F2 - TOUTES LES INFORMATIONS CAPITALES AVANT LA SECONDE MANCHE DE F2 2019 | Federation Internationale de l'Automobile

F2 - TOUTES LES INFORMATIONS CAPITALES AVANT LA SECONDE MANCHE DE F2 2019

  • gb
  • es
25.04.19

Les enjeux         

Le circuit de Bakou accueillera la deuxième manche du championnat de Formule 2 de la FIA 2019 ce week-end, quatre semaines après l'épreuve d'ouverture à Sakhir, Bahreïn.

La première manche de la campagne a vu deux équipes sortir du lot avec DAMS, qui remporte quatre podiums, tandis que UNI-Virtuosi Racing décroche la pole position et deux podiums. Sérgio Sette Câmara fait sensation lors des essais libres, devant son coéquipier Nicholas Latifi, tandis que Luca Ghiotto décroche une première pole F2 et 4 points bonus lors des qualifications. C'est le pilote canadien de DAMS qui prend la tête de la Feature Race devant Ghiotto et Sette Câmara. L'Italien d'UNI-Virtuosi Racing remonte de la P7 à la P1 dans la course Sprint, pour franchir la ligne d'arrivée devant ses coéquipiers de DAMS, l'as brésilien étant deuxième et Latifi troisième.

Cette victoire permet à l’Italien Ghiotto de prendre la tête de la lutte pour le titre des pilotes à l'issue de la première manche avec 37 points, suivi de Sette Câmara 27 points, Louis Delétraz 16, Nyck de Vries et Anthoine Hubert 12 ; dans le championnat par équipes, DAMS prend les devants avec 62 points sur UNI-Virtuosi Racing avec 48 points, Carlin 18 points, ART Grand Prix et BWT Arden détenteurs de 12 points chacun.

Le paddock de F2 s'est déplacé à Bakou pour la deuxième manche de la saison sur le circuit urbain de la capitale de l'Azerbaïdjan. La piste évolue considérablement au cours du week-end, le niveau d'adhérence allant croissant, et rendant difficile pour les équipes de trouver un réglage optimal. Pirelli fournira aux pilotes des composés Medium et Supersoft. Il est fort probable que la voiture de sécurité intervienne à plusieurs reprises, ce qui signifie que la stratégie et le moment de l'arrêt aux stands obligatoire dans la Feature Race seront décisifs. Une fois de plus, la F2 devrait offrir aux fans un spectacle décoiffant !

Warm Up // Nicholas Latifi - Dams

"Bakou est un circuit urbain, qui comporte donc ses propres défis. Il n'y a pas vraiment de place pour l'erreur. C'est assez excitant ! En course, on s'approche des 330 km/h. C'est l'une des courses les plus excitantes de l'année : tout peut arriver. Se qualifier en tête ne signifie pas grand-chose, et il en va de même pour la dernière qualification, comme ce qui m'est arrivé l'an dernier. Je me suis qualifié en dernier et j'ai terminé cinquième et troisième des courses respectivement. C'est très imprévisible. Il y a aussi une faible dégradation des pneus. C'est une course rapide vraiment unique en Formule 2.

"La section du château est probablement l'un des virages les plus uniques du calendrier. C'est définitivement le plus serré. C'est un virage qui peut changer le visage d’un tour, ou causer des accidents comme on l'a vu précédemment.

« Le réglage de la voiture est assez difficile car on veut maximiser la vitesse en ligne droite mais pouvoir enchaîner avec des virages lents. Il faudrait avoir deux réglages différents. C'est un équilibre très précis.

« Les virages 1 et 3 offrifront probablement les occasions les plus évidentes. Mais en F2, n'importe quel virage peut offrir une opportunité de dépassement, ce qui est l'un des points forts du championnat. Mais il faut mesurer les risques. C'est à la discrétion du pilote !

"C'est le deuxième week-end de course de l'année et on veut créer une bonne dynamique. Au cours des deux dernières années, j'y ai obtenu d'assez bons résultats. J'ai réussi à trouver le bon équilibre. Il faut être intelligent et calme. Les choses peuvent mal tourner. Il faut à tout prix éviter les erreurs. C'est l’une des manches que j'attends avec le plus d’impatience sur le calendrier !"

Mario Isola, Directeur Pirelli F1 et course automobile

"Le grand défi à Bakou, c’est de trouver le bon équilibre entre les essieux avant et arrière, afin de s'assurer que les pneus aient une fenêtre d’action optimale. C'est d'autant plus difficile que les longues lignes droites refroidissent les pneus tout au long du tour et que les bâtiments qui entourent la piste créent des zones d'ombre et de lumière qui affectent la température de la piste. Avec la fréquence élevée des voitures de sécurité, une approche adaptable est essentielle. Les dépassements sont très faisables, c'est pourquoi nous assistons souvent à une course passionnante où la stratégie pneumatique peut faire la différence."

Statistiques de la saison

37 C'est le nombre de points marqués par le leader du championnat Luca Ghiotto à Sakhir.

8 Le nombre d'équipes qui ont marqué au moins 1 point lors de la première manche de la saison.

4 Le nombre de podiums remportés par DAMS lors de la première manche.

3 est le nombre de recrues qui ont marqué des points lors de leurs débuts en F2 à Bahreïn (Anthoine Hubert, Guanyu Zhou et Mick Schumacher).

Faits marquants

La course de sprint du dimanche marquera la 50ème course de Formule 2 de la FIA depuis 2017.

Les podiums de la première manche ont mis en vedette les mêmes 3 pilotes samedi et dimanche : Nicholas Latifi, Luca Ghiotto et Sérgio Sette Câmara.

Luca Ghiotto a décroché sa première pole F2 en première manche.

L'Italien d'UNI-Virtuosi Racing est le pilote ayant remporté le plus de points avec un total de 333 points obtenus depuis 2017.

Le Rookie Guanyu Zhou a remonté le plus grand nombre de places dans la Feature Race de la manche 1 (de P17 à P10) pour marquer son premier point en F2.

Dans la course de sprint, Sean Gelael s'est frayé un chemin à travers le peloton de la P20 sur la grille à la P10.

Sept pilotes ont marqué des points dans les deux courses à Sakhir : Latifi et Sette Câmara de DAMS, les coéquipiers Ghiotto et Zhou de UNI-Virtuosi, Louis Delétraz de Carlin, Nyck De Vries de ART Grand Prix et Mick Schumacher de PREMA Racing.

Trident et Sauber Junior Team de Charouz sont les deux seules équipes à avoir quitté Bahreïn sans points.

Mahaveer Raghunathan, du team MP Motorsport, s'est vu attribuer une pénalité de 10 places sur la grille de départ de la Feature Race de cette semaine à Bakou, après avoir passé deux fois le drapeau à damier à la fin de la Sprint Race de Sakhir.