WEC 2018 - SIX ANS À SHANGHAI - D’HIER À AUJOURD'HUI | Federation Internationale de l'Automobile

WEC 2018 - SIX ANS À SHANGHAI - D’HIER À AUJOURD'HUI

  • gb
  • es
15.11.18.

Il y a un peu plus de six ans, le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA a commencé son long partenariat riche et populaire avec le Circuit International de Shanghai. Combien des anciennes stars du WEC sont encore sur la liste des partants ?

En ce jour de 2012, le 28 octobre pour être précis, 28 voitures et 76 pilotes ont pris le départ des 6 Heures de Shanghai, qui cette année-là,  accueillait la finale de la saison.

Avance rapide de six ans et deux semaines : quelles sont les anciennes stars du WEC sur la liste des partants cette année ?

Nicolas Lapierre

Pilote de l'équipe gagnante en 2012, et porteur de la troisième victoire de Toyota en WEC, Nicolas Lapierre, l’as français, court maintenant avec Signatech Alpine Matmut en LMP2. Il a célébré la troisième de ses six victoires au classement général avec Toyota et son coéquipier Alexander Wurz dans la Toyota TS030 HYBRID n°7.

André Lotterer, Neel Jani et Mathias Beche

André Lotterer a été un des piliers du WEC tout au long de son histoire, devenant le premier champion en 2012 avec ses coéquipiers Benoît Tréluyer et Marcel Fässler. Tout comme en 2012, Lotterer aura les Toyotas dans le viseur ce week-end, mai cette fois-ci au volant d’une R13-Gibson pour Rebellion.

Les coéquipiers de Lotterer chez Rebellion, Neel Jani et Mathias Beche, étaient également sur la grille en 2012, avec Jani en Lola B12/60 Rebellion.  Jani n'a pas participé à l'édition 2013 de la manche chinoise avant d’entamer quatre saisons exceptionnelles avec Porsche en LMP1 à partir de 2014.

En 2012, le pilote suisse Beche a remporté les honneurs de la LMP2 avec l'équipe ADR-Delta, aux côtés de Tor Graves et John Martin qui ont décroché la deuxième place du Trophée LMP2.

Stéphane Sarrazin et Olivier Pla

Viennent ensuite deux as français très rapides, Stéphane Sarrazin et Olivier Pla, respectivement en LMP1 et LMGTE Pro pour ce week-end. En 2012, les deux pilotes avaient obtenus de bons résultats en LMP2.

Sarrazin était en Starworks HPD-ARX 03b, tandis que Pla faisait tourner le show avec des performances impressionnants dans la voiture Oak Racing Morgan LMP2. Ils remportent tous deux des podiums, et Starworks termine deuxième.

Stefan Mücke et Ricard Lietz

Stefan Mücke, l'actuel coéquipier de Pla chez Ford Chip Ganassi Racing, a remporté la médaille d'argent LMGTE Pro pour la première fois à Shanghai.  Avec Darren Turner, il a remporté la victoire pour Aston Martin Racing qui sera l'une des équipes contre lesquelles Mücke se battra ce week-end.

Richard Lietz a suivi Mücke à la deuxième place à bord d'une Porsche Felbermayr Proton, après un combat titanesque dans les dernières étapes.

Giancarlo Fisichella, Pedro Lamy et Olivier Beretta

Un trio d'as, maintenant tous en LMGTE Am - Pedro Lamy, Giancarlo Fisichella et Olivier Beretta - étaient également en Chine pour les débuts du WEC à Shanghai. Lamy a remporté la victoire dans la catégorie après avoir partagé la Chevrolet Corvette C6.R Larbre avec Patrick Bornhauser et Julien Canal.

Beretta, alors pilote LMGTE Pro, s'est classé troisième pour AF Corse dans la Ferrari 458 Italia qu'il partageait avec Andrea Bertolini.  Giancarlo Fisichella a été déçu en 2012 par l'échec de sa Ferrari AF Corse. Gianmaria Bruni, qui partageait alors le cockpit avec Fisichella, est le pilote actuel de Porsche GT et le second italien à s’aligner ce week-end.

Christian Ried

Et n'oublions pas Christian Ried, toujours présent au FIA WEC, qui s'est donné à fond pour la deuxième place en LMGTE Am au volant de la Porsche 997 Felbermayr Proton avec le duo italien Paolo Ruberti et Gianluca Roda.

Elton Julian

Bien qu’il ne courre pas cette fois-ci, nous attribuons une mention spéciale à Elton Julian, directeur de l'équipe DragonSpeed. Il y a six ans, il portait les couleurs de Greaves Motorsport Zytek Z11SN - en Nissan !

Donc, la réponse à la question est 13. Oui, 13 pilotes (dont 12 toujours actifs en compétition) feront le pont entre les six années de cette course, de la toute première à la toute dernière édition des 6 Heures de Shanghai !