WTCR - PREMIÈRE VICTOIRE POUR CECCON ET L'ÉQUIPE MULSANNE ALFA ROMEO | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR - PREMIÈRE VICTOIRE POUR CECCON ET L'ÉQUIPE MULSANNE ALFA ROMEO

  • gb
  • es
27.10.18

WTCR 2018 Course du Japon - Rapport de course 1

*Le pilote Mulsanne Alfa Romeo bat le détenteur de la Pole-Position DHL, Aurélien Comte.

*La victoire de l’Italien fait de lui le 14ème vainqueur en 2018

*Les sept marques clientes du WTCR ont maintenant remporté des courses.

*Six marques différentes dans le top six à Super Suzuka

*Muller complète le podium pour prendre la tête du classement avec Tarquini

Kevin Ceccon tient sa promesse avec un triomphe éclatant pour ses débuts à Suzuka, remportant la victoire dans la Course 1 du WTCR JVCKENWOOD au Japon, pour devenir le vainqueur numéro 14 de 2018.

 

Au volant d'une Alfa Romeo Giulietta TCR de Romeo Ferraris, l'Italien du Team Mulsanne se classe deuxième mais double Aurélien Comte, détenteur de la pole DHL, dans la chicane au terme du deuxième tour. Le jeune homme de 25 ans garde son sang-froid pendant deux périodes sous voiture de sécurité, et s’accroche à sa victoire en envoyant un message radio à son équipe à deux virages de la fin, pour s'assurer qu’il est bien en voie de célébrer une victoire mémorable.

 

« Nous sommes vraiment rapides au Japon », s'est réjoui Ceccon en sortant de son Alfa. « J'ai eu un bon combat loyal avec Comte et j'ai pu prendre la tête de la course, mais ensuite il y a eu de longues périodes derrière la voiture de sécurité ! C'est un week-end incroyable pour moi, pour l'équipe et pour Alfa Romeo. Il faut juste qu'on continue comme ça demain. Je pars de la P10 dans la Course 2, puis dans la Course 3, j'essaierai de refaire une belle course depuis la pole position. »

 

Derrière Comte (PEUGEOT 308TCR DG Sport Compétition), Yvan Muller tient Esteban Guerrieri en échec pour prendre la troisième place dans sa Hyundai i30 N TCR YMR et rejoindre Gabriele Tarquini (BRC Racing Hyundai) en tête du classement à cinq courses de la saison.

 

Résumé de la course 1 : Pour ses débuts en WTCR, ’Kev-win’ Ceccon remporte sa première victoire.

 

Parti deuxième sur la grille, Kevin Ceccon suit Aurélien Comte, le pilote en Pole Position DHL, avant de prendre la tête au deuxième tour, au volant de sa 130R de gaucher, pour ne plus la lâcher jusqu’à l’arrivée.

 

La première intervention de la voiture de sécurité démarre au troisième tour après que Thed Björk ait coupé la pile de pneus dans la chicane, en tentant de regagner une position perdue au profit de Gordon Shedden. La deuxième, au huitième tour, intervient pour la Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport de Yann Ehrlacher, qui s'était détachée de la 130R après s'être déjà heurtée à la Volkswagen Golf GTI TCR de Rob Huff. Mais dans les deux cas, Ceccon gère parfaitement les reprises de course pour protéger son avance et l'emporter sur Comte par 0.728 secondes.

 

Yvan Muller complète le podium, le Français conservant sa position de départ. Il est maintenant à égalité de points avec Gabriele Tarquini, en tête du championnat.

Müller tient tête à Esteban Guerrieri de ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, l'Argentin termine quatrième bien qu’il fasse partie des six pilotes à subir des pénalités de trois places après les qualifications. La Volkswagen Sébastien Loeb Racing de Mehdi Bennani se classe cinquième devant Jean-Karl Vernay de l'équipe Audi Sport Leopard Lukoil, ce qui fait six marques différentes sur les six premières places.

 

Mato Homola, le coéquipier de Comte, passe de la neuvième à la septième place sur la grille de départ devant la Hyundai BRC Racing Team de Tarquini, tandis que Frédéric Vervisch (Audi Sport Comtoyou), et la Cupra TCR Team OSCARO by Campos Racing de Pepe Oriola complètent le top 10.

 

Norbert Michelisz passe de justesse à côté des points en P11 pour BRC Racing Team, suivi de Nathanaël Berthon, Aurélien Panis et Luigi Ferrara, le débutant en WTCR du Team Mulsanne.

 

Tiago Monteiro est en P15 au terme de son héroïque retour dans l’action, après un long rétablissement pour de graves blessures. Il classe sa Honda Boutsen Ginion Racing devant l'Audi de Denis Dupont.

 

Félicitations Tiago ! Le " rêveur " de Honda complète son retour de blessure avec une place dans le top 15

 

Tiago Monteiro se classe 15ème pour son retour après de graves blessures, révélant par la suite qu'il avait l’impression de vivre un rêve alors qu'il se dirigeait vers la grille de départ pour le départ. Monteiro n’a pas couru depuis la WTCC en Argentine, en juillet 2017. Mais il revient avec une belle P15 dans sa Honda Civic Boutsen Ginion Racing.

 

« C'est tellement bon d'être de retour », dit-il. « Comme je l'ai déjà dit, tout le week-end a été très émouvant et très excitant et j'apprécie vraiment ce moment. Le tour d'échauffement était en fait très tendu, c'était assez étrange. J'avais l'impression de rêver, comme si je n'étais pas vraiment là et en même temps, j'avais l'impression que je pilotais il y a encore deux ou trois semaines. C'était très surréaliste. Puis en course, tout est devenu à nouveau normal, on fait le boulot. Je viens de faire ma course, de découvrir la voiture, j'ai essayé de me donner à fond et de m'amuser. Et je l'ai fait. J'ai adoré ça. »