PROMOUVOIR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU NIVEAU LOCAL | Federation Internationale de l'Automobile

PROMOUVOIR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU NIVEAU LOCAL

  • gb
  • es
20.10.18

Hier, le Président de la FIA, Jean Todt, qui est également l'Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la sécurité routière, a rejoint Emmanuel Barbe, Délégué interministériel français à la sécurité routière, Sophie Brocas, Préfet de l'Eure-et-Loire et Rémi Coutin, Procureur Général à Chartres, pour sensibiliser le département à la sécurité routière.

L'éducation de tous les usagers de la route étant essentielle pour relever le défi de la sécurité routière, le premier événement de l'après-midi a été consacré à la projection de courts métrages de sensibilisation, suivi d'un débat avec des élèves du secondaire. Le premier court-métrage projeté a été Save Kids Lives. Réalisé par Luc Besson, il a livré un message visuel puissant soulignant les dangers auxquels les enfants sont confrontés sur le chemin de l'école partout dans le monde. Les trois autres courts métrages, réalisés par Brice Vincent, ont été tournés en Eure-et-Loire, dans des lieux familiers des jeunes spectateurs, et traitaient des dangers de l'alcool au volant, des SMS au volant et de la conduite d'une moto sans casque et sans formation. 

La discussion avec les élèves, qui ont également écouté le témoignage d'une victime d'un accident de la route, a été l'occasion de parler de règles simples qui peuvent sauver des vies sur la route, et du rôle clé que les jeunes générations peuvent jouer pour changer les choses. Sophie Brocas a encouragé les adolescents à faire attention sur la route. Elle a également rappelé que les accidents de la route détruisent des vies et ont toujours des conséquences. Rémi Coutin a appelé les élèves à adopter des comportements exemplaires et à contribuer à réduire le nombre de décès et de blessures. Emmanuel Barbe a encouragé les élèves à partager les messages clés de sécurité et à agir comme ambassadeurs de la sécurité routière. En conclusion, Jean Todt a souligné que 3 500 personnes meurent chaque jour sur les routes du monde, et que 500 d'entre elles sont des enfants. Il a déclaré que le Département et la France dans son ensemble avaient pris des mesures positives pour améliorer la situation, mais qu'il restait encore beaucoup à faire pour atteindre l’objectif zéro décès sur la route. « Nous devons nous remettre en question. L'objectif est de faire de l'Eure-et-Loire le premier département "Vision Zéro". Je ne ferai pas la différence tout seul, mais avec vous, avec les pouvoirs publics, tous ensemble, nous pouvons faire changer les choses et montrer l’exemple », a-t-il déclaré.

 

Déterminées à atteindre l'objectif fixé, les autorités nationales d'Eure-et-Loire ont déjà commencé à mettre en œuvre des mesures visant à réduire le nombre de tués sur la route. Dans l’après-midi, des étudiants en menuiserie ont révélé les nouvelles figures en bois représentant des personnes décédées dans des accidents de la route, que la Préfecture leur avait demandé de concevoir dans le cadre d’une campagne de sensibilisation. Une fois placés le long des routes, ces personnages seront bien visibles, auront un effet dissuasif fort et feront ralentir davantage les conducteurs.

Pour conclure la journée, Jean Todt, Emmanuel Barbe, Sophie Brocas et Rémi Coutin, ont participé à une session de " contrôles alternatifs ", une approche innovante adoptée par le département pour sensibiliser et améliorer le comportement des conducteurs sur la route. Au cours de la séance de contrôle, les conducteurs qui n'avaient pas commis d'infractions graves - c'est-à-dire lorsque leur vitesse était inférieure à 20 km/h au-dessus de la vitesse limite légale - ont eu le choix de payer l'amende ou de suivre une formation de remise à niveau, leur rappelant que lorsqu'ils enfreignent les règles sur la route, ils mettent en danger leur propre vie et celle des autres. Les 26 contrevenants ont choisi de suivre la formation.