LE DIRECTEUR DE LA FORMULE 1 FIA NOUS QUITTE BRUTALEMENT | Federation Internationale de l'Automobile

LE DIRECTEUR DE LA FORMULE 1 FIA NOUS QUITTE BRUTALEMENT

  • gb
  • es
14.03.19.

Charlie Whiting - 1952-2019

La FIA est profondément attristée d'apprendre que son directeur de Formule 1, Charlie Whiting, est décédé subitement à l'âge de 66 ans des suites d'une embolie pulmonaire jeudi matin (14 mars) à Melbourne, où il devait officier lors du GP d'ouverture de saison de ce week-end en Australie.

« C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de Charlie », a déclaré Jean Todt, Président de la FIA. « Charlie Whiting était un grand directeur de course, une figure centrale et inimitable de la Formule 1 qui incarnait l'éthique et l'esprit de ce sport fantastique. La Formule 1 a perdu un ami fidèle et un ambassadeur charismatique. Toutes mes pensées, celles de la FIA et de toute la communauté du sport automobile vont à sa famille, à ses amis et à tous les amoureux de la Formule 1. »

Whiting fait ses débuts en Formule 1 en 1977, en rejoignant l'équipe de Hesketh en tant que mécanicien. L'équipe, qui avait mis James Hunt sous les deux des projecteurs au niveau mondial, est dans un état précaire à l’arrivée de Whiting, et finit par mettre la clé sous la porte en fin de saison. L’année suivante, Whiting passe donc dans l’équipe de Bernie Ecclestone, Brabham.

Whiting reste avec l'équipe pendant la décennie suivante, travaillant sur les voitures de Niki Lauda et Nelson Piquet avant d'accéder au poste de chef mécanicien, pendant la grande période de Piquet qui le couronne deux fois champion en 1981 et 1983.

Il quitte Brabham à la fin de la saison 1987, lorsque Ecclestone vend l'équipe. Sur proposition d'Ecclestone, Whiting rejoint le département technique de la FIA en 1988, d'abord sous la direction de Gabriel Cadringher, alors délégué technique, avant de devenir à son tour délégué technique en 1990. Plus tard dans la décennie, il assume le rôle de starter, pour lequel il est peut-être le plus connu publiquement.

En 1997, il est nommé directeur de course de Formule 1 et au cours des deux décennies suivantes, il dirige le déroulement de 400 Grands Prix.

A la suite de son décès, les pilotes et équipes de F1 ont multiplié les hommages à Whiting.

Ross Brawn, ancien directeur technique de Ferrari et ancien chef d'équipe chez Brawn et Mercedes, a déclaré : « Je connais Charlie depuis toujours. Nous avons travaillé comme mécaniciens ensemble, nous sommes devenus amis et nous avons passé tellement de temps ensemble sur les circuits du monde entier. L’annonce de cette nouvelle tragique m’a profondément attristé. Je suis dévastée. C'est une grande perte non seulement personnelle, mais aussi pour toute la famille Formule 1, la FIA et le sport automobile dans son ensemble. Toutes nos pensées vont à sa famille. »

Le directeur de l'équipe Red Bull Racing, Christian Horner, a déclaré : « Charlie a joué un rôle clé dans ce sport et a été l'arbitre et la voix de la raison en tant que directeur de course pendant de nombreuses années. C'était un homme d'une grande intégrité qui jouait un rôle difficile, d'une manière équitable. À la base, c’était un homme de course dont les origines remontent à son époque à Hesketh, et aux premiers jours de Brabham. Au nom de toute l'équipe d'Aston Martin Red Bull Racing, nous transmettons nos sincères condoléances à sa famille et à ses amis. Charlie était un grand homme qui manquera beaucoup à tout le paddock de Formule 1 et à la communauté du sport automobile. »

Lewis Hamilton, cinq fois champion de Formule 1 de la FIA, s’est déclaré « incroyablement choqué par cette triste nouvelle ».

"Ce qu'il a fait pour ce sport, je veux dire, son engagement... il était vraiment un pilier, une figure emblématique du sport automobile et il a tellement contribué pour nous. Qu'il repose en paix », ajoute le pilote Mercedes.

Le quadruple champion de Ferrari, Sebastian Vettel, a déclaré : « J'ai été choqué en apprenant la nouvelle, je lui parlais encore hier et nous avons parcouru un bout de piste ensemble sur quelques virages. Je le connais depuis longtemps et c'est notre homme, l'homme des pilotes. Évidemment, il y a des règlements, puis il y a les pilotes, et il était l'intermédiaire. C'était quelqu'un à qui on pouvait demander n'importe quoi, n'importe quand. Sa porte était toujours ouverte. C'était un homme de course et quelqu’un de très gentil. Je suis choqué. Je pense que toutes nos pensées, celles de toute la famille de la Formule 1, sont avec lui et surtout avec sa famille dans ces circonstances difficiles. »

Le pilote Williams Robert Kubica, qui fait sont retour cette année après huit ans d'absence, a ajouté : « C'est un moment difficile. J'ai vu Seb marcher avec Charlie hier et je me suis dit que je n’allais pas les interrompre, car je le verrais vendredi au briefing des pilotes. Malheureusement, ce ne sera pas le cas. C'est très triste. C'était une sorte d'icône de la Formule 1. C'était un homme de course, mais il respectait aussi tout le règlement. C'était vraiment le genre de personne en qui on pouvait toujours avoir confiance, il était engagé. »

Max Verstappen de Red Bull a dit : « Ça a été un grand choc, d'autant plus que j'ai passé la journée avec lui à Genève il y a quelques semaines [au séminaire des commissaires de la FIA] et que nous avons eu une longue discussion, nous avons parlé de plein de choses. Quand je suis parti à ce moment-là, je lui ai juste dit un truc du genre ‘Rendez-vous en Australie pour une autre saison de course' et quand j’ai appris la nouvelle… c’est impensable. »

L'ancien coéquipier de Verstappen, Daniel Ricciardo, aujourd'hui chez Renault, a ajouté que Whiting avait toujours été du côté des pilotes.

« Il était là pour nous, et nous lui avons donné du fil à retordre. Nous le poussions à travailler encore et encore, mais il était toujours très réceptif et on avait toujours l'impression qu'il était de notre côté », dit-il. « Je suppose que nous étions comme un disque rayé, toujours en train de nous plaindre, mais il n’a jamais débranché. Il restait toujours à l’écoute. Je pense qu'il a beaucoup fait pour le sport. Nous allons tous courir avec beaucoup de passion ce week-end, en hommage à la chance que nous avons d’être là. »

L'équipe McLaren a tweeté que Whiting ‘resterait à jamais l’un des géants de notre sport, ainsi qu’un grand collègue. Nos plus sincères condoléances et pensées vont à tous ses proches’. Nico Robserg, champion du monde de Formule 1 de la FIA 2016 : « Il se souciait tellement de nous, des pilotes, de notre sécurité et il faisait tout pour que les choses se passent bien. Mes pensées vous accompagnent, Mme Whiting, ainsi que vos enfants. »

Le champion du monde 1978 Mario Andretti a également rendu hommage à Whiting en ces mots : « Charlie était un vrai géant dans notre sport et très probablement irremplaçable. Sincères condoléances à sa famille et à tous ceux qui ont apprécié cet homme. RIP mon ami. »