WRC - MIKKELSEN PREND LA TÊTE DU RALLYE DU MEXIQUE ALORS QUE NEUVILLE ET SUNINEN SONT EN DIFFICULTÉ | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - MIKKELSEN PREND LA TÊTE DU RALLYE DU MEXIQUE ALORS QUE NEUVILLE ET SUNINEN SONT EN DIFFICULTÉ

  • gb
  • es
08.03.19.

Rally du Mexique - Vendredi matin

Friday morning's leader on Rally Mexico Andreas Mikkelsen

Andreas Mikkelsen, de Hyundai, remporte deux victoires d'étape sur trois le vendredi matin, devançant ses rivaux du WRC sur le Rallye du Mexique. Mais Sébastien Ogier (Citroën) et le coéquipier de Mikkelsen, l’espagnol Dani Sordo ne sont qu'à 1,6s et 2,7s derrière lui.

La fameuse étape El Chocolate longue de 31,57 km (la plus longue du rallye), composée de deux étapes de gravier dans les montagnes de Léon et Guanajuato, et d'une courte étape dans la ville, a donné le coup d’envoi de la matinée, à 2 700 mètres d’altitude.

La position tardive de départ de Mikkelsen, avec plusieurs voitures devant lui pour balayer le plus gros du gravier, lui donne l'occasion de signer le meilleur temps de l'épreuve emblématique. Bien qu’Ogier profite d’Ortega pour se rapprocher, le meilleur chrono de Mikkelsen sur l’étape urbaine de Leon renforce l’écart de 1,6s entre les deux pilotes.
 
Dani Sordo place une seconde Hyundai i20 WRC sur le podium en prenant la troisième place, tandis que le constructeur Coréen est en difficulté. Son pilote de tête, Thierry Neuville, a subi une crevaison à l'arrière gauche à seulement cinq kilomètres du départ d’El Chocolate, perdant 44.1s sur Mikkelsen et tombant à la neuvième place.
 
La très célèbre étape El Chocolate marque également la fin des espoirs de Teemu Suninen, sa Ford Fiesta WRC est sévèrement endommagée par un choc avant droit et se retrouve coincée le bord de la route, le nez au-dessus d’un fossé.
 
Le coéquipier de Suninen, Elfyn Evans, porte seul les espoirs de M-Sport à la quatrième place, tandis que le pilote le mieux placé de Toyota, Kris Meeke, est cinquième. Bien qu'il se soit brièvement laissé distancer sur El Chocolate, Evans rebondit pour reprendre la quatrième place de Meeke ainsi qu’une petite avance sur lui de 1,5s. Jari-Matti Latvala est sixième, à 7,5s de Meeke et seulement 3,4s de Lappi en septième position.
 
Le leader du championnat, Ott Tänak, a du mal à trouver l'adhérence en tant que premier partant et termine El Chocolate en huitième place. A midi, il est à 6,1s de Lappi, mais possède une confortable avance de 21,7s sur Neuville, qui tente encore de se remettre de sa crevaison.
 
Le Mexicain Benito Guerra, vainqueur en titre de la Race of Champions, s'engage dans une lutte acharnée avec le jeune Bolivien Marco Bulacia Wilkinson pour la dixième place au classement général et la tête de la catégorie FIA WRC 2.


Wilkinson est le plus rapide sur El Chocolate, mais une victoire de catégorie pour Guerra sur l’étape d’Ortega propulse le pilote au 10ème rang par seulement 0,1s. Cette avance est de courte durée, Bulacia Wilkinson reprend 0.4s sur l’étape urbaine de León, revenant en tête de sa catégorie avec une 10ème place au général.
 
Le seul pilote FIA WRC 2 Pro Łukasz Pieniążek occupe la troisième place parmi ses concurrents en R5, 32,3s derrière Bulacia Wilkinson. Les frères chiliens Alberto et Pedro Heller sont troisième et quatrième en WRC2, séparés par 10 secondes.