FORUM OLYMPISME EN ACTION - URBANISATION DU SPORT | Federation Internationale de l'Automobile

FORUM OLYMPISME EN ACTION - URBANISATION DU SPORT

  • gb
  • es
06.10.18.

Le Président de la FIA évoque l'impact de l'accroissement des populations métropolitaines et des nouvelles disciplines sportives urbaines

YOG, olympism in action, jean todt

Le Président de la FIA, Jean Todt, s'est joint aujourd'hui (6 octobre) à un panel d'athlètes et d'experts pour discuter de l'impact croissant de l'urbanisation mondiale dans le cadre du Forum Olympisme en Action qui se tiendra aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

La discussion s’est essentiellement étendue sur les forces motrices qui sont à l'origine de la popularité croissante du sport dans les milieux urbains, sur la façon dont les sports traditionnels s'adaptent à ces tendances changeantes, ainsi que sur les questions sociales plus larges liées à ce sujet. Outre le sport automobile, des représentants des disciplines BMX Freestyle, Escalade et Basket-Ball 3x3 étaient présents.

L'exemple le plus clair de l'adaptation du sport automobile à ces changements est le Championnat de Formule E de la FIA, qui propose des voitures de course tout électriques de pointe sur les circuits urbains du monde entier.

« Urbanisation rime avec plus de trafic, plus d’embouteillages et plus de pollution », a déclaré le Président Todt. « En tant que Fédération Internationale du Sport Automobile et de la Mobilité, nous avons réfléchi à l'influence que nous pouvions avoir sur ces tendances changeantes. Et pour conserver le spectacle du sport, nous avons décidé de créer une nouvelle catégorie - le championnat de Formule E de la FIA - qui cadre avec nos objectifs. »

« Le championnat est unique en ce sens qu'il se déroule dans les rues - en effet, nous avons accueilli des courses de Formule E ici à Buenos Aires de 2014 à 2017 - de cette façon, nous agissons en tant qu'ambassadeur pour encourager les gens à utiliser des véhicules électriques dans l’environnement urbain ».

Le sport automobile est également un laboratoire parfait pour la technologie. Il permet de développer de nouvelles technologies et d’ouvrir les courses à un nouveau public, deux ingrédients clé dans le succès de la Formule E et de l'impact positif du sport sur la promotion de la mobilité électrique urbaine.

La discussion a également porté sur les impacts sociaux et infrastructurels de l'accueil de différents événements sportifs dans les villes, et sur la manière dont le sport agit à la fois comme un outil éducatif et une source d'inspiration.

Le Président Todt a poursuivi : « Ici à Buenos Aires, nous présentons le sport automobile au public avec le karting électrique. Nous pensons que c'est un très bon moyen d'éduquer les jeunes. Chaque être humain est un usager de la route, et le plus tôt on commence le processus d'éducation à la sécurité, mieux c'est. Pouvoir informer les habitants des villes est extrêmement important, et la Formule E offre une excellente plateforme pour cela. »

"Le sport peut servir de modèle, et c’est un environnement dans lequel nous pouvons transmettre d'autres messages - et en sport automobile, nous mettons l'accent sur la sécurité routière. Si nous n'augmentons pas le niveau d'éducation en proportion de la taille croissante des populations urbaines, le nombre de décès continuera à augmenter, et ça, nous ne pouvons l’accepter."

Enfin, il a été question de la manière dont les sports urbains accroissent les niveaux d'inclusion et d'égalité dans les nouvelles disciplines sportives, conformément à l'engagement du mouvement olympique en faveur de l'accessibilité au sport pour tous.

« Il est absolument essentiel que nous ayons cette parité entre les femmes et les hommes dans le sport », a conclu le Président de la FIA. « C'est pourquoi la FIA a créé la Commission des Femmes dans le Sport Automobile, présidée par Michèle Mouton, ancienne pilote de rallye extrêmement talentueuse et performante, pour faciliter un meilleur accès à ce sport. »

"La Formule E accompagne de nombreux changements, elle connaîtra sa première course en Arabie saoudite en décembre prochain. Cela n'est possible que parce que les femmes sont pour la première fois légalement autorisées à conduire sur les routes depuis juin de cette année, ce qui est une évolution stimulante et un exemple de la manière dont le sport peut contribuer à un véritable changement positif. »