ERC - APERÇU : RALLYE DES AÇORES | Federation Internationale de l'Automobile

ERC - APERÇU : RALLYE DES AÇORES

  • gb
  • es
17.03.19.

ERC 2019 - Rallye des Açores - Aperçu

Le Championnat d'Europe des Rallyes de la FIA 2019 débutera au milieu de l'océan Atlantique du 21 au 23 avec le Rallye des Açores, qui accueillera les premiers échanges de ce qui devrait être une nouvelle course-poursuite pleine d’action.

En résumé :
Quoi
: Première manche sur 8 du Championnat d’Europe des Rallyes FIA
Quand : 21-23 Mas
: Ponta Delgada, São Miguel, Açores
Étapes : 15
Distance: 223.93 kilomètres
Surface : Gravier
Apparitions ERC (depuis la restructuration de 2004) : 6 (2013-2018)
*Compte également pour : FIA ERC1 Junior Championship, FIA ERC3 Junior Championship ERC2, ERC3, Championnat FIA Européen des Rallyes par équipe, Coupe des nations ERC, ERC Ladies’ Trophy

Vainqueurs récents :
2018: Alexey Lukyanuk/Alexey Arnautov (Ford Fiesta R5)
2017: Bruno Magalhães/Hugo Magalhães (ŠKODA Fabia R5)
2016: Ricardo Moura/António Costa (Ford Fiesta R5)
2015: Craig Breen/Scott Martin (Peugeot 208 T16)
2014: Bernardo Sousa/Hugo Magalhães (Ford Fiesta RRC)

Aperçu global :
Le Championnat d'Europe des Rallyes de la FIA 2019 débutera au milieu de l'océan Atlantique du 21 au 23 avec le Rallye des Açores , qui accueillera les premiers échanges de ce qui devrait être une nouvelle course-poursuite pleine d'action. De grands noms de la discipline, des champions nationaux, des piliers de la catégorie et une foule de jeunes espoirs désireux de prouver leur talent en ERC Junior participeront à diverses épreuves sur asphalte et sur gravier au cours d'une saison en huit manches prenant fin en novembre. Les pilotes seront au volant d'une panoplie de machines passionnantes. Plusieurs étapes des Açores seront diffusées en direct, et le début de saison s’annonce palpitant.

Le Rallye des Açores en 100 mots
Basé à São Miguel, plus grande île de l'archipel atlantique, l'événement qui a fêté ses 50 ans en 2015 reste l'un des plus spectaculaires du calendrier international. Les essais sur gravier sillonnent des paysages luxuriants à couper le souffle, caractérisés par leur surface sablonneuse et leur nature étroite et sinueuse. Et comme les pistes font souvent la largeur d'une voiture, la marge d’erreur est quasiment inexistante, en particulier sur l'emblématique Sete Cidades qui longe le bord d'un lac de cratère volcanique. Quant à la météo, elle peut virer en un clin d’oeil du soleil à l’averse ou au brouillard complet.


Quoi de neuf en 2019 ?
Plusieurs changements ont été apportés au parcours de cette année avec de nouvelles étapes et d’autres ayant subi quelques modifications, dont le test Mediana Remédios, qui n'a pas encore fait ses preuves lors de la première étape. Le City Show, démonstration non compétitive d’avant-rallye à Ponta Delgada mercredi soir, a également été révisé.


Parmi les changements apportés à l’ERC, les catégories junior ont de nouveaux noms : ERC Junior U28 devient ERC1 Junior, ERC Junior U27 devient ERC3 Junior avec le soutien continu de Pirelli. Pendant ce temps, les voitures R4-K et RGT sont éligibles pour les points ERC2. Le Rallye de Hongrie rejoint le calendrier pour la première fois comme manche décisive en Novembre.

Points importants
*L'entrée comprend 21 voitures R5 - dont des modèles de Citroën, Ford, Hyundai, ŠKODA et Volkswagen.
*La Citroën C3 R5 et la Volkswagen Polo GTI R5 se présentent pour la première fois en ERC.
*Alexey Lukyanuk défend son titre FIA ERC au général. Seuls trois trois pilotes l'ont fait dans l'histoire de l’ERC
*Marijan Griebel, double champion junior de l'ERC, est de retour et se porte candidat pour les honneurs au classement général au volant d'une Polo pour BRR
*Un total de 18 pilotes ERC Juniors sont sur la liste d'inscription dont huit recrues

*Vainqueurs du titre national issus de République Tchèque, Allemagne, Hongrie, Pologne, Portugal et autres en action.
*Cinq équipes d'associations ou de fédérations nationales participeront à la Coupe des Nations ERC
*Le Championnat d'Europe des Rallyes par Equipes de la FIA bénéficie à nouveau d'un fort soutien cette année
*ERC2 : Juan Carlos Alonso, Luís Pimentel et Sergei Remennik s'affrontent dans un match serré
*Plusieurs pilotes du championnat portugais sont éligibles aux points ERC, dont trois des cinq derniers vainqueurs, Bruno Magalhães, Ricardo Moura et Bernardo Sousa.

Avis d’experts
ERC1 : Alexey Lukyanuk (Russie) Saintéloc Junior Team Citroën C3 R5 : « L'ambiance aux Açores est incroyable et j’ai vraiment hâte de revivre ça. Il y aura des changements dans les étapes spéciales, elles seront différentes mais je suis heureux de bientôt explorer de nouvelles routes sur l'île. Je ne dirais pas que je suis détendu à 100 pour cent, mais je suis tranquille, je me sens à l'aise et confiant pour cet évènement, on va se faire plaisir et je pense faire de bons résultats. »

ERC2 : Sergey Remennik (Russie) Russian Performance Motorsport Mitsubishi Lancer E10 : « J'ai rêvé de l'étape Sete Cidades avant ma première visite. L'archipel des Açores, et plus particulièrement l'île de São Miguel, est d'une beauté incroyable, et l’un des endroits tropicaux de la planète où il doit vraiment faire bon vivre. C'est ma troisième visite là-bas et j'aurai un copilote différent. Mark Rozin est occupé par son travail principal, donc je vais continuer ma coopération avec Martin Danilova, un professionnel de haut niveau. »

ERC3 : Steve Røkland (Norvège) Ford Fiesta R2T : « Les Açores, c’est un rallye fantastique et je l'ai déjà fait deux fois. J'étais sur le podium lors de ma dernière visite en 2016 et j'espère que nous pourrons faire un bon résultat avec la nouvelle Ford Fiesta. Je n'ai pas encore testé la voiture, je le ferai le lundi avant le rallye, mais elle semble solide. L'ERC est un très bon rallye et sur ce genre de rallyes, la compétition est très intense. »

Le héros local : Bruno Magalhães (Portugal) Team Hyundai Portugal i20 R5, triple vainqueur : « Tout d'abord il y a les paysages, magnifiques et étonnants. Ce n'est pas facile de trouver un autre endroit comme ça dans le monde. Les étapes sont très spécifiques, très difficiles. Le temps peut changer très rapidement, cela fait aussi partie du défi. Pour remporter la victoire aux Açores, il faut être rapide dès le premier mètre, c'est un rallye de sprint et si vous perdez du temps sur un problème, il y a peu de chances que vous puissiez le rattraper. »

Ancien vainqueur : Craig Breen (vainqueur 2015) : « Il n'y a probablement pas d'autre spectacle sportif comme Sete Cidades. Piloter une voiture de rallye sur la crête d'un volcan est une expérience incroyable et puis il y a les étapes du dernier jour, qui se déroulent dans la jungle. C'est un très beau rallye au kilométrage court vraiment plébiscité par les fans. C'est certainement un défi, mais c'est une bonne expérience et c'est un beau rallye à faire, car il y a beaucoup de vainqueurs célèbres, et j’aimerais l’emporter à nouveau. »

En tête à tête : Lukyanuk vs Griebel 

Le champion en titre de l'ERC Alexey Lukyanuk affrontera le double champion ERC Junior Marijan Griebel à partir du rallye des Açores. Après avoir remporté le titre allemand pour la première fois en 2018, Griebel revient en ERC avec une toute nouvelle Volkswagen Polo GTI R5, tandis que Lukyanuk passe sur une Saintéloc Citroën C3 R5 après avoir déjà piloté une Ford Fiesta R5 H-Racing. Lukyanuk a remporté sa troisième victoire aux Açores l'an dernier. Griebel prendra son cinquième départ aux Açores dans un quatrième type de voiture différent.

Guide de la forme : Chris Ingram est habituellement en pleine forme aux Açores. Il a terminé en tête de la catégorie des moins de 27 ans de l'ERC en 2017, a remporté l'ERC Junior des moins de 28 ans en 2018 et vise fermement la victoire au classement général - et le titre de l'ERC - en 2019.

À ne pas rater !
Sept étapes, dont les deux manches de Sete Cidades le vendredi 22 mars, seront retransmises en direct sur RTP Açores, en streaming sur le site officiel de l'ERC, FIAERC.com, et les réseaux sociaux. Cependant, avant que les téléspectateurs ne puissent profiter des magnifiques paysages de Sète Cidades, ils pourront assister à un autre spectacle dans les rues de Ponta Delgada, où le City Show aura lieu le mercredi 20 mars au soir. Le jeudi 21 mars, les fans pourront ensuite assister en direct à l'ouverture de l’étape Coroa da Mata, suivie de la super spéciale de Marques, qui traverse l'amphithéâtre d'une carrière. En plus des deux passages à Sète Cidades, la programmation en direct du vendredi comprendra également le retour sur la super spéciale de Marques. La retransmission en direct partira de Tronqueira, qui accueillera la deuxième étape du samedi 23 mars et le test décisif du rallye du même après-midi, ainsi que la troisième étape qui se terminera par le podium à Ponta Delgada en début de soirée.

Cinq faits :
1 : Quand on parle de victoire du Rallye des Açores, on pense automatiquement Fernando Peres, septuple vainqueur record de l'épreuve.
2 : Bien que Ricardo Moura ait plusieurs titres de champion des Açores à son actif, sa victoire Rallye des Açores en 2016 a été sa première victoire en ERC sur ses terres.

3 : Parmi les autres vainqueurs figurent des stars du WRC passées et actuelles, comme Craig Breen, Kris Meeke, Andreas Mikkelsen, Juha Kankkunen, Markko Märtin et Bruno Thiry.
4 : L'archipel des Açores est situé à peu près à égale distance entre Lisbonne et New York et se compose de neuf îles. Le sol fertile est parfait pour une variété de cultures et de pâturages pour le bétail.
5 : Ribeira Grande, sur la côte nord de São Miguel, est en train de devenir la capitale portugaise du surf, de plus en plus d'événements nationaux et internationaux y étant organisés.


Activités et opportunités média :
Briefing obligatoire sur la sécurité des médias : 15h00, 20 mars, Centre des médias, Portas do Mar, Ponta Delgada 

City Show : 20h00, 20 mars, Av Kopke, Ponta Delgada 

Essais libres (pour les pilotes prioritaires) : 07h30, 21 mars, Remédios (3,12 kilomètres) 

Étape de qualification (pour les pilotes prioritaires) : 09h48, 21 mars, Remédios (3,12 kilomètres) 

Shakedown (tous pilotes) : 11h15-13h00, 21 mars, Remédios (3,12 kilomètres) 

Sélection ordre de passage : 12h30, 21 mars, Portas do Mar, Ponta Delgada Séance photo Action FIA pour la Sécurité Routière : 12h55, 21 mars, Portas do Mar 

Conférence de presse pré-événement : 13h00, 21 mars, Centre des médias, Portas do Mar, Ponta Delgada 

Début de la cérémonie d’ouverture : 14h30, 21 mars, Praça Gonçalo Velho, Ponta Delgada 

Podium d'arrivée et conférence de presse post-événement : 18h10, 23 mars, Praça Gonçalo Velho 

 

Plus d’informations/documentation : www.fiaerc.com/media

Coup d’œil sur les entrées ERC

ERC1
Alexey Lukyanuk (RUS)/Alexey Arnautov (RUS) Saintéloc Junior Team / Citroën C3 R5
Bruno Magalhães (PRT)/Hugo Magalhães (PRT) Team Hyundai Portugal / Hyndai i20 R5
J Chris Ingram (GBR)/Ross Whittock (GBR) Toksport WRT / ŠKODA Fabia R5
Marijan Griebel (DEU)/Stefan Kopczyk (DEU) Baumschlager Rallye & Racing / Volkswagen Polo GTI R5
Norbert Herczig (HUN)/Ramón Ferencz (HUN) MOL Racing Team / Volkswagen Polo GTI R5
Łukasz Habaj (POL)/Daniel Dymurski (POL) Sports Racing Technologies / ŠKODA Fabia R5
Ricardo Moura (PRT)/António Costa (PRT) ARC Sport / ŠKODA Fabia R5
Vojtĕch Štajf (CZE)/Veronika Havelková (CZE) ACCR Czech Rally Team I / ŠKODA Fabia R5
J Alexandros Tsouloftas (CYP)/NAME (CYP) Toksport WRT / ŠKODA Fabia R5
J Pierre-Louis Loubet (FRA)/Vincent Landais (FRA) 2C Compétition / ŠKODA Fabia R5
J Mattias Adielsson (SWE)/Andreas Johansson (SWE) Sweden National Team / Citroën C3 R5
Paulo Nobre (BRA)/Gabriel Morales (BRA) Palmeirinha Rally / ŠKODA Fabia R5
Bernard Sousa (PRT)/Victor Calado (PRT) Raly/Aautoaçoreana Racing / Citroën C3 R5
J Pedro Almeida (PRT)/Nuno Almeida (PRT) ARC Sport / ŠKODA Fabia R5
J Miguel Correia (PRT)/Pedro Alves (PRT) ARC Sport / Ford Fiesta R5
Aloísio Monteiro (PRT)/Sancho Eiró (PRT) FPAK Portugal Team ERC

ERC2
Sergey Remennik (RUS)/Marina Danilova (RUS) Russian Performance Motorsport / Mitsubishi Lancer
Juan Carlos Alonso (ARG/Juan Pablo Monasterolo (ARG) Mitsubishi Lancer Evolution X
Luís Pimentel (PRT)/Nuno Moura (PRT) Subaru Impreza STI N15

ERC3
J Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernández (ESP) Rally Team Spain / Peugeot 208 R2
Catie Munnings (GBR)/Veronica Engan (NOR) Peugeot Rally Academy / Peugeot 208 R2
J Simon Wagner (AUT)/Gerald Winter (AUT) Stengg Motorsport / Opel ADAM R2
J Roland Stengg (AUT)/Alessandra Baumann (DEU) Stengg Motorsport / Opel ADAM R2
J Dominik Brož (CZE)/Petr Tĕšínský (CZE) ACCR Czech Rally Team II / Peugeot 208 R2
J Grégoire Munster (BEL)/Louis Louka (BEL) ADAC Opel Rally Junior Team / Opel ADAM R2
Yohan Rossel (FRA)/Benoȋt Fulcrand (FRA) Peugeot Rally Academy / Peugeot 208 R2
J Steve Røkland (NOR)/Marius Fuglerud (NOR) Ford Fiesta R2T
J Pedro Antunes (PRT)/Paulo Lopes (PRT) FPAK Portugal Team ERC / Peugeot 208 R2
J Sindre Furuseth (NOR)/Jim Hjerpe (SWE) Saintéloc Junior Team / Peugeot 208 R2
J Erik Cais (CZE)/Jindřiška Žáková (CZE) ACCR Czech Rally Team I / Ford Fiesta R2T
J Elias Lundberg (SWE)/David Arhusiander (SWE) ADAC Opel Rally Junior Team / Opel ADAM R2
J Roman Schwedt (DEU)/Lina Meter (DEU) Team ROMO / Peugeot 208 R2
J Jan Talaš (CZE)/Ondřej Krajča (CZE) ACCR Czech Rally Team I / Peugeot 208 R2
Sean Johnston (USA)/Alex Kihurani (USA) Saintéloc Junior Team / Peugeot 208 R2
Dmitry Myachin (RUS)/Alexander Gorlanov (RUS) TBRacing / Peugeot 208 R2

J = ERC Junior entry
ERC Junior, avant-première publiée séparément.