FORMULE E - SIMS REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE LORS DE LA DEUXIÈME COURSE DE LA SAISON | Federation Internationale de l'Automobile

FORMULE E - SIMS REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE LORS DE LA DEUXIÈME COURSE DE LA SAISON

  • gb
  • es
23.11.19

BMW i Andretti Motorsport rate le doublé après une pénalité pour Günther

 

Sims monte sur la première marche du podium pour la première fois lors de sa deuxième saison avec BMW i Andretti Motorsport. Son coéquipier Günther franchit la ligne d'arrivée en deuxième position, mais est plus tard pénalisé pour avoir doublé sous période de voiture de sécurité et retombe en onzième position. Lucas di Grassi d'Audi Sport Abt Schaeffler est promu à la deuxième place, tandis que Stoffel Vandoorne, pilote Mercedes-Benz EQ, obtient 15 points pour la troisième place.

À l’extinction des feux, c'est Alexander Sims, le pilote en pole, qui prend la tête après avoir décroché sa deuxième pole consécutive lors de la deuxième journée de l’E-prix d’Ad Diriyah 2019.

En tête avec Sebastian Buemi de Nissan e.dams et Lucas di Grassi d'Audi Sport Abt Schaeffler en troisième position, le pilote britannique a maintient sa position alors qu’Antonio Felix Da Costa de DS Techeetah - qui a pris la quatrième place après que Jérôme d'Ambrosio de Mahindra Racing se soit retiré en raison de difficultés techniques - passe à l’attaque. 

Da Costa se fraye un chemin à travers le peloton pour tenter une place sur le podium. Il passe à l’action sur Buemi et en poussant l'arrière de sa voiture, l’envoie en tête à queue, le pilote se retrouvant en sens inverse sur la piste. Le pilote Nissan rejoint le peloton en 15e position, mais fait l'objet d'une enquête. 

A plus de 30 minutes de la fin, Bird est rattrapé par Mitch Evans de Panasonic Jaguar Racing dans le virage 4, puis par Pascal Wehrlein de Mahindra Racing dans le virage 5. Le pilote britannique - qui avait remporté la victoire lors de la première course la veille - fonce dans le mur. Le Britannique abandonne avec des dommages importants. 

Après examen par les commissaires, Da Costa se voit infliger une pénalité de 10 secondes pour avoir causé l'incident avec Buemi, tandis que le pilote Nissan reçoit la même pénalité pour un retour en course jugé dangereux. 

Alors que son coéquipier est déjà hors course, Robin Frijns (Envision Virgin Racing) perd le contrôle de son Audi entre les virages 5 et 6, heurtant le mur de côté au virage 7. Le drapeau jaune est de sortie pour permettre l’évacuation de la voiture endommagée.

A huit minutes de la fin, Sims est parvenu à maintenir son avance après la reprise. Plus loin dans le peloton, Evans (Jaguar) se voit imposer une pénalité de 10 secondes pour la collision avec Bird.

En mode Attaque, di Grassi, troisième, perd temporairement une position avant de dépasser Stoffel Vandoorne, de Mercedes-Benz EQ, avec 35 kW de puissance supplémentaire. N’enclenchant pas le mode Attaque, son coéquipier Maximilian Günther glisse en deuxième position alors que les deux BMW mènent la course à seulement quelques minutes du drapeau à damier.   

Augmentant l'avantage à plus de trois secondes à cinq minutes de la fin, Günther se défend avec acharnement contre Di Grassi, tenant à distance le Brésilien passé en mode attaque. 

Alors que les deux BMW franchissent la ligne d'arrivée en tandem, Günther se voit infliger une pénalité de drive through après la course pour dépassement sous voiture de sécurité. La pénalité étant convertie en pénalité de temps, il se classe finalement onzième. Di Grassi (Audi) est second et Vandoorne (Mercedes-Benz EQ)troisième.

Edoardo Mortara de Rokit Venturi Racing, Oliver Rowland de Nissan e.dams et Daniel Abt de Audi Sport Abt Schaeffler complètent le top six. 

Citations

Alexander Sims, BMW i Andretti Motorsport

« C'était une course de rêve ! Nous avons tout exécuté à la perfection et avons pris les bonnes décisions au bon moment. Franchir cette ligne était un sentiment incroyable. Nous continuons d'apprendre tant de leçons et il y en a beaucoup d'autres à venir bientôt. L'équipe a fait beaucoup d'efforts pour gagner aujourd’hui.. c'est vraiment cool. »

Lucas di Grassi, Audi Sport Abt Schaeffler Formula E Team

« C'était la 60e course de Formule E et mon 31e podium. Je suis extrêmement heureux. Après un week-end difficile, nous sommes de retour sur le podium aujourd'hui. Le combat pour le titre commence maintenant ! L'équipe travaille sans relâche, bien que nous n'ayons pas encore les outils, nous allons les avoir à la fin de la saison. Maintenant, nous devons travailler pour être en mesure d'aborder la prochaine phase de la saison. »

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ Formula E Team

« Je suis passé de la onzième place sur la grille de départ à la troisième place, donc c'était une course pleine d'action qui s'est terminée avec un bon résultat pour moi. J'ai d'abord été patient au départ, puis j'ai trouvé un bon rythme. J'ai même réussi à économiser de l'énergie et à déployer le mode attaque après avoir creusé l’écart sur mes poursuivants, et ainsi, je n'ai pas perdu trop de positions. Néanmoins, étant donné que ce n'était que le premier week-end de course de l'équipe, nous pouvons être satisfaits de nos points. »