FIA and Formula 1 set out clear direction for 2021 F1 Power Unit regulations

31.10.17

FIA and Formula 1 presented manufacturers with the roadmap and key features of future Power Units

In the presence of FIA President Jean Todt, representatives from the FIA, FIA Formula One World Championship Commercial Rights Holder (F1) and current and potential Formula One manufacturer representatives met today, 31 October, in Paris to discuss regulations for the 2021 Power Unit.

In line with the objectives outlined by the FIA for the future of these regulations, which include a reduction in cost, maintaining road relevance with hybrid technology and improving the sound of the cars and the appeal for the fans, manufacturer representatives were presented with a roadmap for the development of the next generation of regulations.

The proposals shared today have been developed jointly by the FIA and by F1 using data and input from teams, power unit suppliers and outside experts, and the overall framework for the 2021 power unit definition will be in place and published by the FIA at the end of 2017.

In order to uphold the objective of cost reduction, work will continue over the next 12 months to define certain elements of the Power Unit, but the design and development of the complete Power Unit will not be possible until all the information is released at the end of 2018. This aims to ensure that manufacturers continue to work on the current specification Power Unit.

During the remaining part of 2017 and 2018, the FIA and F1 will also work with the teams to establish power unit test and development restrictions as well as other cost containment measures.

Manufacturer representatives were presented with the vision for the key new features of the 2021 Power Unit proposed by the FIA and F1. These are as follows:

  • 1.6 Litre, V6 Turbo Hybrid
  • 3000rpm higher engine running speed range to improve the sound
  • Prescriptive internal design parameters to restrict development costs and discourage extreme designs and running conditions
  • Removal of the MGUH
  • More powerful MGUK with focus on manual driver deployment in race together with option to save up energy over several laps to give a driver controlled tactical element to racing
  • Single turbo with dimensional constraints and weight limits
  • Standard energy store and control electronics
  • High Level of external prescriptive design to give ‘Plug-And-Play’ engine/chassis/transmission swap capability
  • Intention to investigate tighter fuel regulations and limits on number of fuels used

A series of meetings will now commence with all the interested parties to discuss and develop the proposal in the spirit of the widest possible cooperation.

FIA Secretary-General for Sport, Peter Bayer, said: “Today was a key step in the development of the Power Unit regulations for 2021. The FIA has been working with the Commercial Rights Holder to define a positive step forward for these regulations which maintain Formula One’s place at the pinnacle of motor sport technology whilst addressing the key issues facing the sport such as cost, road relevance and fan experience at the racetrack. We felt it was important to bring the teams into the discussions today and explain the direction we are taking and I’m pleased with the response we have received.”

Formula 1, Managing Director, Motorsports Ross Brawn said: “The 2021 power unit is an example of the future way the FIA as regulators, F1 as commercial right holders, the teams and the manufacturers as stakeholders will work together for the common good of the sport. The proposal presented today was the outcome of a series of meeting which took place during 2017 with the current teams participating in the FIA Formula 1 World Championship and the manufacturers who showed their interest to be part of the pinnacle of motor sport. Also, we’ve carefully listened to what the fans think about the current PU and what they would like to see in the near future with the objective to define a set of regulations which will provide a powertrain that is simpler, cheaper and noisier and will create the conditions to facilitate new manufacturers to enter Formula 1 as powertrain suppliers and to reach a more levelled field in the sport. The new F1 has the target to be the world’s leading global sports competition married to state of the art technology. To excite, engage, and awe fans of all ages but to do so in a sustainable manner. We believe that the future power unit will achieve this.”

---

La FIA et Formula 1® fixent un cadre clair pour la réglementation des unités de puissance de F1 en 2021

La FIA et Formula 1 ont présenté aux constructeurs leur feuille de route ainsi que les principales caractéristiques des futures unités de puissance

En présence du Président de la FIA Jean Todt, des représentants de la FIA, le Détenteur des droits commerciaux du Championnat du Monde de Formule Un (F1) ainsi que des représentants des constructeurs F1 actuels et potentiels se sont réunis ce jour, mardi 31 octobre, à Paris pour discuter de la réglementation applicable aux unités de puissance en 2021.

En accord avec les objectifs énoncés par la FIA, à savoir la réduction des coûts, le maintien d’une pertinence vis-à-vis de l’industrie routière avec la technologie hybride et l’amélioration de la qualité du son des voitures et du spectacle pour les fans, une feuille de route a été présentée aux constructeurs pour l’élaboration de la future réglementation.

Les propositions présentées aujourd’hui ont été préparées conjointement par la FIA et Formula 1 à partir des contributions des équipes, des motoristes et d’experts extérieurs, et le cadre général définissant le moteur 2021 sera mis en place et publié par la FIA fin 2017.

Afin de respecter l’objectif de réduction des coûts, les travaux se poursuivront lors des 12 prochains mois pour définir certains éléments de l’unité de puissance. Toutefois, la conception et le développement de l’unité complète ne seront possibles que lorsque toutes les informations auront été dévoilées fin 2018. Cette mesure vise à garantir que les constructeurs continueront de travailler sur la spécification d’unité de puissance actuelle.

Fin 2017 et en 2018, la FIA et F1 collaboreront également avec les équipes en vue d’établir des restrictions portant sur le développement et les essais ainsi que d’autres mesures de maîtrise des coûts.

Les représentants des constructeurs ont pris connaissance des nouvelles caractéristiques clés de l’unité de puissance 2021 telle que proposée par la FIA et Formula 1 :

  • V6 turbo hybride, 1,6 litre ;
  • Un régime moteur augmenté de 3000 tr/min pour améliorer la qualité du son ;
  • Des paramètres de design interne bien précis pour restreindre les coûts de développement et décourager les conceptions et conditions de roulage extrêmes ;
  • Abandon du moto-générateur thermique (MGUH) ;
  • Un moto-générateur cinétique (MGUK) plus puissant avec un déploiement manuel par le pilote en course, ainsi qu’une option pour emmagasiner de l’énergie sur plusieurs tours afin de donner au pilote le contrôle d’un élément tactique de course ;
  • Un seul turbo avec des contraintes dimensionnelles et des limites de poids ;
  • Des batteries et des unités de contrôle électronique standardisées ;
  • Des paramètres de design externe bien précis afin de favoriser un changement aisé de châssis/moteur/transmission, de type "Plug-And-Play" ;
  • L’intention de réfléchir à des réglementations de carburant plus strictes et à une limitation du nombre de carburants utilisés.

Il est prévu de tenir une série de réunions avec toutes les parties intéressées en vue d’examiner et de finaliser cette proposition dans un esprit de coopération le plus large possible.

Peter Bayer, Secrétaire-Général de la FIA pour le Sport, a déclaré : "Nous avons franchi aujourd’hui une étape essentielle dans l’élaboration de la réglementation relative aux unités de puissance pour 2021. La FIA et le Détenteur des droits commerciaux sont parvenus à faire évoluer cette réglementation de manière à maintenir la Formule Un au sommet de la technologie du sport automobile tout en relevant les défis propres à la discipline tels que les coûts, la pertinence pour l’industrie routière et le spectacle pour les fans sur les circuits. Nous avons estimé qu’il était important d’associer les équipes à ces discussions aujourd’hui et d’expliquer la direction que nous prenons. Les réactions ont été positives et je m’en réjouis."

Ross Brawn, Directeur Sportif et Technique, Formula 1, a déclaré : "L’unité de puissance 2021 est un exemple de la façon dont la FIA, en tant qu’instance de réglementation, Formula 1, en tant que détenteur des droits commerciaux, et les équipes et les constructeurs, en tant que parties prenantes, vont travailler ensemble dans le futur pour l’avenir de la discipline. La proposition présentée aujourd’hui est l’aboutissement d’une série de réunions organisées en 2017 avec les écuries participant actuellement au Championnat du Monde de Formule Un de la FIA et avec les constructeurs ayant manifesté un intérêt pour faire partie de la catégorie reine du sport automobile. Par ailleurs, nous avons écouté avec attention ce que pensent les fans des unités de puissance actuelles et ce qu’ils aimeraient voir dans un avenir proche en vue de définir une réglementation qui aboutira à un groupe propulseur plus simple, moins coûteux et plus bruyant, et qui favorisera l’arrivée de nouveaux motoristes en F1, et d’atteindre un niveau de compétitivité plus homogène. La nouvelle F1 se veut la plus grande compétition sportive internationale au monde, associée à la technologie de pointe. Pour enthousiasmer, attirer et impressionner les fans de tous les âges, mais en le faisant d’une manière durable. Nous sommes convaincus que la future unité de puissance permettra de réaliser cet objectif."