GT WORLD TOUR - APERÇU DU CHAMPIONNAT DE TOKYO | Federation Internationale de l'Automobile

GT WORLD TOUR - APERÇU DU CHAMPIONNAT DE TOKYO

  • gb
  • es
25.10.19

Les pilotes de sport automobile numérique participant aux championnats du monde de Gran Turismo certifiés par la FIA vont une fois de plus se rendre dans le pays d'origine du jeu ‘Gran Turismo’, à Tokyo. 

L'épreuve qui se déroulera les 26 et 27 octobre sera la cinquième et dernière des cinq épreuves du GT World Tour, seules les finales mondiales de Monaco restant au programme cette année.

48 pilotes numériques de 17 pays et territoires se réuniront pour participer à Future Expo Mega Web à Aomi, qui fait partie du célèbre salon de l'automobile de Tokyo et qui abrite le parc à thèmes de Toyota sur la mobilité.

Le dernier billet d'or pour la finale mondiale de Monaco est en jeu, et on peut s'attendre à une compétition féroce aussi bien en Coupe des Nations en solitaire qu'en Série Constructeur, courue par équipes de trois personnes.

Cette saison a jusqu'à présent donné lieu à des courses serrées et imprévisibles, ainsi qu'à plusieurs victoires dans les deux compétitions.

En Coupe des Nations, le Chilien Nicolas Rubilar a remporté la manche d'ouverture à Paris. C'est ensuite au tour du vainqueur du classement général de l'an dernier, le Brésilien Igor Fraga, de remporter deux victoires consécutives au Nürburgring et à New York City. A Salzbourg, c'est l'Allemand Mikail Hizal qui a remporté sa première victoire de l'année.

Dans la série Constructeur, le trio Aston Martin de Yoshiharu Imai, Thomas Compton-McPherson et Christopher Marcell a remporté la victoire à Paris. Les Toyota Tomoaki Yamanaka, Rick Kevelham et Simon Bishop ont remporté la victoire en Allemagne, tandis que Mercedes-Benz a marqué deux victoires consécutives à New York et à Salzbourg.      

Il y a toutefois eu un changement dans l'offre de la marque allemande. L'épreuve de New York a été remportée par Cody Nikola Latkovski, Bernal Valverde et Anthony Felix, le Français Tom Lartilleux prenant la place du Costaricain Valverde en amont de l'épreuve de New York City.

À Tokyo, l'accent sera mis sur l'as local Takuma Miyazono, qui a été un concurrent redoutable jusqu'ici cette année, terminant sur le podium à New York et à Salzbourg, pour ses seules sorties GT World Tour de la saison. A domicile, le japonais devrait être une force sur laquelle compter.

L'action du Tokyo World Tour sera diffusée en direct sur le site officiel de Gran Turismo et sur YouTube.