COURSE DE CÔTE: NOUVELLE VICTOIRE ET NOUVEAU RECORD POUR MERLI, MILON VAINQUEUR EN CATEGORIE 1 | Federation Internationale de l'Automobile

COURSE DE CÔTE: NOUVELLE VICTOIRE ET NOUVEAU RECORD POUR MERLI, MILON VAINQUEUR EN CATEGORIE 1

  • gb
  • es
15.05.19

Christian Merli poursuit sa domination, jusqu’ici sans partage, sur le Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA: il s’est une nouvelle fois montré intraitable au Portugal, troisième étape de la saison.

Falperra est une épreuve à part dans le Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA : d’abord par la rapidité de son parcours, ensuite par la foule qu’elle attire. Les Portugais, on le sait, sont de fervents amateurs de sport automobile et ils se déplacent en masse (par plusieurs dizaines de milliers) pour assister à la course qui se dispute en périphérie de Braga.

Déjà vainqueur des deux premiers rounds de la saison, Christian Merli (Osella FA30 Zytek) n’a laissé à personne le soin de l’approcher à Falperra, ni aux essais, ni en course. Et pour ne pas changer ses habitudes prises depuis l’ouverture du Championnat, il a encore fait tomber le record absolu du parcours lusitanien: il a amélioré son propre record de 2018 de quasiment une seconde pleine, ce qui lui a valu d’être le premier dans l’histoire de la course à crever le plafond des 175 km/h de moyenne!

Relégué à plus de deux secondes lors de la première manche, Simone Faggioli (Norma M20FC Zytek) ne concédait qu’une seconde et trois dixièmes dans la seconde. Les duellistes italiens remportent néanmoins chacun leur victoire de Groupe (E2-SS pour Merli, E2-SC pour Faggioli), ce qui leur vaut de demeurer co-leaders au classement provisoire du Championnat d’Europe en Catégorie 2.

La lutte pour la troisième place a été serrée, même si elle s’est terminée de façon brutale pour le Français Sébastien Petit (Norma M20FC Mugen), victime d’une sortie de route à haute vitesse lors de l’ultime ascension, consécutivement à la perte d’un élément aérodynamique de son aileron arrière. Ses chronos des première et seconde montées lui ont néanmoins suffi pour décrocher la quatrième place au classement général (cumul des deux meilleures montées), derrière l’Autrichien Christoph Lampert (Osella FA30 Zatek), auteur d’une solide performance, et devant le Luxembourgeois Guy Demuth. En manque de kilomütres comparativement aux autres pilotes du Top 10, l’Espagnol Andres Vilarino (Norma M20) et le Suisse Joël Volluz (Osella FA30) n’ont cessé d’améliorer leurs chronos au fil des montées d’essais et de course pour se classer finalement huitième et neuvième.

Marco Capucci (Osella PA21 Evo Honda) était esseulé en Groupe CN. Du côté des Silhouettes, le bras de fer entre les bolides de Reto Meisel et Vladimir Vitver a tenu en haleine les spectateurs portugais, la Mercédès SLK à moteur Judd du Suisse finissant par prendre le dessus sur l’Audi TT-R DTM du Tchèque. Complété par les Lamborghini Huracan de José Fombona (3e), Renaut RS01 de Philippe Schmitter (4e), Mercedes AMG GT de Patrick Cunha (5e) et Ford Fiesta ST R5 de Luis Nunes, le Groupe E2-SH avait fière allure à Falperra.

Sur le tracé hyper-rapide proposé, les voitures du Groupe GT ont logiquement trusté les premières places de la Catégorie 1, le Slovaque Jan Milon imposant sa McLaren 650S GT3 face aux Porsche 997 GT3 R du Français Christian Schmitter et du Portugais José Pires. Les autres Groupes ont été remportés par l’Italien Antonino Migliuolo (N), le Tchèque Lukas Vojacek (A) et le Croate d’origine hongroise Laszlo Hernandi (S20).

Du Portugal, les concurrents du Championnat d’Europe se dirigent désormais vers l’Espagne et sa province des Asturies, pour y disputer ces 18 et 19 mai l’épreuve d’Al Fito, dont le parcours très sinueux contraste fortement avec le tracé beaucoup plus fluide de Falperra.

Pour consulter le classement provisoire du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA, cliquez ici.

Pour accéder à la galerie de photos de la “Rampa Internacional de Falperra”, cliquez ici.