WIM - LES FEMMES SOUTENUES PAR LA COMMISSION WOMEN IN MOTORSPORT FONT LEUR ENTRÉE AUX 24 HEURES DU MANS | Federation Internationale de l'Automobile

WIM - LES FEMMES SOUTENUES PAR LA COMMISSION WOMEN IN MOTORSPORT FONT LEUR ENTRÉE AUX 24 HEURES DU MANS

  • gb
  • es
04.03.19.

L’équipage entièrement féminin de Kessel Racing, soutenu par la Commission Women in Motorsport de la FIA (WIMC), a obtenu l'une des 60 places convoitées sur la liste d'inscription 2019 de la course d'endurance la plus célèbre du monde, les 24 Heures du Mans (15/16 juin). Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting s'aligneront sur la grille de départ dans leur Ferrari 488 GTE. Ce sera la première fois en 10 ans qu'un équipage entièrement féminin participe à cette épreuve sur le légendaire Circuit de la Sarthe.

« C'est un rêve devenu réalité pour la mission et les objectifs de la Commission Women in Motorsport », commente Michèle Mouton, sa Présidente et vainqueur de la catégorie Prototype 2L au Mans 1975. « Depuis près de 10 ans, nous travaillons à promouvoir la place des femmes dans notre sport et à essayer d'ouvrir des portes qui donneront aux coureuses des chances égales de démontrer leur talent au plus haut niveau. Kessel Racing a vraiment adopté notre philosophie et c'est un réel plaisir d'être associé à une équipe aussi professionnelle. »

« C'est absolument fantastique, et ce n'est pas facile, et c'est un vrai pas vers notre objectif de monter sur le podium de l'épreuve la plus emblématique de la course d'endurance. Je dois dire un grand merci à l'ACO pour son soutien, et bien sûr à Kessel Racing pour leur confiance en Manuela, Rahel et Michelle. Leur travail acharné commence vraiment maintenant, mais avec le test officiel ELMS et deux rencontres avant Le Mans, je suis convaincue que les filles utiliseront ce temps de préparation à bon escient et seront fin prêtes pour ce qui sera sans doute une des courses les plus importantes de leur carrière. »

« L’intérêt grandissant des femmes pilotes et des équipes féminines est une bonne chose, mais il est difficile d'être accepté au Mans. Une deuxième participation entièrement féminine, composée de Katherine Legge, Christina Nielsen et Bia Figueiredo pour Meyer Shank Racing, est sur la liste de réserve et j'espère vraiment que nous pourrons également bientôt les voir en action. »

Deborah Mayer, qui a contribué à la réalisation du projet Kessel Racing et qui sera manager de l’équipe, a ajouté : « Je suis très honorée et fière que la WIMC et l’ACO aient soutenu notre projet pour réaliser ce rêve. »

Depuis leur création en 1923, les 24 Heures du Mans ont toujours accueilli des femmes pilotes et le samedi 22 juin 1930, Marguerite Mareuse et Odette Siko deviennent les premières femmes à y participer, avec une septième place à l’arrivée au volant d’une Bugatti Type 40. C’est le début d’une nouvelle ère, marquée par une quatrième place d'Odette Siko en 1932, qui reste à ce jour le meilleur résultat de course obtenu par une femme au Mans. En 1935, 10 femmes sont au départ, dont trois équipages entièrement féminins. 

Yvette Fontaine est la première gagnante de sa catégorie (Prototypes de 2 litres) en 1974, suivie de Michèle Mouton en 1975. Parmi les autres coureuses, citons Christine Beckers, Lella Lombardi, Anny-Charlotte Verney, qui a participé à 10 courses, mais aussi Marie-Claude Beaumont, Desiré Wilson, Lyn St. James et Cathy Muller. La dernière participation d’une équipe entièrement remonte à l’année 2010, avec Natacha Gachnang, Rahel Frey et Cyndie Allemann sur une Ford GT. Vanina Ickx s'est classée septième en 2011 et Christina Nielsen est la première Danoise à participer en 2016 ; l'ancienne championne de la catégorie IMSA GTD termine également sixième de la catégorie GTE Am au Mans de l'an dernier.

Leena Gade est la première femme à remporter la course du Mans à trois reprises, elle est ambassadrice de la FIA Women in Motorsport, et a conçu la voiture trois fois championne dans le cadre du programme LMP1 d'Audi.

La 87ème édition des 24 Heures du Mans est la finale de la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA. L’équipage de Kessel Racing concourra dans la catégorie LMGTE Am très disputée qui compte d’ores et déjà 18 participants.