WRC - TANÄK EN TÊTE DU RALLYE D’ALLEMAGNE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC - TANÄK EN TÊTE DU RALLYE D’ALLEMAGNE

  • gb
  • es
23.08.19

Rallye d’Allemagne 2019 - vendredi matin

2019 Rallye Deutschland - Ott Tänak

Le pilote de la Toyota Yaris WRC Ott Tanäk émerge au sommet de la boucle d'ouverture du Rallye d’Allemagne.

Composé de trois étapes sur des routes viticoles proches de la Moselle, ce rallye se caractérise par des routes étroites et des virages serrés en épingle à cheveux au nord du parc d’assistance de Bostalsee.

Le leader du championnat prend la tête des opérations après la spéciale d'ouverture d'hier soir, mais il perd brièvement le lead face à Thierry Neuville de Hyundai sur l’ES2 « Stein und Wein 1 », première étape de la journée. Tanäk remporte ensuite les ES3 ES4 pour reprendre la première place et marquer trois victoires d'étape sur les quatre spéciales rapides courues jusqu'à présent.

Neuville termine deuxième au classement général, à 3,2 secondes derrière Tanäk, alors que les voitures se dirigent vers Bostalsee. Satisfait de sa performance, le Belge admet cependant avoir dû fournir un gros effort pour suivre le rythme de son rival estonien.

Derrière eux, Sébastien Ogier, de Citroën, se classe troisième après avoir souffert d'un problème de sous-virage toute la matinée. Bien qu'il ait identifié les problèmes potentiels, le Françai peine à trouver la solution et peaufine la configuration de sa C3 WRC pendant l’assistance de la mi-journée.

Kris Meeke de Toyota termine quatrième, un dixième de seconde devant Dani Sordo de Hyundai, ancien vainqueur du Rallye d’Allemagne. Sordo, classé assez loin dans l'ordre de départ, souffre de la saleté des routes et de la boue et du gravier parsemés par les pilotes précédents - problème inversé par rapport aux rallyes sur gravier, où les premiers partants sont généralement désavantagés par rapport aux autres.

Andreas Mikkelsen, huitième, n'est pas entièrement satisfait des sensations de freinages sur sa Hyundai. Il devance Gus Greensmith, la Ford Fiesta WRC de tête, qui continue de gagner du kilométrage et de l'expérience pour sa troisième participation en WRC cette année. Son coéquipier M-Sport, Elfyn Evans, se remet encore d'une blessure au dos subie avant le Rallye de Finlande.

En 10ème position, le Finlandais Kalle Rovanperä mène la catégorie FIA WRC 2 Pro pour Škoda, devant son coéquipier tchèque Jan Kopecky, tandis que Stéphane Lefebvre est le leader en FIA WRC 2 dans sa Volkswagen Polo R5.

Le pilote japonais Takamoto Katsuta occupe la 13ème place du classement provisoire pour ses débuts en WRC sur la Toyota Yaris après une matinée bien menée.

Frustation pour Teemu Suninen de M-Sport, qui s’arrête dans la première étape de la journée avec un problème technique. Sa voiture va maintenant être rapatriée à l’assistance et reprendra la course demain.

Les trois étapes de cet après-midi répètent la boucle de la matinée.