AUTO - PROTÉGER ET PRÉSERVER | Federation Internationale de l'Automobile

AUTO - PROTÉGER ET PRÉSERVER

  • gb
  • es
14.01.19.

Depuis sa fondation en 1904, la FIA a suivi et contribué à influencer le développement de l'automobile sous toutes ses formes, pour la route et la compétition. Chargé de célébrer cette incroyable histoire, le Club des membres fondateurs de la Fédération décerne chaque année la Coupe du patrimoine de la FIA à des événements et des personnes qui font preuve d'une passion exemplaire pour la préservation de la riche histoire de l'automobile.

A la fin de la deuxième décennie du 21ème siècle, l'automobile se trouve à la croisée des chemins. Le monde de la mobilité évolue à une vitesse fulgurante, car les énergies alternatives affectent la nature des véhicules que nous conduisons et le développement de véhicules autonomes remet en question la nécessité même de conduire.

Et alors que l'automobile, ou quoi qu'elle puisse devenir un jour, poursuit son avancée implacable vers le futur, plus d’un siècle de patrimoine automobile d’une richesse incroyable semble laissé pour compte dans notre désir de construire un avenir meilleur, plus propre et plus technologique.

Plombée par l’opprobre qui pèse sur le moteur à combustion interne en raison de son héritage environnemental, et rejetée par le passé sous l’étiquette d’un loisir pour amateurs fortunés ou autres passionnés de bolides, l'histoire de l'automobile, merveille technique et objet de désir, risque d'être consumée par ce qui l’a engendrée - le désir d’avancer.

Afin de mieux faire connaître l'histoire profonde qui existe au sein de la Fédération et de célébrer la préservation du patrimoine automobile, la FIA s'est tournée vers son Club des Membres Fondateurs (FMC).

Comme son nom l'indique, le club rappelle les origines de la FIA et les premières années de la montée en puissance de l'automobile.

À mesure que l'intérêt pour l'automobile s'est accru, cette passion s'est naturellement étendue à la course et, au début du XXe siècle, la Coupe Gordon Bennett a été l'un des événements majeurs du sport automobile.

Créée par le propriétaire millionnaire du New York Herald et administrée par l'Automobile Club de France (ACF), la Coupe a été décernée à l'issue de longues courses, souvent de ville à ville, disputées par des participants de diverses associations nationales d'automobilistes.

Très réussies, les courses attirent un grand nombre d'inscriptions et une foule énorme de spectateurs, et en 1904, elles engendrent la nécessité de plus de formalisation et de réglementation. Lors de la course Gordon Bennett à Bad Homburg, en Allemagne, les membres représentant les organisations nationales d'automobilistes participant à la course se sont réunis pour former une fédération internationale de clubs automobiles, qui est devenue l'Association Internationale des Automobiles-Clubs Reconnus (AIACR), organisme qui est finalement devenu la FIA.

 

L’HISTOIRE À L’HONNEUR

Plus d'un siècle plus tard, les 13 clubs (ou leurs successeurs) d'Autriche, Belgique, Danemark, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Hollande, Italie, Portugal, Russie, Espagne, Suisse et Etats-Unis qui se sont réunis à Bad Homburg constituent les membres du FMC, l'objectif premier du club étant la préservation du patrimoine automobile.

« Dans un monde où le changement, l’avènement de l’hybride et la montée en puissance des voitures autonomes sont au cœur des discussions, il est extrêmement important de célébrer nos origines, de marquer l'évolution de l’automobile et de ses pionniers, et de maintenir en vie les véhicules historiques encore existants », déclare Carlos Barbosa, Président du FMC et Président du Club Automobile du Portugal (ACP).

« Dans le paysage automobile d'aujourd'hui, il est judicieux et important de se pencher sur le patrimoine et l'histoire de l’automobile » , ajoute Franz Graf zu Ortenburg, Vice-Président du FMC et de l'Automobilclub von Deutschland e V (AvD).

« Si vous vous promenez dans n'importe quelle ville, vous constaterez que l'automobile est tellement dominante qu’elle a complètement redéfini le paysage. L'automobile a changé notre mode de vie et si l'on considère l'automobile uniquement sous cet angle - ainsi que sous l'angle de l'ingénierie et de la technique et du design - il est véritablement important de reconnaître l'influence de l'automobile et son impact sur la société, et sur les personnes qui l'ont faite ainsi. »

Pour faire avancer cette cause, le club décerne chaque année la Coupe du patrimoine de la FIA. Présentée lors de la cérémonie de remise des prix de la Fédération en décembre, la coupe est un prix spécial destiné à célébrer les efforts d'organisations, d'événements et d'individus engagés pour promouvoir et préserver l'histoire de l'automobile. Les candidatures au prix sont sollicitées auprès de la communauté de la FIA dans le monde entier, elles sont examinées par un jury composé de membres du FMC.

« La Coupe est l'occasion pour le Club des membres fondateurs de mettre à l’ordre du jour une chose en laquelle nous croyons, lors d’un des plus grands événements de la FIA - la remise des prix de la FIA », déclare Peter Read, membre du Conseil d'Administration et Président du Comité Automobile du Royal Automobile Club britannique.

« Remettre un prix du patrimoine lors de cette cérémonie donne soudainement une grande visibilité à l'histoire de l'automobile, et tous ceux qui sont exposés aux médias entourant l'événement comprennent que la FIA, ce n’est pas que de la Formule 1. Il existe un vaste monde automobile qui mérite que son passé soit mis en lumière. D’où l’importance d’une telle plateforme. »

« Pour choisir le vainqueur du prix, nous devons nous assurer qu'il est un acteur majeur de la préservation des véhicules historiques et de ce qu'ils représentent. Il doit être international. Il doit être inclusif et il doit aussi avoir une grande histoire à raconter. »

Lancée en 2010, la Coupe a d'abord été décernée à l’emblématique course britannique de voitures anciennes de Londres-Brighton. Depuis, la coupe a été décernée au Louwman Museum of classic cars des Pays-Bas en 2011, à la course des Mille Miglia (2012), au Grand Prix Oldtimer de l'AvD (2014), au 1000 Mile Trial (2015) et au Targa Florio (2016) du RAC.

L'an dernier, le prix a été remis à l'Association des Courses de Voitures de Sport de la péninsule de Monterey pour la Rolex Monterey Motorsports Reunion qui s'est tenue sur le circuit de Laguna Seca.

Célébrant chaque année pendant quatre jours les incroyables machines de sport automobile du passé, et les légendes qui les ont pilotées, l'événement de Monterey présente maintenant régulièrement plus de 550 voitures historiques dans 15 catégories différentes faisant ce pour quoi elles ont été conçues : des courses.

Peter Read, du RAC, affirme que l'événement de Monterey est un parfait exemple de la symbiose entre le prix et le gagnant du prix.

« La Coupe du patrimoine de la FIA présente un double avantage », explique-t-il. « Présenté lors de la remise des prix de la FIA, le prix fait de la publicité au lauréat et, étant donné qu'il est issu d'une autorité du sport automobile majeure et mondialement reconnue, le lauréat de la Coupe peut utiliser le prestige du prix pour promouvoir son événement ou activité. »

« Dans le cas de Monterey, le trophée représentait beaucoup, car c'était la première fois que le trophée était remis aux Etats-Unis. En effet, lorsque nous sommes allés à Laguna Seca cette année, il y avait le trophée en plein milieu du salon des pilotes, bien exposé, pour montrer à quel point il était important. »

« Et c’est sensiblement pareil pour Brooklands, à qui nous avons décerné la Coupe avec une mention spéciale l'an dernier », ajoute M. Read. « Nous savions qu'ils avaient l'intention d'utiliser le logo de la FIA à des fins de marketing pour essayer d'attirer les gens à Brooklands, et c'est exactement ce que nous essayons de faire avec la Coupe Héritage - les amener à faire l'expérience du patrimoine. Donner à Brooklands la possibilité de faire de la publicité grâce au prestige de la FIA avec son approbation devrait, nous l'espérons, renforcer ce lien avec notre patrimoine. »

Le désir du FMC de voir l’histoire perdurer se reflète dans le vainqueur de la Coupe 2018 - l'Institut Technique Supérieur HTL Steyr de la ville de Steyr en Autriche.

Nommé par le club membre de la FMC, l'ÖAMTC, le collège s'est vu décerner la Coupe pour la construction par ses étudiants en génie mécanique d'une réplique exacte de la seconde voiture de Siegfried Marcus.

Sans surprise, Siegfried Marcus n’est pas un nom qui semble familier. Pionnier du design automobile, Marcus a été largement éclipsé par de grands noms comme Gottlieb Daimler et Karl Benz.

Marcus, cependant, peut se vanter d'avoir été l'un des tout premiers hommes à construire ce que nous considérons comme étant une automobile.

 

LA RENAISSANCE D’UN HÉRITAGE

Après avoir quitté son Allemagne natale pour s'installer à Vienne en 1852, Marcus commence à développer des machines télégraphiques et des dispositifs d'allumage avant de s'intéresser aux moteurs. On pense qu'entre 1864 et 1875, il devient le premier inventeur à équiper un engin à quatre roues d’un moteur à combustion, sous la forme d'une simple charrette, environ 10-15 ans avant les plus célèbres réalisations de Daimler et Benz.

Après ses premiers efforts, Marcus construit un deuxième véhicule, beaucoup plus avancé, en 1888-1889. Le Second Marcus Car possède toutes les caractéristiques de l'automobile moderne, y compris la direction et les freins, un moteur à essence quatre temps à grande vitesse (monocylindre) avec carburateur rotatif et allumage magnétique à basse tension. C'est cette voiture, qui appartient depuis 1898 à l'ÖAMTC et qui se trouve en permanence au Musée technique de Vienne, que les étudiants de HTL Steyr ont voulu recréer.

À propos des origines de la nomination du club autrichien à la Coupe du Patrimoine, Georg Brown, chef du département des voitures classiques à l’ÖAMTC explique : « En 2001, le Bureau Fédéral Autrichien pour la Conservation des Monuments Historiques a classé la Second Marcus  car comme étant ‘la plus ancienne voiture à essence au monde à avoir survécu dans son état original’. De notre point de vue, le projet de réplication de la voiture par les étudiants a largement contribué à inspirer les jeunes à découvrir les origines de la mobilité historique, et à préserver le savoir-faire technique associé pour les générations futures. »

« L'esprit du projet incarne les objectifs de la Coupe du Patrimoine de la FIA », ajoute-t-il. « Ce prix est une grande reconnaissance non seulement du projet réalisé par HTL Steyr, mais aussi de l'importante contribution de Siegfried Marcus. »

A partir de 2004, le projet a été mené à bien par 118 étudiants et totalise 20 000 heures de travail en fin de projet, avec une attention particulière accordée à chaque détail de la conception et de la construction de la voiture.

« L'objectif était de prouver que la voiture est parfaitement utilisable, même en conditions hivernales » , explique le Dr Franz Reithuber, directeur de HTL Steyr. « Outre les mesures 3D-Laser effectuées au musée technique de Vienne, tous les autres travaux de conception, de calcul et de production ont été réalisés dans les ateliers et laboratoires de l'école. Seuls le moulage et la production des roues ont été réalisés à l'extérieur par des entreprises partenaires du projet. »

La fabrication des roues en bois de la voiture s'est avérée être l'un des aspects les plus délicats du projet. « Depuis des décennies, il n'est plus nécessaire de savoir comment produire des roues en bois de façon traditionnelle, et il était donc difficile de trouver quelqu'un qui puisse encore le faire. Heureusement, nous avons trouvé un homme hautement qualifié qui a pu nous aider dans ce domaine. C'était tout aussi compliqué de trouver quelqu'un qui savait comment produire les attaches en cuir pour le groupe motopropulseur. »

La reproduction minutieuse de la remarquable invention de Marcus a finalement été achevée en 2016, et les efforts des étudiants ont été récompensés en avril de la même année lorsque le Président Fédéral Autrichien de l'époque, le Dr Heinz Fischer, a effectué son premier trajet à bord de la voiture. Le projet a également été salué par le président de l'ÖAMTC de l'époque, Werner Kraus.

« La reconstitution de la Second Marcus Car, l'inspiration qu'elle a procurée aux jeunes engagés dans le projet, et la contribution de la réplique à une meilleure compréhension de l’histoire du développement automobile font du projet du collège HTL Steyr un vainqueur tout indiqué pour la Coupe Héritage 2018 », affirme Barbosa, président du FMC. « L'histoire de la Marcus Car et du projet sur 12 ans des étudiants de HTL Steyr est tout simplement incroyable. Reconstruire cette machine et faire la lumière sur son inventeur, c'est exactement ce que représente la Coupe Héritage. »

Après l'attribution du prix 2018, l'attention du FMC se tourne maintenant vers les candidatures pour le prix 2019. Ce n'est pas une tâche facile, explique Graf zu Ortenberg. « Nous voulons donc encourager tous les membres du réseau de la FIA à envisager de soumettre une candidature s'il y a un événement, un projet ou une personne qu'ils jugent digne de recevoir ce prix », explique-t-il. « Le Club des Membres Fondateurs a pour but de préserver notre patrimoine et récompenser les personnes les plus impliquées dans ce processus. L'automobile fait partie de la société depuis 120 ans et mérite d'être reconnue, protégée et surtout célébrée, et la FIA Heritage Cup est notre manière à nous de le faire. »