COURSE DE CÔTE : MERLI OUVRE LE BAL EUROPÉEN | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

COURSE DE CÔTE : MERLI OUVRE LE BAL EUROPÉEN

  • gb
  • es
16.04.19

Surpris en 2018 par le Français Sébastien Petit, les Italiens Christian Merli et Simone Faggioli ont pris leur revanche de l’an dernier en monopolisant les deux premières places de l’épreuve française d’ouverture du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA.

Sous le soleil et dans des conditions optimales, la première épreuve du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA s’est disputée sur la route appelée « Corniche des Cévennes » qui mène de Saint-Jean du Gard au Col Saint-Pierre.

Champion en titre, Christian Merli (Osella FA30-Zytek) avait annoncé la couleur dès la journée du samedi, s’y montrant le plus rapide dans chacune des deux ascensions d’entraînement. Il répétait sa domination le dimanche matin, doublant son meilleur temps lors de la première montée de course d’un nouveau record absolu du parcours, qu’il détenait lui-même depuis 2018. Second à un peu plus de 4 dixièmes de seconde, Simone Faggioli (Norma M20FC-Zytek) maintenait cependant le suspense avant la seconde montée. Sans céder à la pression, Merli battait une nouvelle fois son propre record – de quasiment une demi-seconde ! – lors de la manche du dimanche après-midi et l’emportait donc au cumul des chronos des deux montées, à la fois au classement général et dans le Groupe E2-SS. Faggioli réduisait l’écart à un peu moins de 3 dixièmes dans le second exercice, mais bien que s’inclinant au classement général, il se consolait avec les 25 points d’une première place dans le Groupe E2-SC.

Sans réussir à rééditer les chronos de 2018 qui lui avaient valu de devancer les Italiens, Sébastien Petit (Norma M20FC-Mugen) s’est classé troisième du classement général final et second dans le Groupe E2-SC. Très en verve aux essais, au point de réussir à s’intercaler entre Merli et Faggioli, Geoffrey Schatz (Norma M20FC-Oreca T) n’a pas pu prendre le départ des montées de course, en raison de problèmes de moteur. Derrière les favoris, la lutte pour les accessits a tourné, de peu (pour à peine 30 centièmes de seconde), à l’avantage de Diego De Gasperi (Osella FA30-Zytek) face à Cyrille Frantz (Osella PA30-Cosworth).

Les points étant exclusivement attribués sur base des classements de Groupe, Merli et Faggioli occupent donc de concert la première place provisoire au Championnat en Catégorie 2 – et la partagent même avec Marco Capucci (Osella PA21S-Honda) et Nicolas Werver (Porsche 997 GT2), respectivement vainqueurs des Groupes CN et E2-SH.

La Catégorie 1 des voitures de Production a vu les victoires du Tchèque Tomas Vavrinec (Mitsubishi Lancer Evo9) en Groupe N, du Tchèque Lukas Vojacek (Subaru IMpreza WRX STi) en Groupe A et du Hongrois courant sous licence croate Laszlo Hernadi (Mitsubishi Lancer Evo9 R4) en Groupe S20.

Le Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA se poursuivra en Autriche à la Rechbergrennen les 27 et 28 avril prochains.

 

Galerie photos via ce lien