ERC - LLARENA RÉSISTE À ANTUNES ET RESTE EN TÊTE DE L’ERC3 | Federation Internationale de l'Automobile

ERC - LLARENA RÉSISTE À ANTUNES ET RESTE EN TÊTE DE L’ERC3

  • gb
  • es
22.03.19

Manche 1 sur 8 - ERC3 Rallye des Açores étape 1 jour 2 - rapport : 22 mars

  •   *Rallye Team Spain devant FPAK Portugal Team à l’issue d’une bataille serrée. 
  •   *Lauruseth troisième avec Lundberg quatrième dans la classe ERC3 Junior soutenue par Pirelli.
  •   *Talaš, champion tchèque en 2 roues motrices, remporte une victoire d'étape pour ses débuts en ERC. 
  •  *Désillusion tardive pour Munnings qui abandonne après une double crevaison.

Efrén Llarena résiste au retour en force de Pedro Antunes pour occuper la première place du Championnat Junior FIA ERC3 Junior soutenu par Pirelli sur le Rallye des Açores, où les quatre premiers tiennent dans moins de 30 secondes.

Llarena, qui a construit de A à Z la Peugeot 208 R2 qu’il pilote avec Sara Fernández, prend la tête de l’ES4 devant Antunes.

"Nous avons fait une bonne journée," déclare Llarena. "Nous avons attaqué le matin, et l'après-midi nous avons fait une très bonne première étape. Dans la deuxième étape, le temps d'Antunes était incroyable, mais dans l'étape suivante, nous avons essayé de récupérer les quelques secondes qui pourraient faire la différence demain. Je suis très confiant - nous voulons gagner notre premier rallye en ERC."

Le pilote FPAK Portugal Team ERC retombe à la quatrième place pendant une bonne partie de la journée, principalement parce qu'il est 18,5s plus lent que Llarena sur l’ES4 après avoir manqué un croisement.


Mais Antunes se reprend rapidement, rattrapant son compatriote lors d'une course effrénée à travers Sete Cidades à bord de sa Peugeot 208 R2 chaussée de Pirelli.

Avec un chrono 10.8s plus rapide que tout le monde en ERC3 Junior, Antunes réduit l'écart à seulement 5.1s et remonte à la deuxième place, bien qu'une victoire d'étape sur la SS9 permette à Llarena de remonter son avance à 8.8s en fin de journée.

Sindre Furuseth passe une bonne partie de la journée à alterner entre la deuxième et la quatrième place, mais il termine troisième à 16,2 secondes de Llarena. Il cause des dommages mineurs à sa Peugeot préparée par Saintéloc sur le col de Sète Cidades, en heurtant une banque, comme beaucoup de ses rivaux dans sa catégorie.

Furuseth s’éloigne encore de la seule voiture de l'ADAC Opel Rallye Junior Team d'Elias Lundberg encore en lice, le coéquipier de ce dernier, Grégoire Munster, étant contraint d’abandonner sur un problème électrique. Lundberg, bien que malade toute la journée, parvient tout de même initialement à s’octroyer la seconde place. Progrès vite mis à mal sur l’ES7 lorsqu'il heurte un rocher, compromettant la maniabilité de sa voiture. Il retombe à la quatrième place de l'ERC3 Junior, 11,9s derrière Furuseth et avec 29,2s de retard sur Llarena.

En matinée, Simon Wagner perd également le contrôle de sa voiture sur la même spéciale du Pico da Pedra qui retardera Lundberg plus tard, compromettant ainsi sa vitesse sur les deux spéciales suivantes.

Après les réparations à l’assistance de mi-journée, le rythme de Wagner s'améliore, l'Autrichien établit une paire de deuxièmes meilleurs temps pour terminer la journée à seulement 18,6s de Lundberg en cinquième position.

Yohan Rossel de Peugeot Rally Academy, engagé dans la catégorie ERC3 principale, passe de la troisième à la sixième place au cours des sept spéciales de vendredi, se plaignant d'un manque d'adhérence tout au long de la journée.

Erik Cais et Jan Talaš de l'ACCR Czech Rally Team terminent sixième et septième de l'ERC3 Junior. Cais subit une crevaison à l'arrière gauche dans l'après-midi sur Pico da Preca, mais remonte aussitôt, reprenant 10s à Rossel pour frôler la sixième place du classement général ERC3 d’une demi-minute.

Roman Schwedt, pilote de l'équipe ROMO en ERC3 Junior termine en huitième position et neuvième au classement général de l'ERC3, son plus grand drame intervenant sur Sete Cidades, où il perd le pare-chocs avant en atterrissant sur le nez de la voiture.


Sean Johnston, coéquipier de Furuseth chez Saintéloc, complète le top 10 de l'ERC3, tandis que Dmitriy Myachin, de retour en Rallye 2, passe avec succès les sept étapes après être parti en tonneaux dans sa Peugeot TBRacing jeudi dernier.

Dominik Brož devançait ses coéquipiers soutenus par l'ACCR, mais son rallye prend fin à Sete Cidades. Après avoir traversé la spéciale avec le hayon ouvert, s'être arrêté pour changer une roue après être entré en contact avec un mur, il abandonne quelques kilomètres plus tard lorsqu’une de ses roues se détache.

Steve Røkland est lui aussi contraint d’abandonner sa sixième place après avoir heurté un rocher et cassé un arbre de transmission. Catie Munnings, leader de l'ERC Ladies' Trophy, doit s'arrêter après Sete Cidades suite à une double crevaison sur sa Peugeot Rally Academy 208 alors qu’elle n’embarque qu’une seule roue de secours.

Chronos et résultats en direct : https://www.fiaerc.com/live-timing/