WTCR - LES PLUS RAPIDES DE SUZUKA EN ROUTE POUR LEURS PREMIÈRES POLE POSITIONS DHL AU WTCR JVCKENWOOD DU JAPON | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR - LES PLUS RAPIDES DE SUZUKA EN ROUTE POUR LEURS PREMIÈRES POLE POSITIONS DHL AU WTCR JVCKENWOOD DU JAPON

  • gb
  • es
26.10.18

Aurélien Comte et Kevin Ceccon sont très en forme lors des qualifications du WTCR JVCKENWOOD du Japon aujourd'hui, prenant la pole position DHL de Suzuka sur les courses 1 et 3 respectivement.

Pour les deux pilotes, c’est la première fois qu’ils participent au célèbre Grand Prix du Japon et la première fois qu'ils s'emparent de la première place sur la grille de départ de la WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO, qui s'apprête à disputer le titre avec seulement deux épreuves restantes.

 

Comte et Ceccon rejoignent six autres pilotes pour les qualifications depuis la pole du WTCR, tandis que leurs marques respectives - PEUGEOT et Alfa Romeo - rejoignent Audi, Honda, Hyundai et Volkswagen en tête des qualifications.

 

Pepe Oriola (Team OSCARO by Campos Racing) se classe P10 dans la très importante phase de qualification Q2, ce qui lui vaut la pole Cupra pour la course 2 en grille inversée.

 

Ceccon se classe deuxième derrière Comte en Q1 avec les pilotes Honda Esteban Guerrieri et Yann Ehrlacher, troisième et quatrième pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport sur la piste locale du constructeur japonais. Le leader du championnat, Gabriele Tarquini, complète les temps du top cinq avec son rival au titre, le pilote Hyundai Yvan Muller sur ses talons.

 

Tarquini augmente ses chances de titre en se classant deuxième derrière Ceccon en Q2, Comte est troisième, Ehrlacher quatrième, Mehdi Bennani (Sébastien Loeb Racing Volkswagen Golf GTI TCR) cinquième et Aurélien Panis sixième, position qu’il n’a jamais encore surpassé dans sa carrière. 

 

Récap Q1 : Comte assure au Japon

Aurélien Comte décroche sa première pole position DHL à l’ouverture des qualifications. Le pilote de DG Sport Compétition réalise le meilleur tour en 2m11.536s dans sa PEUGEOT 308TCR, battant ainsi la très rapide Alfa Romeo Giulietta TCR Team Mulsanne de Kevin Ceccon. « Ma première pole en WTCR, c'est fantastique pour l’équipe, » a déclaré Comte. « Je suis très heureux. »

 

Ceccon est sur la bonne voie lors des essais libres 2, mais heurte un mur de pneus et endommage la suspension avant droite de son Alfa. Après des réparations rapides de l'équipe Mulsanne, il est à nouveau prêt à en découdre et se hisse en tête des temps après 11 minutes de séance. Mais Comte bat son record à 10 minutes de la fin.

Le duo ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Esteban Guerrieri et Yann Ehrlacher termine troisième et quatrième, tandis que leurs rivaux Hyundai Gabriele Tarquini et Yvan Muller sont respectivement cinquième et sixième pour BRC Racing Team et YMR. Une fois de plus, les temps sont serrés autour du circuit de 5,8 kilomètres, avec moins d'une seconde pour séparer les 15 premiers.

 

Mehdi Bennani de Sébastien Loeb Racing suit au volant de sa Volkswagen Golf GTI TCR, devant la deuxième BRC Hyundai de Norbert Michelisz. Jean-Karl Vernay, qui lutte pour trouver le rythme dans sa RS 3 LMS Audi Sport Leopard Lukoil Team, fait un gros effort pour se classer neuvième, tandis que son coéquipier Mato Homola - qui était le plus rapide des essais libres 1 - complète le top 10.

 

Frédéric Vervisch est le premier des Comtoyou Audis en P11, devant la Cupra TCR la plus rapide de Pepe Oriola. Aurélien Panis et Nathanaël Berthon de Comtoyou suivent, tandis que le Britannique Rob Huff est à la traîne avec une P15 décevante. Mais au moins, il devance Thed Björk, son rival au titre de champion pour YMR, qui ne classe sa Hyundai qu’en P17.

 

Tiago Monteiro est en P20 pour sa première séance de qualifications WTCR OSCARO dans sa Honda Boutsen Ginion Racing, alors qu'il poursuit son remarquable retour de blessure, avec son coéquipier Gordon Shedden - vainqueur de la dernière course - en P22.

 

W2 : Ceccon brille avec une incroyable performance

Kevin Ceccon décroche une première pole position DHL sensationnelle pour lui-même et l'équipe Mulsanne. Le pilote de l'Alfa Romeo Giulietta TCR passe pour la première fois en Q3 après avoir signé le meilleur temps en Q2, mais ne montre aucun signe d'inexpérience lors de sa séance solo en s'imposant devant Gabriele Tarquini du team BRC Racing.

 

Le pilote DG Sport Compétition Aurélien Comte, qui a remporté la pole position DHL en course 1, termine troisième, devant la Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport de Yann Ehrlacher, et Mehdi Bennani de Sébastien Loeb Racing.

 

« C'est quelque chose d'incroyable pour moi et pour l’équipe » , a déclaré Ceccon. « C'est la première pole position pour moi dans un championnat du monde. C'est un grand jour pour tout le monde. J'étais sûr de pouvoir faire un peu mieux qu’en Q2, mais vous savez, c’est compliqué et ce n'est pas toujours évident de s’améliorer. Mais c'était un tour incroyable et je suis vraiment fier du travail que nous avons fait. »

 

Tarquini est le plus rapide lors de la séance de 20 minutes en Q1, devant Ceccon, Ehrlacher, Rob Huff et le pilote YMR Yvan Muller. Comte passe aisément dans sa PEUGEOT 308TCR, tandis que Pepe Oriola et Bennani, outsiders du titre, passent également la qualif. Le prétendant au titre, Thed Björk, rencontre des difficultés et abandonne en Q1. Un effort tardif de Ceccon - qui n’inscrit un chrono qu’en dernière minute - relègue Björk en P13, et la sortie du drapeau rouge ne laisse pas le temps au Suédois de riposter.

 

Tiago Monteiro continue d'impressionner lors de son week-end de retour et se classe en P16 dans sa Honda Civic Type R TCR Boutsen Ginion Racing, tandis que Jean-Karl Vernay vit un abandon frustrant avec sa RS 3 LMS Audi Sport Leopard Lukoil Team. Timo Scheider, et Nathanaël Berthon terminent en P18 et P19, mais à moins d'une seconde du meilleur temps de Tarquini en Q1, soulignant la compétitivité du classement.

 

Ceccon imprime le rythme lors de la Q2 plus courte, devant Comte et Tarquini. Ehrlacher et Bennani sont les deux derniers pilotes à se qualifier pour la Q3.

 

Aurélien Panis termine sixième, manquant de peu sa place en Q3 à deux dixièmes de seconde, devant la deuxième Hyundai i30 N TCR BRC de Norber Michelisz. Denis Dupont (Audi Sport Team Comtoyou) se classe huitième, devant Huff et Oriola, qui prendront le départ de la course 2 en grille inversée depuis la première place.

 

Müller et Esteban Guerrieri s’affrontent dans leurs premiers tours avant de rentrer au stand. Bien que les deux pilotes aient établi des chronos avant la fin de la séance, aucun des deux ne parvient à se hisser dans le top 10, bien que Guerrieri ait égalé Oriola dans sa Honda ALL-INKL.COM Münnich Motorsport sur son premier chrono.

 

Bennani est le premier à tenter son tour chronométré en Q3, avec un chrono de 2m13.608s, mais cet effort est rapidement battu par Ehrlacher, qui enregistre un tour en 2m11.746s.

 

Tarquini prend ensuite la tête du classement, devançant Ehrlacher de trois dixièmes de seconde. Il semble prêt à être défié par Comte, mais le Français fait un écart dans le virage de la cuillère et se retrouve à 0.194s du chrono de Tarquini.

 

Seul Ceccon doit encore faire son tour, et l'Italien tient sa promesse en signant le meilleur temps du week-end - 2m10.742s - pour battre Tarquini, le leader du WTCR OSCARO en pole position.

Course 1 du WTCR JVCKENWOOD 

La course du Japon a lieu samedi à 14h05 heure locale.

 

Les pilotes du WTCR forment une haie d'honneur pour le retour de Monteiro après 415 jours de convalescence.

 

Tiago Monteiro est de retour en compétition après 415 jours de lutte pour se remettre de graves blessures à la tête et au cou suite à son accident lors d’essais pour Honda en Espagne. Lors d’une scène émouvante sur la course WTCR JVCKENWOOD du Japon ce matin, les pilotes de la WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO ont formé une haie d'honneur dans la voie des stands de Suzuka. Ils ont ensuite suivi Monteiro sur le circuit de 5,807 km pour les essais libres 1. Le pilote du team Boutsen Ginion Racing Honda a déclaré en conférence téléphonique : « C'est un moment très émouvant, revenir en compétition après 14 mois. J'essaie de me concentrer sur la pratique, mais il y a beaucoup d'émotions, tellement d'émotions. J’en ai les larmes aux yeux. J'ai eu un accueil incroyable de la part de tous les membres de la famille WTCR Eurosport. J'en rêve depuis si longtemps et maintenant j’y suis. C'est pour ça que je suis amoureux de ce sport et de ce championnat. »  Le premier tour rapide de Monteiro est bouclé en 2m16.453s, bien que l'ex-grand pilote ait insisté avant le voyage au Japon sur le fait que la performance était secondaire par rapport à la ré-acclimatation, connaissant la rigueur des courses de World Touring Car. François Ribeiro, responsable d'Eurosport Events, promoteur du WTCR, a déclaré : « C’était un moment très émouvant non seulement pour Tiago, mais aussi pour tous les gens de Honda et toute la famille WTCR. Nous sommes si heureux qu'il soit de retour à sa place, sur la piste, dans une voiture de course. »

 

Course 1 pénalités de grille pour les meilleurs pilotes

Thed Björk, Yann Ehrlacher, Esteban Guerrieri, Norbert Michelisz, Timo Scheider et Gabriele Tarquini prendront le départ de la Course 1 au WTCR JVCKENWOOD Race of Japan trois places plus loin que leur résultat en qualification, après avoir été pénalisés par les officiels. Les officiels ont jugé qu'ils avaient roulé inutilement lentement au cours des dernières étapes de qualification, vraisemblablement pour obtenir une position plus favorable sur la piste, ce qui a créé une situation potentiellement dangereuse. Aucun conducteur n’ayant été considéré plus fautif qu’un autre, ils ont tous été pénalisés de trois places pour la course d'ouverture de samedi.

 

Résultats des qualifications

 

Citations des pilotes du top 3 de la Q1

 

Citations des pilotes du top 3 de la Q2

 

Cliquez ici pour suivre l’action du WTCR OSCARO à Suzuka.