3E CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE MONDIALE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LA FIA PLAIDE EN FAVEUR D'UNE NOUVELLE APPROCHE POUR RELEVER EFFICACEMENT LE DÉFI DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE | Federation Internationale de l'Automobile

3E CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE MONDIALE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LA FIA PLAIDE EN FAVEUR D'UNE NOUVELLE APPROCHE POUR RELEVER EFFICACEMENT LE DÉFI DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

  • gb
  • es
21.02.20

La 3e conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière, qui s'est tenue les 19 et 20 février à Stockholm, en Suède, a été l'occasion pour la FIA de réaffirmer son rôle de principal défenseur de la sécurité routière et d'appeler à un engagement renouvelé envers la réduction du nombre de décès sur les routes du monde.

Après deux jours de discussions, le président de la FIA, Jean Todt, également l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière, a été invité à participer à la réunion de clôture de la conférence mondiale. Au cours de son intervention, Jean Todt a reconnu le succès de l'événement. « Des représentants de plus de 140 pays se sont rendus en Suède au nom du renforcement de la sécurité routière, pour faire le point sur le travail accompli au cours de la dernière décennie. Grâce à des échanges riches, innovants et puissants, nous avons fait un voyage vers le futur, afin de planifier notre feuille de route pour les années à venir », a-t-il déclaré.

Alors que chaque année 1,35 million de personnes meurent sur les routes du monde, Jean Todt a souligné le défi que représente la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies et a appelé à un changement dans la manière d'aborder la sécurité routière afin d'obtenir enfin des résultats positifs. « Notre objectif est de faire en sorte que les systèmes de transport, quelle que soit leur configuration, soient sûrs, durables et équitables. Pour ce faire, il y a une chose que nous pouvons et devons garantir en rentrant chez nous : que nous nous engageons tous à faire de la sécurité la valeur fondamentale de notre action dans l'intérêt de la sécurité routière pour tous. Nous devons faire en sorte que la sécurité soit le moteur de l'évolution de la mobilité et des transports », a-t-il déclaré.

Jean Todt a conclu en demandant à toutes les parties prenantes de transformer les engagements en actions concrètes : « La volonté d'agir est là - nous l'avons entendu de la part des ministres. Nous avons suscité un grand intérêt, mobilisé les acteurs et rassemblé les outils nécessaires. Aujourd'hui, nous pouvons ajouter l'ingrédient final : un engagement à faire de la sécurité la valeur centrale de tout ce que nous faisons en tant que citoyens, ministres, experts en sécurité routière, fabricants et consommateurs lorsqu'il s'agit de nos systèmes de mobilité ».

Les membres de la FIA étaient fortement représentés à la conférence avec 62 délégués provenant de 37 organisations membres de 32 pays et leur soutien à cette vision s'est traduit par leur volonté d'assurer un suivi auprès de leurs gouvernements respectifs après la conférence, et de veiller à ce que les recommandations convenues soient mises en œuvre.

La conférence mondiale a également permis aux membres de la FIA de se réunir et de partager leurs meilleures pratiques et expériences. Le mardi, avant le début du programme officiel, les représentants de la FIA ont été invités à une session d'ateliers pour préparer les discussions du Panel Haut Niveau qui devaient suivre dans les jours à venir.

Après les discours d'ouverture de Jean Todt, Président de la FIA, et de Lord George Robertson, Président de la Fondation FIA, ils ont assisté aux présentations du réseau Safer City Street de la FIA-ITF par le Forum International des Transports, de la campagne #CommitToAct par l'Alliance Mondiale des ONG pour la Sécurité Routière, et de la boîte à outils FIA Star Rating for Schools développée pour les Clubs FIA par l’iRap. 

Cette réunion a permis aux Clubs FIA de dialoguer avec les membres du Panel de Haut Niveau  de la FIA pour la sécurité routière, avec Mark Rosekind, Chief Safety Innovation Officer chez Zoox et ancien administrateur de la National Highway Traffic Safety Administration, qui a parlé de "l'avenir technologique et règlementaire de la sécurité des véhicules". 

Les membres de la FIA ont également eu l'occasion de prendre la parole, avec Caroline Drabe, PDG du Riksförbundet M Sverige, qui a expliqué l’action du Club pour aider la Suède à devenir l'un des pays les plus performants en matière de sécurité routière, et Anders Ydstedt, président de la commission d'experts du Kungliga Automobil Klubben, qui a parlé de la nécessité urgente de s'attaquer au manque d'éducation à la sécurité routière chez les usagers vulnérables de la route, en particulier les jeunes. 

Encourageant les membres de la FIA à partager une position commune pendant la conférence mondiale, Thierry Willemarck, vice-président de la FIA pour la mobilité automobile et le tourisme, a conclu en disant que les Clubs Automobile peuvent jouer un rôle décisif en contribuant à la création d'une culture de la sécurité routière au niveau local, national et mondial.

Pour garantir la mise en œuvre de cette nouvelle vision et approche de la sécurité routière, le président de la FIA, Jean Todt, a publié un document intitulé "Millions of Lives to Save on the Roads" (Des millions de vies à sauver sur les routes), qui plaide en faveur d'une révolution de la sécurité routière et invite toutes les parties prenantes à agir dès maintenant pour apporter des changements radicaux.

 

 

Photos : principale - ©Mikael Ullén corps de texte - ©Annika Berglund pour la FIA