EHC - COURSE DE CÔTE : LE DUEL MERLI-FAGGIOLI SE RESSERRE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

EHC - COURSE DE CÔTE : LE DUEL MERLI-FAGGIOLI SE RESSERRE

  • gb
  • es
23.05.19

Bien que vainqueur de deux des trois montées de course lors de la quatrième étape du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA en Espagne, Simone Faggioli a dû s’incliner pour 7 dixièmes face à Christian Merli au cumul des deux meilleures performances de chacun. Mais le resserrement des écarts est un signe prometteur pour les épreuves à venir, prévues en Tchéquie, en Allemagne et en Italie.

Une semaine après l’étape portugaise, le Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA a visité l’Espagne et les Asturies. Les deux épreuves se sont révélées fondamentalement différentes : au parcours ultra-rapide de Falperra succédait le tracé tortueux d’Al Fito, et la météo idéale et radieuse au Portugal s’est transformée en une météo défavorable en Espagne, rendant route et conditions d’adhérence très délicates, à l’origine de plusieurs sorties de route, dont une éliminatoire pour le Suisse Reto Meisel (Mercedes SLK Judd). Après des essais entièrement disputés sous la pluie, le tarmac s’est asséché au fil des manches de course le dimanche, même si l’adhérence est restée précaire jusqu’au bout, notamment dans les passages partiellement boisés. Plusieurs pilotes ont quand même osé passer les pneus slicks en fin de journée, après avoir le plus souvent démarré la journée avec des gommes intermédiaires.

Le record absolu du parcours n’a dès lors pas été approché. Christian Merli (Osella FA30 Zytek) a aligné son quatrième succès consécutif de la saison, mais sans exercer l’écrasante domination dont il avait fait preuve lors des trois premières épreuves. Dépanné par son compagnon d’équipe Fabien Bouduban, dont il utilisait la Norma M20FC Zytek en Espagne après les soucis rencontrés avec sa propre voiture au Portugal, Simone Faggioli avait réalisé une très bonne première montée, devançant de 2 secondes et 9 dixièmes Christian Merli, en manque de feeling avec ses pneus sur le parcours glissant du matin. Merli répliquait en deuxième manche, s’y montrant 2 secondes et 1 dixième plus véloce que Faggioli. La troisième montée allait forcément être décisive et plus rapide du fait de l’assèchement du parcours. Faggioli l’emportait avec une seconde et quatre dixièmes d’avance, qui s‘avéraient toutefois insuffisantes pour combler l’écart de la seconde manche. Les duellistes italiens n’en terminaient pas moins la journée avec chacun leur victoire de Groupe (E2-SH et E2-SC), ce qui les maintient à parfaite égalité de points au classement provisoire du Championnat.

Les conditions particulières de la course d’Al Fito ont permis à Javier Villa de compenser le manque de puissance de son agile BRC 53 à moteur de moto turbocompressé. Virevoltant de virage en virage, l’ex-pilote de GP2 et WTCC a réalisé des prouesses, au point d’accéder au podium général final ! L’Autrichien Christoph Lampert (Osella FA30 Zytek), l’Italien Diego De Gasperi (Osella FA30 Zytek) et le Luxembourgeois Guy Demuth (Norma M20FC Mugen) ont complété le Top 6 final, devant l’Espagnol Andres Vilarinho (Norma M20F Zytek) et Sébastien Petit, cette fois aligné sur une Norma à moteur 2 litres en attendant la réparation de sa Norma à moteur Mugen, sévèrement endommagée sept jours plus tôt au Portugal.

Le Français Pascal Campi a imposé son Osella PA21S dans le Groupe CN, alors que Vladimir Vitver (Audi TT-R DTM) a décroché la victoire dans le Groupe E2-SH, devant la VW Polo N5 du rallyman Alberto Ordonez Losada et la Lamborghini Huracan de Jose Antonio Lopez-Fombona.

Dans la Catégorie 1, Antonino Migliuolo et Salvador Arroyo se sont livrés à un intense bras-de-fer en Groupe N, l’Italien l’emportant finalement à la faveur d’une excellente dernière montée. Jan Milon (McLaren 650 S GT3), Lukas Vojacek (Subaru Impreza WRX STi) et Laszlo Hernadi (Mitsubishi Lancer Evo IX R4) se sont respectivement adjugés les Groupes GT, A et S20.

Prochaine étape pour les « montagnards » européens : l’épreuve d’Ecce Homo à Sternberk (CZE), doyenne des épreuves du Championnat, dont la première édition remonte à 1905 !

Pour consulter le classement provisoire du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA, cliquez ici.

Pour accéder à la galerie de photos de la “Rampa Internacional de Falperra”, cliquez ici.