APRC - SUMIYAMA ET CUSCO REMPORTENT LES TITRES PILOTE ET CONSTRUCTEUR | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

APRC - SUMIYAMA ET CUSCO REMPORTENT LES TITRES PILOTE ET CONSTRUCTEUR

  • gb
  • es
17.09.18

Le Japonais Yuya Sumiyama et son co-pilote Takahiro Yasui remportent le Rallye APRC d’Hokkaido et sécurisent ainsi les titres pilote et co-pilote du Championnat des Rallyes Asie-Pacifique FIA 2018 à une course de la fin du championnat en Chine. Sumiyama et l’équipe Cusco remportent également le titre constructeur pour Skoda, la Coupe d’équipe et la Coupe Wurth.

Au volant de la Skoda Fabia R5 pour Cusco, Sumiyama mène depuis l’étape 2, et après l’abandon de son coéquipier Néo-Zélandais Mike Young, le pilote est à l’abri de ses challengers avec près de 9 minutes d’avance sur les deux jours de routes gravillonneuses, près d’Obihiro.

À l’arrivée, un podium totalement Japonais avec Isihi Iwashita au volant de sa Mitsubishi Evo 9 sur la seconde marche. Iwashita a la chance de finir après avoir cassé ses freins sur une portion rapide résultant en une sortie de piste à grande vitesse sur le jour 2.

L’approche régulière de Yasuhi Aoyama sur les routes chaotiques du premier jour a porté ses fruits, il a pu augmenter le rythme sur le deuxième jour au volant de sa Subaru Impreza pour Cusco, assurant ainsi la troisième place au classement général et sur le podium.

Le principal challenger de Sumiyama dans la lutte pour le titre pilote APRC est l’Italien Fabio Frisiero. Ce dernier vit sa première expérience sur les routes très techniques d’Hokkaido et n’arrive pas à suivre le rythme du pilote Skoda. Cependant, son pilotage contrôlé permet à Frisiero de classer son AP4 Peugeot 208 4ème au classement général.

Le premier jour a été le théâtre de nombreux abandons, dont Young, qui avait remporté la première étape mais abandonne à la seconde après avoir cassé la suspension arrière de son AP4 Toyota Vitz développée par Cusco. Young et son co-pilote Malcolm Read repartent en seconde journée avec le même problème qui les arrête à l’étape 12. Des réparations en bord de route et quelques bricolages ingénieux de Read remettent le duo sur les rails, assez pour être plus rapide sur l’étape suivante, cependant, ils abandonnent sur une portion de route après l’étape 15, à cours d’essence.

Atushi Masamura abandonne également sur une casse turbo, Tomehide Hasegawa pour des problèmes électriques et le Malaysien AK Mustaffa termine dans un arbre.

Yasunori Hagiwara a eu beaucoup de chance en fin de première journée sur le retour vers Obihiro. Arrêté à un feu tricolore, Hagiwara s’est fait rentrer dedans par un spectateur qui souffrait de blessures graves. Heureusement, le pilote de rallye est également médecin et porte une assistance médicale immédiate au conducteur. La Subaru de Yasunori Hagiwara a été endommagée mais peut tout de même prendre le départ du lendemain.

Le prochain évènement du Championnat Asie-Pacifique se tiendra en Chine du 14 au 16 octobre 2018.