WTCR - MICHELISZ REMPORTE LA VICTOIRE ET MÈNE AUX POINTS | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR - MICHELISZ REMPORTE LA VICTOIRE ET MÈNE AUX POINTS

  • gb
  • es
15.09.19

Course de Chine 2019 - Rapport de course 2 

Norbert Michelisz remporte une victoire époustouflante dans la Course 2 en grille inversée de la WTCR Race of China, prenant la tête de la WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO au terme d’une course truffée d'incidents au Ningbo International Speedpark.

Une série d'incidents au premier tour envoie Esteban Guerrieri, leader de la course aux points, dans les barrières. Michelisz s'impose dans une bataille avec Andy Priaulx, en Pole Position DHL. Le Hongrois mène maintenant Guerrieri de 16 points dans la bataille pour le titre WTCR / OSCARO.

Alors que Priaulx et Michelisz mènent le peloton, un premier tour mouvementé met six pilotes hors course. Benjamin Leuchter d’SLR Volkswagen, Augusto Farfus de BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team et Tiago Monteiro en font partie. Guerrieri également est projeté dans les barrières, et l'Alfa Romeo de Ma Qinghua se retrouve avec la suspension cassée après un choc important. Frédéric Vervisch rencontre également des problèmes de boîte de vitesses.

Une longue période de sécurité est nécessaire pour dégager la piste, pendant laquelle de légères pluies ajoutent à l’incertitude de l’issue de cette course folle. À la reprise au sixième tour, l’action bat son plein jusqu’au drapeau à damier.

Il devient vite évident que Priaulx a du mal à conserver sa première place alors que Michelisz est sous pression et que son coéquipier Gabriele Tarquini de Hyundai protège ses arrières. La Lynk & Co de Priaulx s’accroche en tête alors que Michelisz tente tout pour passer jusqu'au 12e tour, lorsque le triple champion du monde de voitures de tourisme crève à l'avant droit. Il doit anticiper le freinage et Michelisz le heurte violemment à l'arrière, occasionnant de lourdes avaries à la Hyundai.

Tarquini est maintenant en tête, mais dans l'intérêt du titre de Michelisz, les espoirs de son coéquipier s’envolent. Le Hongrois préserve sa voiture endommagée jusqu’au drapeau, et Tarquini le rejoint sur le podium.

Le contact entre Nicky Catsburg et Daniel Haglöf de PWR Racing décide de la place sur le podium final dans l'avant-dernier tour. Yvan Muller, vainqueur de la Course 1, termine troisième après être parti de la P10 sur la grille devant son coéquipier Thed Björk. Haglöf se remet pour terminer cinquième devant Attila Tassi, Rob Huff et Catsburg.

Les combats au coude à coude se poursuivent sur le terrain, Tom Coronel marquant de bons points en neuvième position devant Kevin Ceccon. Jean-Karl Vernay, Mehdi Bennani, Johan Kristoffersson, Gordon Shedden et Yann Ehrlacher. Niels Langeveld n’a pas pris le départ à case d’un problème de boîte de vitesses.

Michelisz critique la défense de Priaulx après la course, mais n'était pas au courant de la crevaison de Priaulx. « Je suis à moitié heureux », a déclaré le vainqueur. « Je suis content de ma victoire, mais j'ai de gros dégâts, alors j'espère que l'équipe pourra réparer la voiture pour la course 3. »