WIM - L'ÉQUIPE EUROPÉENNE GIRLS ON TRACK ENTAME SON PREMIER CAMP D'ENTRAÎNEMENT DE LA FIA | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WIM - L'ÉQUIPE EUROPÉENNE GIRLS ON TRACK ENTAME SON PREMIER CAMP D'ENTRAÎNEMENT DE LA FIA

  • gb
  • es
30.04.19

L'équipe européenne, composée de six femmes sélectionnée lors de la finale Européenne du challenge Girls On Track FIA, a participé à son premier stage d'entraînement le week-end dernier, totalement plongée dans les coulisses de la deuxième manche de la Coupe du monde FIA de voitures de tourisme en Hongrie, à Budapest.

Au cours des 18 derniers mois, le programme européen des jeunes femmes de la FIA, le Girls on Track Karting Challenge, a invité les jeunes filles à s’essayer au sport automobile lors d'épreuves de slalom en karting urbain dans neuf pays européens. Le Challenge s’est terminé par une finale européenne au Mans le mois dernier, où six jeunes femmes ambitieuses et talentueuses ont été sélectionnées pour participer à deux camps d'entraînement sportifs et éducatifs afin de soutenir et de développer leur carrière dans le monde intense du sport automobile. 

Leur premier week-end sur le circuit d’Hungaro leur a donné un aperçu exceptionnel de tous les aspects d’un wee-end de course, permettant aux filles d'avoir une connaissance et une compréhension approfondies du travail de chaque intervenant, de leur relation et de leur association vitale avec les autres participants de la série. Grâce au soutien de la FIA, des officiels de course, d'Eurosport Events - le promoteur de la WTCR - et de cinq des concurrents inscrits dans la série qui ont désigné des pilotes comme mentors de langue maternelle pour les futures coureuses de cinq nations différentes, les filles ont bénéficié d'un accès sans pareil dans les coulisses de l'un des meilleurs championnats de la FIA.

Après avoir rencontré leurs mentors vendredi après-midi - Gabriele Tarquini, champion en titre du WTCR, Tiago Monteiro, Tom Coronel, Daniel Haglöf, Andy Priaulx et Thed Björk - les filles ont eu une occasion unique de les accompagner au très important briefing des pilotes, avant de se rendre aux vérifications techniques et administratives pour suivre le travail technique des représentants de la FIA et de la manifestation. Elles ont ensuite rejoint leurs équipes de pilotes pour les essais libres 1, observant le travail des ingénieurs qui affinent les voitures de course jusqu’à la perfection.

Samedi, les filles ont eu accès aux séances d'information pré-essais libres 2 des équipes avant de regarder les qualifications. Elles ont également eu droit à un tour de circuit en mode compétition avec Jean-Karl Vernay en Audi RS 3 LMS avant d'observer les préparatifs de dernière minute de la course sur la grille. Après avoir vu l'Argentin Nestor Girolami remporter une course 1 pleine d'action, les filles ont été invitées à participer à la conférence de presse des vainqueurs et à poser des questions aux pilotes aux côtés des médias accrédités venus de partout dans le monde. Tout au long du week-end, elles ont également rencontré de nombreuses femmes à différents postes, ce qui leur a permis d'avoir un aperçu précieux des nombreuses possibilités de carrière dans le sport automobile.

La dernière journée du meeting leur a offert une visite guidée de l’impressionnant centre des opérations d'Eurosport TV et un atelier sur la sécurité pendant la préparation des courses 2 et 3. Pour compléter l’aperçu global et unique d'une week-end de course, les filles ont assisté à la cérémonie du podium de la Course 2, alternant entre la présence auprès de l’équipe pour suivre les courses, et les invitations en groupes au contrôle de course pour assister, depuis la première ligne, au travail exceptionnel du directeur de course et de l'équipe gérant les éléments sportif de l'épreuve.

L'un des mentors, le Suédois Daniel Haglöf, chef d'équipe et pilote de PWR Racing ayant terminé troisième dans la Course 2, était très enthousiaste : "C'était une très bonne expérience. Nous leur avons montré beaucoup de choses au sein de l'équipe dont notre façon de travailler. De mon côté, j'ai expliqué comment je gère un week-end et quelles sont mes priorités. Chez PWR, c'est tout à fait naturel pour nous ; nous essayons toujours de pousser les femmes dans le sport automobile. Nous avons Mikaela Åhlin-Kottulinsky, la première femme victorieuse en TCR, c'était donc naturel pour nous d’accompagner les jeunes femmes. Le sport automobile est fantastique dans ce sens où les hommes et les femmes peuvent concourir dans les mêmes conditions, donc c'est tout à fait unique, et nous essayons de pousser Mikaela, nous espérons la voir sur une grille WTCR à l'avenir".

Découvrez ce que l'équipe européenne FIA Girls on Track a à dire sur son premier camp d'entraînement, conçu pour leur donner un aperçu poussé de tous les aspects du monde du sport automobile :

Michalina Sabaj, Pologne " J'ai passé ce week-end à suivre Gabriele Tarquini. J'ai beaucoup appris de lui et je lui suis très reconnaissante pour le temps qu'il a passé avec moi et pour son attention. J'apprécie aussi beaucoup chaque personne qui a passé du temps avec nous et nous a montré son travail, et bien sûr notre équipe de la FIA. C'était un week-end incroyable et j'ai hâte d’être au prochain."

Nina Pothof, Pays-Bas " Ce fut un week-end incroyable. C'est super de voir les équipes, les pilotes et les officiels faire tous ces efforts pour le sport, et aussi de voir que je pourrais être plus qu'une simple pilote. Je n’ai pas les mots pour décrire ce que je ressens en ce moment."

Maja Hallén Fellenius, Suède "Je pense que le premier camp d'entraînement a été un succès. Nous avons beaucoup appris et nous nous sommes tellement amusées. Je suis heureuse d'avoir rencontré toutes ces personnes avec lesquelles j'espère pouvoir rester en contact. Nous avons pu voir tous les aspects d'une course, tout ce que nous n'avons pas l'habitude de voir, comme le contrôle de course, les vérifications techniques et la télévision. Mais aussi les équipes, nous avons pu comprendre ce qu'il se passe réellement au delà du simple fait de rouler sur la piste. C'était aussi agréable d'avoir un des pilotes comme mentor pendant le week-end. Mais surtout, je tiens à remercier la FIA pour cette opportunité et je suis sure qu'elle m'aidera pour l’avenir."

Anna Glaerum, Suède " Ce week-end a été très instructif et c'est la meilleure chose que j'ai jamais faite. J'ai beaucoup appris sur de nombreux postes importants. C'était incroyable de voir des gens qui travaillent comme ingénieurs, dans les médias et la sécurité ; c'était amusant de les voir tous travailler dur pour que tout soit parfait. C'était fantastique d'essayer de nouvelles choses et de faire un tour de piste dans une vraie WTCR. Je suis très reconnaissante d'avoir été reçue ici et c'était très intéressant de tout voir d'un point de vue totalement nouveau. Le week-end a été absolument incroyable. Merci à la FIA et à tous ceux qui ont participé, vous avez fait de ce week-end le meilleur des week-.ends »

Matilde Fidalgo, Portugal " Si je devais choisir un mot pour décrire ce week-end, ce serait ‘unique’. J'ai appris tous les éléments nécessaires à une course mondiale. J’ai absolument tout adoré ! C'est un genre de vie que je me vois mener tout le temps."

Milja Kukkonen, Finlande " Le week-end au Hungaroring a été étonnant. J'ai eu l'occasion de voir comment l'équipe travaille et de suivre la compétition avec eux. J'étais chez PWR Racing et je ne pouvais pas être plus heureuse parce qu'ils forment une équipe incroyable. J'ai appris beaucoup de nouvelles choses et les deux pilotes ont été si amicaux et gentils avec moi. Nous avons aussi eu beaucoup d'autres activités dont la meilleure selon moi, le tour en voiture sur le tour promotionnel ! Nous sommes aussi allées sur la grille, sur le podium et au contrôle de la course. C'est quelque chose que je ne reverrai probablement pas, alors je suis très reconnaissante de ces moments passés en Hongrie. Cerise sur le gâteau, mon mentor est monté sur le podium après une course incroyable. C’était un week-end extraordinaire, je n’ai rien de plus à ajouter. »