WEC - LA BOUCLE EST BOUCLÉE | Federation Internationale de l'Automobile

WEC - LA BOUCLE EST BOUCLÉE

  • gb
  • es
07.03.19.

Le 18 mars 2012, le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA organisait sa course inaugurale sur le circuit international de Sebring en Floride avec Allan McNish, Dindo Capello et Tom Kristensen, qui ont franchi la ligne d’arrivée au terme de 12 heures de course pour devenir les premiers vainqueurs de cette nouvelle ère du WEC.

Au cours des sept dernières années, il y a eu 55 courses WEC organisées en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient et en Asie. Le 15 mars 2019, la boucle sera bouclée avec le retour du championnat du monde d’endurance sur le circuit de Sebring pour la sixième manche de la Super Saison 2018/19, 56ème course depuis la première épreuve.

Autre clin d'œil à l'histoire du WEC, Allan McNish, champion du monde d'endurance 2013 et triple vainqueur des 24 Heures du Mans, sera le Grand Commissaire de l'épreuve, brandissant le drapeau pour les 34 voitures au départ des 1000 milles de Sebring, vendredi après-midi.

La course de 2012 a été unique à bien des égards. Tout d’abord, c’était la seule fois qu'une grille du WEC était partagée avec une autre série de courses, l'American Le Mans Series, qui a vu un total de 64 voitures participer aux 12 Heures de Sebring.

C'était aussi la seule course de 12 heures jamais disputée, toutes les autres affichant des durées de 6 heures, à l'exception des 24 Heures du Mans.

La course de 2019 sera également une première pour le WEC FIA, puisqu'il s'agira de la première course de 8 heures jamais organisée.

Depuis 2012, seuls deux pilotes, André Lotterer et Christian Ried, ont participé à toutes les courses jusqu'à la cinquième manche de la saison 2018/19 à Shanghai en novembre 2018. Mais Lotterer ne sera pas au volant de la R13-Gibson Rebellion Racing pour les 1000 Miles of Sebring. En revanche, Ried prendra le circuit d’assaut au volant de la Porsche Dempsey-Proton Racing n°77, devenant ainsi le seul pilote ayant un record ininterrompu de départs en course depuis les 12 Heures de Sebring en mars 2012.

Un total de 14 pilotes ayant pris le départ des 12 Heures de Sebring 2012 seront sur la grille, sept ans plus tard.

Stephane Sarrazin, vainqueur de la course LMP2 2012, qui a remporté la victoire dans la HPD ARX-Honda n°44 de Starworks Motorsport aux côtés de Ryan Dalziel et Enzo Potolicchio, participera en LMP1 au volant de la BR1-AER n°17 SMP Racing.

Neel Jani est le deuxième pilote LMP1. Le Champion du WEC FIA 2016 a participé en 2012 à la course dans la Lola-Toyota n°12 Rebellion Racing pour terminer 7ème en LMP1.

Le Champion du Monde d'Endurance FIA 2013 Loic Duval courait avec Audi à Sebring en 2012, terminant 2ème, quatre tours derrière McNish, Capello et Kristensen. Le pilote français sera sur la grille en 2019 au volant de l’Oreca 07-Gibson TDS Racing dans la catégorie LMP2.

Cinq pilotes de la catégorie LMGTE Pro étaient sur la grille en 2012, dont Richard Lietz (Porsche) et Darren Turner (Aston Martin), seuls pilotes à courir pour le même constructeur en 2019.  En 2012, Lietz a terminé 2ème et Turner 3ème.

Gianmaria Bruni a couru pour Ferrari avec Giancarlo Fisichella (qui pilotera la F488 n°54 Spirit of Race en LMGTE Am en 2019) et Tony Villander.  Une pénalité d'après course avait exclu la Ferrari F458 n°51 AF Corse n°51 du classement. En 2019, Bruni revient en Floride en tant que pilote Porsche aux côtés de Lietz dans la 911 RSR n°91.

Les coéquipiers Ford Stefan Mücke et Olivier Pla, qui piloteront la Ford GT n°66 avec Billy Johnson, se sont affrontés pour différentes équipes. Placé dans la catégorie LMP2, l’Oak Racing n°24 Morgan-Judd avait terminé deuxième de la catégorie, tandis que Mücke, coéquipier de Darren Turner dans l'Aston Martin Vantage n°97, a terminé sur le podium.

Christian Ried a débuté sa série de 55 WEC FIA avec une victoire dans sa catégorie aux côtés de Gianluca Roda et Paolo Ruberti, dans la Porsche 911 RSR LMGTE Am.  En 2019, Ried pilotera la Porsche Dempsey-Proton Racing n°77, tandis que Roda, également champion d'Europe Le Mans Series LMGTE 2018, pilotera la Porsche n°88 avec son fils Giorgio, également champion ELMS en titre.

Olivier Beretta prendra le départ de la course 2019 à Sebring dans la Ferrari F488 MR Racing n°70, tandis qu'en 2012, Beretta montait sur la première marche du podium LMGTE aux côtés d'Andrea Bertolini et Marco Cioci après avoir remporté les 12 heures de sa catégorie au Sebring dans la Ferrari F458 AF Corse n°71.

Pedro Lamy est également monté sur le podium LMGTE Am en 2012, terminant 3e dans la Corvette Larbre Competition n°50.  En 2019, il revient à Sebring dans l'Aston Martin Racing Vantage n°98 en tant que champion LMGTE Am en titre avec Paul Dalla Lana et Mathias Lauda.

Le dernier pilote présent sur la grille en 2012 est l'Argentin Luis Perez Companc, qui revient en WEC dans la Ferrari Clearwater Racing n°61.  En 2012, Perez Companc a terminé troisième dans la catégorie LMP2 au volant de l’Oreca-Nissan Pecom Racing.

Les 1000 milles de Sebring débuteront vendredi 15 mars à 16h00 avec une grille chargée de 34 voitures. Le drapeau à damier devrait accueillir le vainqueur à minuit, soit 8 heures plus tard.