their countries. The Masters are therefore a unique opportunity to see cars from the European Championship compete on the same course against either single seaters driven in the hotly contested British Championshipor the special Pikes Peak Norma powered by a twin-turbo engine driven by Swiss Fabian Bouduban. And among the so-called closed cars, the Audi TTR DTM driven by Czech Vladimir Vitver, a regular in the European Championship, will be up against two veritable giants of the discipline, the Jörg Weidinger ex-Plasa BMW 320, and the Mercedes SLK340 driven by the Swiss Reto Meisel. Both of the latter are fitted with a Judd V8 engine with breath-taking power and intoxicating exhaust notes, which will of course be amplified by the high-echo acoustics of the mountains.

Each of the last three gold medallists will be defending their titles: in Category 2, the Italian Simone Faggioli, winner of the 2016 edition in Czech Republic, will once again lock horns with his compatriot Christian Merli, who was recently crowned European Champion. In Category 1, Lucio Peruggini driving his Ferrari 458 GT3 will be the favourite, but the BMW Z4 GT driven by Marco Iacoangeli could well upset the odds. In Category 4, Scott Moran – the man with 158 wins and 6 titles in the British Championship – will be aiming for another gold, but is expecting some serious competition from his compatriots Trevor Willis, Wallace Menzies, Will Hall and Alex Summers. The records for Category 3 remain up for grabs: sometimes reduced to a secondary role in the shadow of single seaters in 2014 and 2016, the GTs and touring cars from the national championships will be the centre of attention, thanks to being attributed their very own classification. Unsurprisingly, this category has the most entrants (80 cars), with Mitsubishi Lancers, Porsches, Ferraris, Lancia Delta Integrales, Audi Quattros, Subaru Imprezas and Legacys, Lotus, BMW M3s and a multitude of smaller-engined cars, capable of miraculous performance thanks to their feather-light weight, their agility and the dexterity of their drivers.

 

For those not making the trip to Italy, the FIA Hill Climb Masters can be watched on livestreaming via the FIA YouTube channel.

(https://www.youtube.com/FIAOfficialVideo) or on the Facebook page dedicated to the event (www.facebook.com/FIAHCM) .

The official list of entrants can be consulted here.


FIA HILLCLIMB MASTERS : VERS UNE 3ème EDITION GRANDIOSE !

 

Avec 175 pilotes inscrits et 20 équipes nationales prêtes à en découdre pour la Coupe des Nations, l’édition 2018 des Masters de Course de Côte de la FIA s’annonce très prometteuse et passionnante.

Les Masters de Course de Côte de la FIA vont vivre leur troisième édition, en Italie à proximité immédiate de la petite et magnifique ville médiévale de Gubbio. Les premières éditions, en 2014 au Grand-Duché de Luxembourg, et en 2016 en République tchèque, avaient déjà fait forte impression et laissé des souvenirs mémorables à tous ceux qui y avaient ou participé ou assisté, mais l’épreuve atteindra ces 12-14 octobre une nouvelle dimension, avec de nouveaux records de participation et un plateau de premier choix.

Les « Masters » ne sont pas qu’une course biennale de haut niveau ; ils sont aussi une immense célébration de la course de côte et de ses acteurs. En plus de réunir les meilleurs pilotes de 22 pays, l’épreuve se veut aussi être un grand moment de rassemblement, dans un esprit convivial et festif et où la fierté de porter les couleurs nationales procurent une énergie atypique aux pilotes et aux équipes qui les entourent.

Les « Masters » rassemblent les meilleurs pilotes des championnats nationaux et vont donner lieu à des confrontations inédites, entre pilotes qui n’ont pas l’habitude de se rencontrer. Les Grecs, Britanniques, Irlandais, Bulgares, Roumains, Slovènes ou Maltais sortent peu de leurs frontières, mais marquent désormais d’une croix au calendrier la date des Masters comme un évènement à ne pas manquer.

Les “Masters” servent aussi de cadre à une Coupe des Nations : une compétition dans laquelle 20 pays (soit 8 de plus qu’en 2014) seront représentés chacun par une équipe de 4 pilotes et où il s’agira de s’appliquer collectivement pour décrocher les médailles d’or.

Pilotes et voitures seront répartis dans quatre catégories: la Catégorie 1 des voitures de Production (Gr. A, N et GT) et la Catégorie 2 des voitures de Compétition (protos, monoplaces et silhouettes), plus les Catégories 3 et 4, qui sont les reflets des deux premières, mais exclusivement ouvertes à des voitures dites « nationales », c’est-à-dire conformes à la règlementation particulière de leur pays. Les « Masters » offrent ainsi une occasion unique de voir des voitures du Championnat d’Europe affronter, sur un même terrain, les monoplaces du très relevé Championnat britannique ou encore la Norma à moteur bi-turbo spécialement conçue pour Pikes Peak du Suisse Fabian Bouduban. Et parmi les voitures dites fermées, l’Audi TTR DTM du Tchèque Vladimir Vitver, habitué du Championnat d’Europe, aura à se mesurer à deux monstres sacrés de la discipline, la BMW 320 ex-Plasa de Joerg Weidinger et la Mercédès SLK340 du Suisse Reto Meisel, lesquelles ont en commun un moteur Judd V8 à la puissance décoiffante et à la sonorité grisante, évidemment amplifiée par l’écho des montagnes.   

Chacun des trois médaillés d’or de 2016 remettra sa victoire en jeu : en Catégorie 2, l’Italien Simone Faggioli, vainqueur de l’édition 2016, engagera un nouveau bras de fer avec son compatriote Christian Merli, tout récemment couronné Champion d’Europe. En Catégorie 1, Lucio Peruggini et sa Ferrari 458 GT3 repartiront avec la cote de favoris, mais la BMW Z4 GT de Marco Iacoangeli pourrait très bien créer la surprise. En Catégorie 4, Scott Moran - l’homme aux 158 victoires et 6 titres en Championnat britannique – visera à nouveau l’or, mais s’attend à une sérieuse réplique de ses compatriotes Trevor Willis, Wallace Menzies, Will Hall et Alex Summers. Le palmarès de la Catégorie 3 reste à ouvrir : parfois réduites à des rôles à l’ombre des monoplaces en 2014 et 2016, les GT et voitures de tourisme des Championnats nationaux vont être portées sur le devant de la scène, grâce à un classement qui leur sera propre : sans surprise, la catégorie est la plus fournie (80 voitures) et la plus fournie, rassemblant des Mitsubishi Lancer, Porsche, Ferrari, Lancia Delta Integrale, Audi Quattro, Subaru Impreza et Legacy, Lotus, BMW M3 et une multitude de voitures de plus petite cylindrée, capables de miracles grâce à leur poids-plume, leur agilité et à la dextérité de leurs pilotes.

 

Pour ceux qui ne se déplaceront pas en Italie, les Masters de Course de Côte de la FIA pourront être suivis en livestreaming depuis le chaîne Youtube de la FIA (https://www.youtube.com/FIAOfficialVideo) ou depuis la page facebook dédiée à l’évènement (www.facebook.com/FIAHCM) .

La liste des engagés officielle est disponible ici.