WTCR - DÉCEPTION POUR MA ALORS QUE MULLER ET EHRLACHER S’EMPARENT DE LA PREMIÈRE LIGNE POUR LYNK & CO. | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR - DÉCEPTION POUR MA ALORS QUE MULLER ET EHRLACHER S’EMPARENT DE LA PREMIÈRE LIGNE POUR LYNK & CO.

  • gb
  • es
15.09.19

Course de Chine 2019 - Q2

*Le top 23 couvert par moins d'une seconde alors que Muller bat le record du tour de Ningbo

*Déclaration de Ma : « les pilotes ne font pas de telles erreurs d’habitude » après une tentative de Girolami pour prendre la pole 

*Girolami est pénalisé pour le duel avec Ma mais insiste sur le fait qu'il n'a « aucune idée de ce qui s'est passé ».

*Panis et Catsburg se disputent la Pole Position DHL

Yvan Muller et Yann Ehrlacher remportent un doublé pour Lynk & Co sur le circuit local de la marque automobile chinoise, après une séance spectaculaire. Mais pour Ma Qinghua, Ningbo est une très grosse déception.

L’oncle et son neveu ont été les derniers à s’élancer dans le top 5 de la Q3 sous une pluie légère qui a entraîné quelques surprises au fil des tours. Le duo est sur la piste au bon moment pour voir Muller décrocher sa deuxième pole position DHL du week-end, et battre le record du tour du circuit en WTCR.

« Mon tour en Q2 aurait pu être bon, » a déclaré Muller, qui n'était que quatrième avant les derniers runs. « Mais il était trop tôt et il pleuvait trop. Mais pour Yann et moi, c'était un bon choix de partir en dernier en Q3. Je suis resté dans ma voiture en attendant de connaître son chrono. Ça aurait bien été la première fois qu’être battu m’aurait fait plaisir ! »

Ehrlacher ne parvient pas à surpasser son oncle, mais est ravi d'être le deuxième plus rapide. « J'ai eu un peu de mal hier et je n'étais pas confiant, » a-t-il dit. « Je suis resté sur la piste jusqu'à 1h du matin, donc passer de P15 en P2, c'est génial. Maintenant, je dois travailler plus pour les courses. » Son oncle souligne avec humour : « Pas mal pour un homme de 50 ans ! »

Problèmes pour Ceccon, espoir pour Ma en Q1 

La séance de 20 minutes de Q1 est tronquée par une période de drapeau jaune complète après que Kevin Ceccon soit arrêté sur le circuit dans son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR Mulsanne.

L'Italien avait changé son moteur après la Course 1, une pierre ayant endommagé son radiateur. « Nous devons encore vérifier la voiture, évidemment, » dit-il. « C'est frustrant, mais à Suzuka, ça ira mieux, je vous le promets. »

Entre-temps, de légères pluies vers la fin de a séance ont rendu les conditions peu idéales et imprévisibles. Mais la météo n'a pas empêché un certain nombre de performances tardives et de mouvements dans le classement.

Ma Qinghua donne le ton avec un temps d’1m49.980s devant Norbert Michelisz, Aurélien Panis, Thed Björk et Yvan Muller. Esteban Guerrieri et Gabriele Tarquini, leaders du WTCR, se retrouvent dans le top 12 et sont donc qualifiés pour la Q2, l'Italien n’ayant son ticket que grâce à l’élimation de Frédéric Vervisch pour violation des limites de la piste. Vervisch se retrouve en P15 derrière Daniel Haglöf en P13 et Jean-Karl Vernay en P14.

Mikel Azcona en P16, Tiago Monteiro en P18 et Rob Huff en P20 sont d'autres grands perdants de la course 1.

Drame alors que Girolami et Ma s'affrontent sur la piste 

La séance de 10 minutes de Q2 est écourtée tardivement par le drapeau rouge après que Néstor Girolami ait refusé de céder le passage à Ma, plus rapide, envoyant le pilote Alfa en tête à queue. Le héros de sa course à domicile s'est alors mis en colère, extrêmement déçu en P12 juste derrière Andy Priaulx.

Girolami clame son innocence au sujet de l'incident, expliquant n'avoir "aucune idée" de ce qui a pu se passer. Ma a déclaré : « La voiture était bien meilleure qu'hier, donc j'étais confiant quant à mon rythme, mais je ne sais pas ce qui s'est passé avec Girolami. D'habitude, les pilotes ne commettent pas de telles erreurs lors des qualifications. J'ai prévenu dès le début du tour avec les clignotants et je pense qu'il devait me voir. Je pensais qu'il céderait le passage, mais il ne l'a pas fait. Ça m'a vraiment surpris. Je crois que j'aurais pu être en pole position. »

Par la suite, Girolami a reçu une double pénalité de la part des commissaires de course : son chrono de Q2 le plus rapide est annulé après qu'il ait été jugé responsable de l’intervention du drapeau rouge, alors qu'il a déjà été pénalisé de cinq places sur la grille de départ pour avoir gêné un autre pilote dans la course 2.

Les cinq pilotes les plus rapides qualifiés pour les runs de Q3 sont Panis, Nicky Catsburg, Girolami, Muller et Yann Erhlacher. Guerrieri manque de peu la sixième place, avec Tarquini, Augusto Farfus, Björk et Michelisz. La P10 du Hongrois aurait dû lui valoir la pole position DHL en grille inversée de course 2, ce qui aurait renforcé ses espoirs en WTCR / OSCARO. Mais après la pénalité de Girolami, Andy Priaulx passe de la P11 à la P10, il hérite donc de la pole DHL au lieu de Michelisz, qui le rejoint en première ligne.

Panis part premier, Muller termine premier de la Q3 

La menace de la pluie pousse Panis à s’élancer en premier du top 5 de Q3 pour tenter de remporter la première place sur la grille. La météo a joué un rôle de taille avec le retour d'une légère pluie pendant la course du Français. Il signe quand même un chrono respectable d’1m50.536s dans sa CUPRA Comtoyou sponsorisée par DHL.

Catsburg lui emboîte le pas, mais le Néerlandais ne parvient pas à faire mieux que Panis. Il est plus lent de seulement 0.199s pour BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team.

Girolami s’élance ensuite, et le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport semble déterminé à tirer le meilleur parti de sa chance. Il améliore la référence de Catsburg de seulement 0.039s, admettant avoir eu « de la chance aujourd’hui ».

Muller part ensuite. Le vainqueur de la Course 1 est nettement plus rapide que ses prédécesseurs et signe un chrono confortablement plus rapide de 0.362s.

Le dernier à s’élancer est le neveu de Muller, Ehrlacher, pilote de la Lynk & Co-powered consœur. Il est plus rapide que son oncle dans le premier secteur, mais ne parvient pas à maintenir le rythme dans les deux derniers secteurs et termine deuxième, à 0.282s de la pole position DHL.