CROSS-COUNTRY - AL-ATTIYAH PREND UNE AVANCE CONSIDÉRABLE SUR SES RIVAUX | Federation Internationale de l'Automobile

CROSS-COUNTRY - AL-ATTIYAH PREND UNE AVANCE CONSIDÉRABLE SUR SES RIVAUX

  • gb
  • es
24.02.20

Rallye Cross-Country du Qatar - Manche 2

Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel prennent un énorme avantage lors de la deuxième manche du Rallye Cross Country du Qatar, ouverture de la Coupe du monde FIA des rallyes de cross-country. Le duo Toyota reste en deuxième position pendant une grande partie de la section, mais profite ensuite des malheurs de Yazeed Al Rajhi/Michael Orr et Jakub Przygonski/Timo Gottschalk qui rencontrent des problèmes avec les Hilux consœurs. Ainsi, Al Attiyah mène désormais sa manche locale de la série d'une heure, six minutes et 49 secondes sur l'équipage T3 d'Austin Jones/Gustavo Gugelmin qui passe de la cinquième à la deuxième place. Al Rajhi et Orr glissent en troisième position, mais ne sont plus qu'à une minute et 38 secondes de la tête.

L'étape d'aujourd'hui est la deuxième plus longue du rallye et emmène les équipages sur une section de 334,25 kilomètres s’étendant depuis le nord avant de se diriger vers le sud, dans la partie ouest du pays. Al-Attiyah démarre la journée avec six minutes d'avance sur Al Rajhi, qui a reçu une pénalité de 10 secondes pour excès de vitesse la nuit précédente. Contrairement à la veille, le Qatari n’est pas en tête sur la section et suit Al Rajhi jusqu'à ce que son coéquipier Toyota ne commence à rencontrer des problèmes. L'avantage d'Al-Attiyah s’accroit encore, lorsque Jakub Przygonski, troisième, et Timo Gottschalk perdent près de deux heures et rejoignent l’arrivée en boitillant.

« Ça a été une bonne journée, seul un pneu détruit à cinquante kilomètres de l’arrivée », a déclaré le vainqueur de l'étape, Al-Attiyah. « Nous avons fait une bonne course, une bonne navigation et nous sommes assez heureux. Ce rallye est très difficile si on ne fait pas attention à la vitesse, on peut avoir de sérieux problèmes. Dès le début, c'était très délicat mais Mathieu [Baumel] a fait du bon travail. »

Après une performance mesurée hier, Jones et Gugelmin montent en puissance au classement, non seulement en profitant des problèmes rencontrés par Al Rajhi et Przygonski, mais aussi lorsque le leader de la catégorie T3, Khalid Al Mohannadi, quatrième, perd du temps. L'équipage américano-brésilien se retrouve maintenant en deuxième position et est en tête de la catégorie T3 avec un peu plus de 19 minutes d'avance. « C'était une bonne course, mais très dure, très longue et rocailleuse », a déclaré Jones. « Nous avons eu un petit problème de direction, donc j'ai été bien occupé avec ça, mais malgré ces soucis, nous sommes là. Pour nous, c’est un résultat incroyable, nous sommes super contents ; génial ! »

Al Rajhi retombe en troisième position, mais il est maintenant à plus de 68 minutes derrière Al-Attiyah au classement général. Il tient un rythme effréné au début de la section, mais est soulagé d'atteindre l'arrivée après avoir perdu autant de temps. « Nous avons eu un problème de direction assistée et avons perdu toute l’huile », a expliqué Al Rajhi, alors cinquième de la section. « Nous avons également eu deux crevaisons et le pare-brise est fissuré après un impact dans un fossé. Mais nous sommes arrivés, et demain sera un autre jour. »

Khalid Al Mohannadi et Sébastien Delaunay perdent leur poste face à Jones mais bouclent la section en troisième position pour conserver leur quatrième place au classement général. « Nous avons eu deux crevaisons et l'interphone s'est cassé à environ 30 kilomètres de la fin de la section », a déclaré Al Mohannadi, désormais deuxième de la T3.

Ahmed Al-Kuwari et Manuel Lucchese se réjouissent d'avoir grimpé au classement et occupent désormais la troisième place dans la catégorie T3 et la cinquième au classement général. « Un excellent résultat », a déclaré le pilote qatari. « C'était une étape difficile, longue et technique, mais nous l'avons appréciée. Nous avons eu deux crevaisons, puis nous avons dû ralentir un peu, nous n’avions plus de pièces de rechange ». Saleh Alsaif et Ali Hassan Obaid progressent d'une position au classement pour compléter le top six aux commandes de leur Can-Am X3. 

Jakub Przygonski et Timo Gottschalk connaissent une journée désastreuse avec un bras de direction cassé. L'équipage du Toyota Hilux perd près de deux heures sur Al-Attiyah, passant de la troisième à la septième place. Après avoir lutté pour effectuer des réparations d'urgence dans le désert, l'équipage rejoint l’arrivée en boitillant. « C'était une étape difficile pour nous », a déclaré le Polonais. « Nous avions un bon rythme, mais dans un grand saut, nous étions trop rapides et nous avons plié un bras [de direction]. »

La troisième section sélective d'Al-Kharsaah, la plus longue de l'événement, se déroulera mardi sur 340,28 km en direction de l’Inland Sea, avant de tourner au nord-ouest et de revenir à travers les déserts du cœur du pays.

Manateq Qatar Cross Country Rally - Résultats provisoires après la deuxième manche (16h30 heure locale)

1

Nasser Al Attiyah/Mathieu Baumel

Toyota Hilux

4hr 59min 16sec

2

Austin Jones/Gustavo Gugelmin

Can-Am Maverick

6hr 06min 05sec

3

Yazeed Al Rajhi/Michael Orr

Toyota Hilux

6hr 07min 43sec

4

Khalid Al Mohannadi/Sébastien Delaunay

Polaris RZR 1000 Turbo

6hr 25min 13sec

5

Ahmed Al-Kuwari/Manuel Lucchese

Can-Am Maverick X3

6hr 55min 46sec

6

Saleh Alsaif/Ali Hassan Obaid

Can-Am X3 2019

6hr 59min 16sec

7

Jakub Przygonski/Timo Gottschalk

Toyota Hilux

6hr 59min 42sec

8

Kees Koolen/Serge Bruynkens

OT3 Overdrive

7hr 12min 50sec

9

Balazs Szalay/Laszlo Bunkozci

Open Grandland X

7hr 23min 02sec

10

Mohammed Al Harqan/Vili Oslaj

Can-Am Maverick X3

8hr 08min 41sec

 

Les leaders de la catégorie T3 et deuxième au classement général, Austin Jones/Gustavo Gugelmin

Photos: RallyZone