COURSE DE CÔTE - LES CHAMPIONS 2018 À L’HONNEUR EN SUISSE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

COURSE DE CÔTE - LES CHAMPIONS 2018 À L’HONNEUR EN SUISSE

  • gb
  • es
08.11.18

La remise des prix du Championnat d'Europe de Course de Côte de la FIA s'est déroulée le week-end dernier en Suisse.

La tradition veut que la remise des prix du Championnat de Course de Côte FIA soit organisée à tour de rôle par chaque membre de l’Alliance des Organisateurs du Championnat d'Europe de la Montagne. Cette année, c'était au tour de la Suisse d'accueillir l'événement, et naturellement, les organisateurs (l’ASA St-Ursanne - Les Rangiers) ont choisi le cadre de Porrentruy, charmante petite ville du Jura suisse, proche du village médiéval de St-Ursanne célèbre pour sa course de côte internationale, et haut lieu du Championnat d'Europe depuis 1972.

Mais cette année, une des traditions est bousculée : l'Italien Simone Faggioli ne montera pas en vainqueur sur l’estrade pour recevoir le trophée du Champion d'Europe FIA de catégorie 2. Le dix fois Champion d'Europe était néanmoins présent pour recevoir sa médaille de quatrième pilote du Championnat, laissant pour la première fois depuis longtemps, la plus grosse salve d’applaudissements aux autres.

Bien qu’il n’ait pas eu le même succès que les années précédentes en Europe, Faggioli a tout de même brillé à plusieurs reprises en 2018. Il termine second  à la Course de Côte de Pikes Peak, Colorado - USA, et premier de la catégorie moteur à combustion. Il se classe troisième au classement général sur ce fameux parcours qui a maintenant plus de 100 ans.

Pour la saison 2018, c’est Christian Merli qui s’illustre dans la catégorie 2 du Championnat d’Europe. L’italien avait déjà fait sensation lors des saisons précédentes en tant que seul pilote capable de défier Faggioli. Merli a dominé le Championnat d'Europe, avec 11 victoires sur 11 compétitions, ainsi que plusieurs nouveaux records au classement général sur l'ensemble du continent. Au terme d'une saison marathon qui l'a vu se battre sur tous les fronts au volant de son Osella FA30 Zytek, il est sacré champion d'Italie, et pour couronner le tout, il remporte également sa première médaille d’or en FIA Hill Climb Masters. 

C'est un Christian Merli très ému qui monte sur la plus haute marche du podium samedi dernier à Porrentruy. « J'avoue que lorsque j’ai entendu l'hymne national italien pendant la cérémonie, j'avais les larmes aux yeux », explique Merli. « Cette saison 2018 a été magnifique, et le titre européen est une récompense fantastique après tant de sacrifices et d'efforts, sans oublier la déception des deux saisons précédentes. Nous étions si près de la couronne en 2016 et 2017. Sur le podium, j'ai évidemment pensé à ce magnifique trophée, mais aussi à tous les défis que ma famille, mon mécanicien et mon équipe ont relevés. C'est un grand moment, vraiment très émouvant. »

Troisième du Championnat en 2017, le jeune Italien Andrea Bormolini est  sacré Vice-Champion d'Europe, grâce à sa domination du Groupe CN. Troisième, dans son Audi TT-R DTM, le Tchèque Vladimir Vitver a dominé le groupe E2-SH, également appelé « silhouette ».

Dans la catégorie 1, le titre européen a été remis au Tchèque Lukas Vojacek, aussi régulier qu’une horloge suisse avec sa Subaru Impreza WRX Groupe A. Même si les parcours européens ne lui étaient pas familiers, le Français Pierre Courroye a prouvé son talent à chacune de ses apparitions dans sa McLaren MP4, remportant neuf victoires dans son Groupe en autant de participations. Néanmoins, il subi deux pénalités de points dans deux épreuves  GT comptant moins de 3 participants. Dans ce cas particulier, chaque pilote ne se voit attribuer que la moitié des points, comme stipulé dans le règlement. Cette même règle a également coûté le titre à l'Italien Antonino Migliuolo, bien qu’il ait souvent mené le Groupe N dans sa Mitsubishi Lancer Evo IX.  Par conséquent, n’ayant pas pu marquer le maximum de points à chacune de ses apparitions, l'Italien a dû revoir ses ambitions à la baisse. Régulier du Championnat depuis plusieurs années, le Sarde Tonino Cossu a réalisé une belle performance, terminant troisième du classement général et deuxième du Groupe A, dans lequel sa "petite" Honda Civic a eu du mal à rivaliser avec la Subaru de Vojacek.

La remise des prix à Porrentruy a également été l'occasion de récompenser les vainqueurs de la Coupe Internationale de course de Côte FIA, qui comptait huit épreuves au calendrier 2018. Invaincu depuis 2012, le Tchèque Vaclav Janik conserve le titre en 2018. Il bat l'Autrichien Christoph Lampert et un trio de pilotes italiens composé de Christian Merli, Manuel Dondi et Francesco Turatello. 

Le Suisse Ronnie Bratschi a choisi de se concentrer sur cette Coupe, qui, contrairement au Championnat d'Europe, comprend une catégorie (catégorie 3) dans laquelle il a pu engager sa puissante Mitsubishi Lancer. Vainqueur des éditions 2016 et 2017, ce trophée est donc son troisième consécutif.

Enfin, la catégorie 1 a été remportée par l'Autrichien Reinhold Taus, sa  toute première victoire au niveau international.

 

Pour les photos de la cérémonie de remise des prix cliquez ici.