WRC - OGIER DE RETOUR DANS LA COURSE AU TITRE APRÈS UN TRIOMPHE EN TURQUIE | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - OGIER DE RETOUR DANS LA COURSE AU TITRE APRÈS UN TRIOMPHE EN TURQUIE

  • gb
  • es
15.09.19

Rallye de Turquie 2019 - dimanche après-midi

2019 Rally Turkey - S. Ogier / J. Ingrassia

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia reviennent dans la course au titre du Championnat du Monde des Rallyes FIA après une première victoire inestimable au Rallye de Turquie dimanche dernier.

Le pilote Citroën profite des malheurs électriques d'Ott Tänak, leader de la série, et d'un accident qui coûte à Thierry Neuville de précieuses minutes samedi dernier dans sa quête d’un septième titre mondial consécutif.

En obtenant trois points supplémentaires lors de la dernière Power Stage, Ogier se dirige maintenant vers les trois dernières manches du championnat de l’année, à 17 points du leader estonien, après avoir commencé le week-end avec 40 points de retard.

Esapekka Lappi est sur les dents. Le Finlandais mène de la troisième à la onzième étape, s’assurant 3 victoires, et, malgré une erreur de parcours et un tête à queue, réalise une performance impressionnante pour offrir au constructeur français un premier doublé depuis que Kris Meeke et Mads Østberg se sont imposés en Argentine en 2015 avec deux DS3 WRC.

Ogier signe une victoire de 34,7 secondes, un 47e succès en carrière WRC pour le pilote et une première depuis le Mexique au début du mois de mars de cette année.

La dernière matinée se mue en procession, les trois prétendants au titre préservant leurs pneus pour la Power Stage.

Andreas Mikkelsen, de Hyundai, livre des points vitaux au constructeur coréen, troisième au classement général. Le Norvégien remporte trois victoires d'étape dans son i20 et devance largement le reste du peloton derrière le duo Citroën.

Le défi de Teemu Suninen de l'équipe M-Sport Ford World Rally Team pour le podium est relevé dès la dernière matinée, le Finlandais décrochant la quatrième place en Turquie pour une deuxième année consécutive.

L'Espagnol Dani Sordo (Hyundai) est cinquième au classement général, il obtient des points cruciaux pour le Championnat des constructeurs et permet à l'équipe de prendre 19 points d'avance sur Toyota. Les Toyotas de Jari-Matti Latvala et Kris Meeke atteignent la ligne d'arrivée en sixième et septième position. Latvala remporte trois victoires d'étape et Meeke une.

Thierry Neuville préserve ses pneus lors de la dernière matinée pour tenter la victoire de la Power Stage, le Belge récolte quatre points bonus à ajouter à sa P8 au classement général, suite à un accident le samedi matin qui pourrait ruiner son rêve de 7ème titre. 

Pontus Tidemand (M-Sport Ford) se hisse à la neuvième place dans la deuxième Ford d'usine et le leader du WRC Ott Tänak est le dernier pilote de l'équipe après quelques problèmes électriques samedi. L'Estonien choisit de ne pas prendre de roue de secours dans sa Yaris pour être le plus léger possible sur la Power Stage, il sauve un maximum de cinq points bonus malgré un problème de traction mettant sérieusement à mal son aspiration au titre.

L'Anglais Gus Greensmith revient en FIA WRC 2 Pro après de récentes incursions dans une Ford Fiesta M-Sport WRC et récompense la fidélité de l'équipe avec un maximum de points dans sa catégorie et une 10ème place au général, malgré un accident après l'arrivée de l'ES16 qui laisse la Ford dans un sale état.

Les Škoda Fabia R5 Evos de Jan Kopecký et Kalle Rovanperä subissent une série de crevaisons au cours du week-end et doivent se contenter des deuxième et troisième places en FIA WRC 2 Pro. L'ancien vice-champion du monde est en 11e position au général - 29,4 secondes derrière Greensmiith - après avoir longtemps mené la catégorie.

Le Polonais Kajetan Kajetanowicz passe tardivement d'une Volkswagen Polo GTI R5 à une Škoda Fabia R5 et se montre à la hauteur de ses rivaux en FIA WRC 2. Il fait une bonne course récompensée par une 12ème place au classement général, bien qu'il ait subi une casse tardive de l'arbre d'entraînement avant gauche sur l’avant-dernière étape et qu'il ait perdu deux places au classement général face à ses rivaux en WRC 2 Pro. Sa consolation est d’être co-leader du Championnat WRC 2 2019.

Derrière Kajetanowicz en FIA WRC 2, le Bolivien Marco Bulacia et l'Italien Fabio Andolfi complètent le top trois.

 

Rallye de Turquie 2019 - Résultats finaux non officiels :

1. Sébastien Ogier (FRA) / Julien Ingrassia (FRA)Citroën C3 WRC3hr 50min 12.1sec
2. Esapekka Lappi (FIN) / Janne Ferm (FIN)Citroën C3 WRC3hr 50min 46.8sec
3. Andreas Mikkelsen (NOR) / Anders Jaeger-Amland (NOR)Hyundai i20 Coupe WRC3hr 51min 16.6sec
4. Teemu Suninen (FIN) / Marko Salminen (FIN)Ford Fiesta WRC3hr 51min 47.2sec
5. Dani Sordo (SPA) / Carlos Del Barrio (SPA)Hyundai i20 Coupe WRC3hr 52min 38.0sec
6. Jari-Matti Latvala (FIN) / Mikka AnttilaToyota Yaris WRC3hr 53min 11.2sec
7. Kris Meeke (GBR) / Sebastian Marshall (GBR)Toyota Yaris WRC3hr 54min 05.4sec
8. Thierry Neuville (BEL) / Nicolas Gilsoul (BEL)Hyundai i20 Coupe WRC3hr 55min 46.9sec
9. Pontus Tidemand (SWE) / Ola Floene (NOR)Ford Fiesta WRC3hr 57min 35.0sec
10. Gus Greensmith (GBR) / Elliott Edmondson (GBR)Ford Fiesta R5 MkII4hr 05min 30.8sec