WTCR - SUCCÈS À DOMICILE POUR HONDA, GUERRIERI MÈNE À NOUVEAU LA BATAILLE POUR LE TITRE WTCR / OSCARO | Federation Internationale de l'Automobile

WTCR - SUCCÈS À DOMICILE POUR HONDA, GUERRIERI MÈNE À NOUVEAU LA BATAILLE POUR LE TITRE WTCR / OSCARO

  • gb
  • es
26.10.19

Course du Japon 2019 - Course 1 

*La victoire de la course 1 au Japon donne à Guerrieri l'avantage sur la #RoadToMalaysia.

*Langeveld, motorisé par Audi, monte sur le podium pour la première fois en WTCR / OSCARO, en deuxième position.

*Monteiro, fait un retour héroïque en troisième, 12 mois après ses blessures

*Tomita est le meilleur des pilotes wildcard.

Esteban Guerrieri est en tête de la Coupe du Monde WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO avec une victoire depuis la pole position DHL de la Course 1.

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport remporte une victoire à domicile pour Honda sur les 2,243 km du circuit, devant le Néerlandais Niels Langeveld de Comtoyou Team Audi Sport et Tiago Monteiro de KCMG.

"C'est l'une de mes meilleures victoires de ma vie", se réjouit l'Argentin. "C'est important pour de nombreuses raisons. Merci à tous ceux qui ont participé à ce projet."

Au départ, Frédéric Vervisch de Comtoyou Team Audi Sport défie Guerrieri pour la première place sur l'extérieur des virages 1 et 2, ce qui permet à son coéquipier Langeveld de prendre la tête en passant sur l'intérieur. Mais au deuxième tour, le Néerlandais commet une erreur dans le dernier virage, laissant Guerrieri prendre une avance qu'il ne lâchera plus.

"C'était intense," a déclaré Guerrieri. "Les Audis étaient plus légères et plus rapides dans la ligne droite. Après le départ, j'ai touché les roues avec Vervisch, mais la Honda est comme un tracteur, et tellement fiable ! Langeveld s’est inséré et a pris la tête, mais il a commis une erreur. À partir de là, j'ai gardé le rythme pour contrôler la course."

Pas de chance pour Vervisch, qui perd sa troisième place au septième tour lorsque des débris se logent entre l'étrier de frein avant gauche et la roue, fendant la jante et déclenchant ainsi une période de sécurité après son arrêt sur la piste.

La course reprend au 10e tour avec Guerrieri en tête devant Langeveld et Monteiro, qui remporte la quatrième place plutôt que de la pole position DHL après avoir, comme d’autres pilotes, écopé d’une pénalité suite aux qualifications.

Au 14e tour, la malchance du pilote Wildcard Ritomo Miyata au volant de son Audi Team Hitotsuyama RS 3 LMS continue, il se classe septième à la suite d'un problème de passage de vitesse au volant.

La course s’achève derrière la voiture de sécurité Audi R8, suite à un crash à grande vitesse impliquant Andy Priaulx et Nicky Catsburg. Le pilote de Cyan Performance Lynk & Co, en P13, défendait sa position dans le virage 1 contre la BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team de Catsburg. La Hyundai i30 N TCR va au contact avec la Lynk & Co, Priaulx traverse le bac à gravier et va s’écraser dans la barrière. Cliquez ici pour avoir les échos de Catsburg et Priaulx concernant l'incident.

Derrière les trois premiers, Thed Björk termine quatrième pour Lynk & Co, devant Johan Kristoffersson de SLR Volkswagen, qui a tenu tête à Jean-Karl Vernay de Leopard Racing Team Audi Sport.

Gabriele Tarquini est septième, devant le duo d’Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR du team Mulsanne de Kevin Ceccon et Ma Qinghua. Rob Huff (Sébastien Loeb Racing) complète le top 10 devant Yvan Muller, Yann Ehrlacher, Norbert Michelisz, ancien leader en titre, Catsburg et Aurélien Panis, le premier pilote CUPRA en P15.


Müller passe de la P25 à la P11, alors que Michelisz, son compatriote sur le #RoadToMalaysia, perd son avance en tête du classement et termine en P13.

La WTCR JVCKENWOOD du Japon se poursuit demain (dimanche) avec la Course 1 à 10h00, heure locale, suivie de la Course 2 à partir de 11h30.

*Les résultats de la course 1 sont provisoires, sous réserve de modifications.