RCFC - TÄNAK DANS LE SILLAGE DE NEUVILLE POUR PRENDRE LA TÊTE DU RALLYE ARGENTIN | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

RCFC - TÄNAK DANS LE SILLAGE DE NEUVILLE POUR PRENDRE LA TÊTE DU RALLYE ARGENTIN

  • gb
  • es
27.04.19

Rallye D’Argentine 2019 - samedi matin

2019 FIA Rally Argentina - T. Neuville / N. Gilsoul

L’avance de Thierry Neuville au Rallye d’Argentine se réduit dangereusement, Ott Tänak ayant remporté deux étapes et se rapprochant du pilote Hyundai, tandis que son coéquipier Andreas Mikkelsen occupe une troisième place inattendue après des problèmes survenus à Sébastien Ogier et Kris Meeke.

Samedi matin propose la boucle la plus longue du rallye, avec quatre étapes totalisant 76,28 kilomètres. Dont le test Cuchilla Nevada-Characato, qui est le plus long du rallye, représentant à lui seul près de la moitié de la distance totale de la boucle. Contrairement à vendredi, où de fortes pluies avaient entraîné des conditions routières très difficiles, les routes rapides et fluides étaient aujourd'hui plus sèches grâce à un bon ensoleillement.

Tänak, le pilote Toyota en tête, remporte deux étapes pour se rapprocher du leader du rallye, Neuville. L'aérodynamisme de la Toyota Yaris WRC, idéalement adapté à la vitesse et à la fluidité des routes comme l’avait expliqué Neuville, est la principale différence entre les deux pilotes. Le duo est maintenant séparé par 6,4s alors que le rallye se poursuit sur la boucle de l'après-midi.

Cuchilla Nevada-Characato piège plusieurs pilotes et, bien que Mikkelsen ait loupé une trajectoire et heurté un rocher, le Norvégien monte tout de même sur le podium final. Ogier est troisième dans la seule Citroën restante - son coéquipier Esapekka Lappi étant parti en tonneaux la veille, et se retrouvant dans l’incapacité de prendre le départ aujourd'hui - mais alors que d’autres pilotes prennent le raccourci, Ogier prend à gauche à la fourche et sur une petite erreur casse la direction de sa C3. En difficulté avec sa voiture pour le reste de la boucle, il perd plus d'une minute et retombe à la sixième place.

Les espoirs de Meeke de monter sur le podium sont anéantis par une crevaison dans le même virage que Mikkelsen. L'Irlandais du Nord doit traverser la super spéciale suivante avec le pneu toujours crevé sur sa voiture et perd encore plus de temps, tenant une fragile quatrième place à seulement 0.9s de Dani Sordo sur ses talons en cinquième.

Jari-Matti Latvala, seventh, also suffered a flat tire in the same corner as Mikkelsen and Meeke.

Le rallye déjà difficile pour M-Sport s’aggrave lorsque Elfyn Evans heurte un rocher après un surbraquage dans un virage à droite. Malgré la violence de l’impact qui pousse l’équipage à l’abandon, Evans et son copilote Scott Martin sont indemnes. Teemu Suninen place la seconde Ford Fiesta WRC en huitième position, 1m27.9s derrière Latvala.

Mads Østberg, leader en FIA WRC 2 Pro, est neuvième au classement général avec une confortable avance dans sa catégorie, tandis que Pedro Heller complète le top 10 et mène également en FIA WRC 2.

Marco Bulacia Wilkinson, le jeune Bolivien du WRC 2 Pro, voit ses espoirs de premier podium brisés par un accident spectaculaire sur Tanti - Mataderos, qui cause de graves dégâts sur sa Škoda Fabia.