WRC - TÄNAK MÈNE EN SUÈDE APRÈS UNE ERREUR DE SUNINEN | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - TÄNAK MÈNE EN SUÈDE APRÈS UNE ERREUR DE SUNINEN

  • gb
  • es
16.02.19.

Rallye de Suède - Samedi matin

Rally Sweden - Ott Tänak / Martin Järveoja

Ott Tänak (Toyota) prend une avance de 33,8s sur Andreas Mikkelsen (Hyundai) sur la boucle du samedi matin du Rallye de Suède, après que son principal rival Teemu Suninen (M-Sport Ford) ait perdu une minute après avoir heurté une banque de neige. Le coéquipier de Suninen, Elfyn Evans, complète le podium, mais le Britannique garde un œil sur ses concurrents qui le suivent de très près.

Le parcours de ce matin s'est déroulé en trois étapes de 60,74 kilomètres de compétition à travers campagnes et forêts du cœur de la Suède, avec un passage par Vergåsen, point culminant de la journée avec son célèbre saut de Colin Crest. 

Les conditions d'étape étaient bien meilleures ce matin, les routes de gravier boueuses du vendredi après-midi ayant été remplacées par une glace très dure, parfaites pour assurer l'adhérence des pneumatiques à crampons de chaque équipage du Rallye de Suède. 

À bord de sa Toyota Yaris WRC, Tänak tient immédiatement un bon rythme, prenant l'avantage sur Suninen sur l’étape Rämmen avec 3,8s d'avance.

Suninen se bat avec acharnement pour conserver sa position, mais la quête de victoire du Finlandais prend fin à environ un kilomètre de l’arrivée sur une sortie de route dans un virage lent, qui l’envoie dans une banque de neige où il se retrouve coincé. 

Les spectateurs alentours lui viennent en aide, poussant la Ford Fiesta WRC de Suninen sur la route pour qu’il puisse finir l'étape, mais les dégâts sont trop importants. Il perd près d'une minute et demie et passe de la deuxième à la huitième place. 

Suite aux malheurs de Suninen, Andreas Mikkelsen, qui a enchaîné une série d'étapes propres hier avec sa Hyundai i20 Coupé WRC, prend la seconde place.

Elfyn Evans, de M-Sport Ford, se classe troisième à 16,9s de Mikkelsen, mais le Britannique lutte pour trouver le rythme malgré ses performances. Cet après-midi, il devra se battre pour conserver sa position face à ses très proches rivaux. 

Thierry Neuville passe de la première à la septième place vendredi, mais rebondit le samedi matin. Il se laisse tout d’abord distancer par Kris Meeke sur l’étape Rämmen mais se reprend rapidement, prenant la cinquième place au pilote Toyota sur Hagfors, puis parvient à arracher la quatrième place à Esapekka Lappi sur la piste de Vargåsen, grâce à un deuxième temps impressionnant, seulement 0.1s derrière Sébastien Ogier. Le Belge est maintenant à 1,1s d'Evans, troisième. 

Après ses déboires d’hier, Lappi (Citroën) a du mal à performer, mais le Finlandais termine la matinée du samedi en cinquième position, à une seconde seulement de Neuville. 

Meeke n’est pas loin d'une place sur le podium, à seulement 8,1s d'Evans, bien qu'il soit sixième au classement général.

Sébastien Loeb, 9 fois champion du monde, se débat pour son retour en Suède, ayant du mal à trouver son rythme avec un pilotage trop lent et conservateur. Il abandonne la lutte de milieu de terrain pour terminer la matinée à la septième place. 

En huit manches, Suninen se rétablit en signant un excellent troisième temps sur Vargåsen pour réduire son avance sur le Français à neuf secondes. Il est loin devant son coéquipier Pontus Tidemand en neuvième position, qui a presque une minute de retard. 

Ogier, Jari-Matti Latvala et Marcus Grönholm, qui ont abandonné vendredi, étaient de retour aujourd'hui et ont réalisé de bonnes performances, Latvala remportant la première étape et Ogier les deux suivantes. 

Ole Christian Veiby reste en tête de la catégorie FIA WRC 2 et occupe la 10ème place au classement général, prolongeant ainsi son avance sur Johan Kristofferson, Champion du Monde de Rallycross FIA, tous deux au volant de Volkswagen Polo GTI R5s. 

En 13ème position au général, Mads Øsberg mène la classe Pro FIA WRC 2, devant Kalle Rovanperä, Gus Greensmith et Eerik Pietarinen. 

Dennis Rådström continue de dominer le Junior WRC. Le pilote dont Torsby, la ville natale, est le camp de base du rallye, a 1m30.1s d’avance sur son compatriote Tom Kristensson. Roland Poom complète le podium.