FORMULE E – SAM BIRD EN TÊTE DES ESSAIS APRÈS L’E-PRIX INAUGURAL D’AD DIRIYAH | Federation Internationale de l'Automobile

FORMULE E – SAM BIRD EN TÊTE DES ESSAIS APRÈS L’E-PRIX INAUGURAL D’AD DIRIYAH

  • gb
  • es
16.12.18

Neuf Pilotes Féminines parmis les testeurs de la Gen2

Sam Bird (Envision Virgin Racing) a été le plus rapide au classement général lors d’une journée d'essais cruciale qui s'est déroulée aujourd'hui, le 16 décembre, sur le circuit Ad Diriyah, à l'issue de la première course passionnante de la saison du Championnat ABB FIA de Formule E 2018/2019.

 

Jean-Eric Vergne, finaliste de la course, a encore une fois perdu la tête du classement, cette fois avec une marge de seulement 0,113 seconde sur sa machine DS TECHEETAH.

Neuf pilotes féminines et onze pilotes masculins on participé aux essais, les équipes ayant travaillé avec le promoteur local de l'événement pour encourager une plus grande participation féminine, offrant ainsi une plate-forme sans précédent qui a permis au femmes de montrer leur talent.

Après une performance impressionnante, Oliver Rowland, nouvelle recrue e.dams, signe le troisième meilleur temps en 1:10.264s dans sa Nissan. Le Britannique remonte de sept places dans la course, terminant septième derrière son coéquipier Sébastien Buemi.

Le plus rapide des nouveaux visages est Nico Mueller, du groupe Audi Sport Abt Schaeffler, qui inscrit un temps de 1:10.432s au volant de l'Audi e-tron FE05. Mueller a effectué des essais pour Audi lors du Rookie Test à Marrakech plus tôt cette année, où il avait amélioré le record du tour de la course autour du Circuit International Automobile Moulay El Hassan. La Formule E revient sur le circuit pour la deuxième course de la saison, le 12 janvier.

L'ancienne pilote de Formule E, Simona de Silvestro, boucle le top 10 des pilotes les plus rapides de la séance de l'après-midi en signant un tour en 1:12.048s. La pilote suisse a concouru pour Andretti Autosport lors de la saison inaugurale avant de revenir dans la série pour la première fois depuis 2015, au côtés de l'équipe BMW i Andretti.

Juste derrière, on retrouve Sebastien Buemi en Nissan pour e.dams, suivi de Tatiana Calderon de DS TECHEETAH. « C’est amusant de rouler dans les rue mais il faut être très précis. Un moment d’inattention et on termine dans le mur, » at-elle expliqué. « Faire des essais ici en Arabie Saoudite, c’est incroyable. Je pense que la mesure prise pour permettre aux femmes de piloter et les encourager à se lancer dans le sport automobile avec de si bonnes équipes est une très bonne initiative - je suis vraiment heureuse d’en faire partie et j’espère que cela créera plus de possibilités et attirera de plus en plus de femmes vers le sport automobile. "

La Présidente de la Commission FIA pour les Femmes dans le Sport Automobile, Michèle Mouton, était présente ce jour-là et a assisté aux essais. « C’est un plaisir de voir autant de femmes pilotes de haut niveau qui testent la nouvelle voiture de Formule E. Je suis fermement convaincue que pour voir le potentiel des meilleures femmes pilotes du monde, elles doivent avoir la chance de piloter avec les meilleures équipes, ce qui est exactement le cas ici. Grâce à notre programme de surveillance et d'évaluation FIA Women in Motorsport, nous savons que certaines des meilleures sont parmi nous aujourd'hui. J’espère que cette initiative avec la Formule E pourra se poursuivre à l’avenir et j’ai hâte de recueillir tous les commentaires et impressions des pilotes et des équipes. »

La pilote F3 britannique, Jamie Chadwick, termine 14ème après avoir manqué une bonne partie de la séance de la matinée en raison de problèmes techniques sur sa Gen2 NIO Formule E. Derrière Chadwick, on retrouve sa compatriote britannique Katherine Legge qui termine les essais à la 16ème place pour Mahindra Racing, devant Maximillian Guenther de Geox Dragon, Carrie Schreiner de HWA Racelab (18e) et Amna Al Qubaisi (Envision Virgin Racing) en P19.

« J'aime beaucoup la voiture, mais c'est assez différent de ce à quoi je suis habituée, » a déclaré Al Qubaisi. « La piste ici est vraiment complexe. Si vous vous éloignez de la trajectoire, vous êtes quasiment dans le mur, » elle a ajouté. La pilote née aux Emirats Arabes Unis a touché une barrière dans le virage 17 vers la fin de la séance du matin, endommageant la voiture et mettant prématurément fin à sa journée d’essai.