EHC : MERLI ET SCHAGERL, DOMINATEURS AU PORTUGAL | Federation Internationale de l'Automobile

EHC : MERLI ET SCHAGERL, DOMINATEURS AU PORTUGAL

  • gb
12.05.22

Devant une foule enthousiaste qui comptait plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, Christian Merli et Karl Schagerl ont dominé l’épreuve portugaise comptant pour le Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA, comme ils avaient déjà marqué de leur empreinte l’épreuve d’ouverture en France en avril dernier.

Sept mois après avoir reçu et magistralement organisé les FIA Hill Climb Masters, Braga a à nouveau vibré au son des moteurs et les concurrents ont cette fois retrouvé le parcours traditionnel de la Rampa da Falperra, avec ses 5km avalé à des moyennes supérieures à 170 km/h contre les 3 km utilisés lors des Masters.

Le tracé et sa longueur avaient beau être différents, le nom du vainqueur absolu n’en est pas moins demeuré le même : médaillé d’or en octobre dernier, Christian Merli (Osella FA30) s’est à nouveau montré intraitable, prenant à son compte chacune des trois montées de course, avec une belle autorité. Seul bémol dans son bilan du week-end, une petite touchette, sans trop de gravité, le samedi lors d’une montée d’essai.

Médaillé de bronze aux Masters, le Tchèque Petr Trnka (Norma M20 FC) est décidément fort à son aise sur le rapide tracé de Braga. Deuxième au classement général et premier du Groupe E2-SC, il était finalement assez proche des chronos de Merli, concédant par exemple moins de 2 secondes lors de la première ascension. L’Allemand Alexander Hin (Osella FA30) et l’Espagnol Joseba Iraola (Nova NP01) ont eux aussi fait preuve de bravoure sur un parcours qui exige beaucoup de cran et terminent respectivement 3ème et 4ème, séparés par moins de 4 dixièmes au cumul de leurs deux meilleures montées. Le Tchèque Milos Benès (Osella FA30) s’est classé 5ème, devant l’Espagnol Javier Villa, à nouveau auteur de véritables prouesses malgré une voiture (BRC53 Suzuki) sous-motorisée par rapport à la concurrence. Sébastien Petit (Nova NP01), Michele Fattorini au volant de la petite Wolf Thunder GB08 à moteur Aprilia, le régional de l’étape Jose Correia (Norma M20 FC) et Gonzalo Fernandez (Nova NP03) ont complété le Top 10.

En Catégorie 1, la journée du dimanche avait plutôt mal commencé pour le favori tout désigné, Karl Schagerl, victime d’une sortie de route lors de la première manche. L’Autrichien parvenait à réparer sa Golf Rallye pour les deux montées restantes, qu’il dominait allègement, pour devancer la Mitsubishi Lancer du Croate Domagoj Perekovic, lui aussi soulagé de pouvoir figurer au classement final après son abandon lors de la première des trois manches de course. Aux commandes d’une Mercedes AMG GT4 qu’elle pilote aussi en circuit, la jeune Gabriela Correia a fait sensation en s’invitant sur le podium du Groupe 1, au bénéfice de chronos flatteurs !

Comme en France, Tomislav Muhvic (Mitsubishi Lancer) a enlevé la victoire dans le Groupe 2 , face au Portugais Vitor Pascoal (Porsche 911 GT3 Cup), alors que l’Autrichien Christian Schweiger (Mitsubishi Lancer) voyait son élan coupé dès les essais par la faute d’un moteur cassé.

Dans le Groupe 3, le duel se poursuit entre Igor Stefanovski (Hyundai i30 TCR) et Antonino Migliuolo (Mitsubishi Lancer Evo IX) et a une nouvelle fois tourné à l’avantage du Macédonien. Le Monténégrin Vasilije Jaksic (Mitsubishi Lancer Evo IX) et le Polonais Maciej Serafin (Renault Clio Sport 2.0 16v) se sont respectivement imposés dans les Groupes 4 et 5.

 

Deux courses, deux victoires pour Igor Stefanovski en Groupe 3 de la Catégorie 1 (Photo : Zoom Motorsport)

 

Très attendue, l’Audi RS5 DTM étrennée en course de côte par José Antonio Lopez-Fombona n’a pas encore fait voir tout son potentiel, mais se dévoilera peut-être davantage ces 14 et 15 mai à l’occasion de la troisième compétition du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA, à Al Fito en Espagne.

Tous les classements de cette seconde compétition du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA 2022 peuvent être consultés ici.

Des galeries photos sont visibles via les liens suivants : FIA web, FIA facebook Masters et fia instagram.