WTCR - MULLER OFFRE UNE VICTOIRE À DOMICILE À LYNK & CO EN CHINE, MA TERMINE DEUXIÈME APRÈS UNE BATAILLE SERRÉE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR - MULLER OFFRE UNE VICTOIRE À DOMICILE À LYNK & CO EN CHINE, MA TERMINE DEUXIÈME APRÈS UNE BATAILLE SERRÉE

  • gb
  • es
14.09.19

WTCR - Course de Chine 2019 - Rapport de course 1 

*Le pilote de voiture de tourisme le plus titré au monde remporte sa première victoire en 2019 à Ningbo.

*Ma Qinghua de Chine met le Français sous pression du début à la fin mais se contente de la deuxième place

*La recrue de Ningbo Azcona complète le podium et passe à la troisième place de la course au titre.

*Michelisz réduit l'avantage de points de Guerrieri et on compte six marques de voitures dans le top neuf

Yvan Muller et Ma Qinghua poursuivent leurs efforts pour offrir une journée inoubliable aux fans locaux de la WTCR Race of China. Muller s’impose dans sa Lynk & Co 03 TCR chinoise et Ma, basé à Shanghai, le met sous pression jusqu'au bout pour tenter de remporter la WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO.

Muller, parti de la pole position DHL, tient tête au héros local Ma Qinghua qui, au volant de son Alfa Romeo Giulietta 03 TCR Team Mulsanne, ne parvient pas à surpasser la Lynk & Co 03 TCR.
Le Français Müller s’échappe depuis la pole DHL alors que Mikel Azcona, du team PWR Racing, défie Ma, mais c'est le pilote chinois qui prend le dessus dans ce duel. Ma maintient Muller sous pression jusqu'au drapeau dans la course de 13 tours sur le Ningbo International Speedpark.

« C'était loin d'être facile », a déclaré Muller, qui remporte sa première victoire de 2019. « Ma m'a donné du fil à retordre. À un moment donné, j'ai demandé à mon ingénieur combien de tours il me restait et il m'a répondu six. J'ai dit, woah, c’est pas encore gagné. Alors j'ai mis la tête dans le guidon. »

Müller est particulièrement heureux de mettre fin à une longue période sans victoires à Ningbo. « Lynk & Co est basé à 10 minutes d'ici, donc s’il y avait une course à gagner, c’est bien celle-ci. »

Pendant ce temps, Victor Yang, vice-président des communications de Zhjiang Geely Holding Group, s’est vu remettre le trophée de l'équipe de Muller, Cyan Racing Lynk & Co.

Azcona complète le podium pour PWR pour ses débuts à Ningbo, mais la CUPRA TCR a bien failli tomber aux pieds du podium après une charge tardive de Norbert Michelisz, WTCR / OSCARO. Quatrième au volant de la BRC Hyundai N Squadra Corse, le pilote Michelisz ne compte plus que neuf points de retard sur Esteban Guerrieri.

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport endure une course désastreuse après avoir accidentellement déclenché son extincteur sur la grille. Cela contraint la Honda Civic Type R TCR, qui devait s'aligner en P12, à partir des stands. L'Argentin retombe en P19 dans la course, et n’ajoute aucun point à son total de la saison.

Nicky Catsburg suit Michelisz en cinquième position dans sa Hyundai, devant Aurélien Panis de Comtoyou DHL Team CUPRA Racing qui bat Augusto Farfus en sixième position.

Johan Kristoffersson, SLR Volkswagen, passe de la cinquième à la huitième place sur la grille de départ et c'est à cette même position qu'il achève sa course. Niels Langeveld de Comtoyou Team Audi Sport et Rob Huff d’SLR VW Motorsport complètent le top 10, le Britannique étant remonté depuis la P16.

Frédéric Vervisch de Comtoyou Team Audi Sport prend le dessus sur Andy Priaulx en P11, puis tient en échec un trio de Lynk & Cos à l’arrivée. Priaulx reçoit l'ordre de se ranger derrière ses coéquipiers Thed Björk et Yann Ehrlacher. Néstor Girolami est le dernier pilote dans les points en P15.

Gabriele Tarquini, vainqueur inaugural du titre WTCR / OSCARO, et Daniel Haglöf de PWR, qui avait démarré en P10, sont les seuls à ne pas terminer la course, tous deux rappelés aux stands à la fin du premier tour, avec des dommages visibles sur l’avant de la voiture pour Haglöf.