WRC – MIKKELSEN PREMIER EN TURQUIE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC – MIKKELSEN PREMIER EN TURQUIE

  • gb
  • es
14.09.18.

Rally de Turquie - Vendredi matin

Andreas Mikkelsen est en tête du tout nouveau Rallye de Turquie, mais le Norvégien est sous le feu de Craig Breen et Mads Østberg. Après la longue boucle de trois étapes du vendredi matin, Mikkelsen est en tête du classement avec 6,3 secondes d’avance sur Breen, lui-même suivi d’Østberg à 1,9 seconde.

La 10ème manche du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA a débuté hier soir dans les rues bondées des Marmaris près du port. Sur la courte spéciale pavée, Mikkelsen donne le ton. Mais les équipages changent de décor pour se rendre sur les routes de gravier au nord-est de la ville, pour deux boucles identiques de trois étapes totalisant 144,84 kilomètres de compétition. Ici, c’est Craig Breen qui tient le chrono, le pilote irlandais remporte l’étape d’ouverture, la plus longue de l'épreuve avec 38,10 kilomètres. 

Troisième plus rapide dans la poussière, Mikkelsen retombe en seconde position qu’il maintient lors du test suivant, ce qui lui permet d'économiser ses pneus pour la dernière étape de la boucle. La stratégie paye et il revient en tête très rapidement. Breen fait également un excellent début d'épreuve avec le deuxième meilleur temps hier soir, puis lors de la SS2. Il passe en tête sur deux étapes. Comme tous les pilotes, il a du mal à adopter la bonne vitesse sur les nouvelles spéciales rudes et rocailleuses, et il est plus que motivé à faire une première journée d'un rallye sans problèmes, pour stopper la malédiction qui l’a frappé lors des derniers événements. Il perd l'avantage dans la dernière étape suite à un gros impact qui lui fait craindre une crevaison, mais Breen se remet en route vers la mi-journée, satisfait de sa matinée. Son coéquipier Mads Østberg est également un excellent pilote, mais lui aussi trouve que les nouvelles étapes de la série sont difficiles.

Derrière le trio de tête, Thierry Neuville, leader du championnat et premier sur la route, occupe la quatrième place. Le Belge est à 13,1 secondes du leader Mikkelsen. Lors de la première étape, il profite du balayage de piste des leaders, et remporte ensuite la deuxième étape, passant de la sixième à la troisième place. Très à l'aise dans l’i20 Coupe WRC dans ces conditions, il devance la troisième Hyundai d’Hayden Paddon. 

Le Kiwi, 11ème sur la route, est surpris par l'absence d'effet de nettoyage de la piste, mais mène un groupe serré avec Jari-Matti Latvala à 2,8 secondes de la sixième place. Sébastien Ogier, champion du monde FIA en titre, est septième, à quatre dixièmes à peine de la troisième position. Latvala se débat dans la poussière de la première étape et se montre trop prudent dans la seconde. Il s’étonne de perdre 10 secondes dans la dernière étape après ce qu'il pensait être une bonne sortie. 

Il prend de justesse la tête devant Ogier qui n'a pas bénéficié des meilleures conditions près de l'avant du peloton. Les coéquipiers Toyota, Esapekka Lappi et Ott Tänak, sont à égalité en huitième et neuvième position, séparés par huit dixièmes de seconde. Lappi reste prudent pour ne pas endommager la voiture sur les spéciales rocailleuses, et l'Estonien manque de grip dans la section la plus rude. 

Le pilote de la Fiesta WRC Teemu Suninen complète le top 10, le Finlandais ayant du mal à trouver le rythme sur les routes difficiles. Son coéquipier Elfyn Evans perd du temps à cause d'une fuite de liquide et alors que le Gallois parvient à passer la dernière étape, il a perdu près de deux minutes.

Le championnat FIA WRC 2 prend des allures de lutte au sein de Škoda. Jan Kopecky mène son coéquipier Pontus Tidemand de cinq secondes. Tous deux sont les principaux prétendants au titre, Kopecky ayant pris l’avantage avec deux des trois victoires d'étape, contre une pour le Suédois aujourd'hui. Les concurrents du WRC Junior FIA et du WRC 3 trouvent la vie dure dans leurs deux-roues motrices. Julius Tannert est actuellement en tête du peloton lors de la finale et de la manche Junior, l'Allemand devançant Dennis Rådström de 6,2 secondes.