F2 - DE VRIES REMPORTE LE TITRE DE CHAMPION AVEC LA VICTOIRE DE LA FEATURE RACE DE SOTCHI | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

F2 - DE VRIES REMPORTE LE TITRE DE CHAMPION AVEC LA VICTOIRE DE LA FEATURE RACE DE SOTCHI

  • gb
  • es
28.09.19

F2 - Course de Sochi 2019 - Feature Race

Le Néerlandais bat Latifi et Delétraz pour une quatrième victoire en 2019

Quatre victoires, 11 podiums, 254 points, un titre de champion et une saison de domination totale. Nyck de Vries remporte le titre de Formule 2 FIA 2019 avec style, en remportant la Feature Race de Sotchi, devant son principal challenger, Nicholas Latifi. Le Canadien doit se contenter de la deuxième place ce jour-là et doit maintenant se battre pour la même place au classement des pilotes.

Louis Delétraz complète le top 3 avec son premier podium en Feature Race F2, obtenu à un cheveu après une manœuvre tardive sur Luca Ghiotto dans le dernier virage. L'Italien tentait la victoire, mais n'a finalement pas réussi à creuser un écart suffisant entre lui et De Vries, avant de s'incliner au pied du podium.

La pluie de la matinée n’est déjà plus visible lorsque De Vries s'aligne en pole à 16h45, heure locale. Il s’échappe sur la trajectoire en douceur, s'élançant au loin devant Latifi et Callum Ilott. Le duo s’accroche en dehors de la trajectoire, mais ne parvient pas à égaler le rythme et la détermination du futur champion.

Plus en arrière, les 10 premiers ont majoritairement conservé leur position, à l'exception de la PREMA rouge de Mick Schumacher, qui se hisse à la septième place après un départ fulgurant. La série de dépassements de l'Allemand est momentanément interrompue par Artem Markelov, qui fait une sortie de piste et abandonne, entraînant une période de VSC.

À la reprise, Ilott est en chute libre. Le Britannique ralentit et chute de la troisième à la douzième place. Schumacher remonte ainsi à la sixième place, qu'il transforme ensuite en cinquième position avec une manœuvre sur Guanyu Zhou, qui écope ensuite d'une pénalité de cinq secondes pour avoir quitté la piste et en avoir tiré un avantage.

En tête, Latifi doit doubler De Vries pour empêcher le Néerlandais de remporter le titre, mais ses espoirs sont anéantis lorsque Ghiotto s’élance sur sa gauche pour prendre la deuxième place. L'Italien ne s’arrête pas là et fait une manœuvre audacieuse sur De Vries au premier virage, pour compléter son avancement de la quatrième à la première place.

Contrairement à Ghiotto, De Vries et Latifi sont partis en gommes super tendres et s’apprêtent à faire leur arrêt au stand. Ils reviennent en piste en 10e et 11e position. Ceci déclenche la stratégie alternative de l’Italien, qui s’apprête à maintenir l'écart de 27s qui s’avèrera nécessaire lorsqu’il fera lui aussi son arrêt au stand. Derrière l'Italien, Schumacher, Nikita Mazepin et Nobuharu Matsushita optent pour la même stratégie.

Les espoirs de Schumacher sont mis à mal par le pilote Russe, provoquant un rugissement mémorable des spectateurs. L'arrière de sa PREMA est alors dans la ligne de mire de Matsushita, qui double l’Allemand, aux prises avec un blocage au virage 13.

De Vries et Latifi commencent à combler ce qui était au départ un écart de 32s sur Ghiotto, alors qu’ils avalent les voitures de Marino Sato et Ralph Boschung peu après. A ce moment, Schumacher est contraint de quitter la course alors que de la fumée s’échappe de sa PREMA. La Ferrari F1 junior rentre aux stands, et finit par abandonner.

Il reste cinq tours et l'écart entre De Vries et Ghiotto n'est plus que de 26s, mais l'Italien refuse quand même faire son arrêt. Il reste diaboliquement en piste pendant deux tours supplémentaires, ne faisant son arrêt qu’une fois les gommes avant arrivées en fin de vie.

Lorsque le coureur d'UNI-Virtuosi échange finalement ses médiums contre des super tendres, il revient derrière les deux premiers du championnat et Delétraz, mais avec des pneus plus frais et plus rapides. Il fait une bouchée de la Carlin et commence à poursuivre Latifi. Il est dans son sillage, mais prend un peu large et perd un temps précieux.

Cela permet à De Vries de franchir la ligne d'arrivée sans opposition et de remporter son titre de Champion avec une quatrième victoire sur la saison, tandis que Latifi tient bon en deuxième place. Derrière eux, Delétraz parvient à se faufiler derrière Ghiotto dans le dernier virage, alors que l'Italien semble subir un blocage.

Sérgio Sette Câmara complète le top cinq devant Matsushita, Jack Aitken, Mazepin, Ilott et Zhou.

De Vries remporte le championnat F2 avec un avantage de 70 points sur Latifi en deuxième position. Ghiotto est troisième avec 169 points, devant Sette Câmara,161, et Aitken, 159 points. Dans le championnat par équipes, DAMS reste en tête avec 345 points, devant UNI-Virtuosi qui en compte 285 et ART Grand Prix, 264. Carlin est quatrième avec 200 points et Campos Racing cinquième avec 189 points.

De Vries est champion, mais il reste encore beaucoup à faire derrière lui, avec une deuxième place encore très difficile à décrocher. L'action se poursuivra demain à 11h20, heure locale.  

 

Championnat FIA de Formule 2 2019, 10ème manche - Classement provisoire de la Feature Race

 

 

PILOTE

1

Nyck De Vries

ART Grand Prix

2

Nicholas Latifi

DAMS

3

Louis Delétraz

Carlin

4

Luca Ghiotto

UNI-Virtuosi Racing

5

Sérgio Sette Câmara

DAMS

6

Nobuharu Matsushita

Carlin

7

Jack Aitken

Campos Racing

8

Nikita Mazepin

ART Grand Prix

9

Callum Ilott

Sauber Junior Team by Charouz

10

Guanyu Zhou

UNI-Virtuosi Racing

11

Sean Gelael

PREMA Racing

12

Jordan King

MP Motorsport

13

Giuliano Alesi

Trident

14

Ralph Boschung

Trident

15

Tatiana Calderon

BWT Arden

16

Marino Sato

Campos Racing

17

Mahaveer Raghunathan

MP Motorsport

18

Matevos Isaakyan

Sauber Junior Team by Charouz

   
 

NON CLASSÉS

 
   
 

Mick Schumacher

PREMA Racing

 

Artem Markelov

BWT Arden

   
 

MEILLEUR TOUR AU GÉNÉRAL

 

Luca Ghiotto (UNI-Virtuosi Racing) - 1:51.104 on Lap 26

   
 

MEILLEUR TOUR ÉLIGIBLE AUX POINTS

 

Luca Ghiotto (UNI-Virtuosi Racing)