AL ATTIYAH SE RAPPROCHE DE LA VICTOIRE ; AL RAJHI SE DÉFEND AVEC UNE VICTOIRE D'ÉTAPE | Federation Internationale de l'Automobile

AL ATTIYAH SE RAPPROCHE DE LA VICTOIRE ; AL RAJHI SE DÉFEND AVEC UNE VICTOIRE D'ÉTAPE

  • gb
  • es
25.02.19

La quatrième étape du Rallye Cross Country du Qatar s'est déroulée sur deux sections sélectives, et tandis que Nasser Al Attiyah remporte sa quatrième victoire consécutive dans la première, c’est Yazeed Al Rajhi d'Arabie Saoudite qui remporte la seconde.

Nasser Al Attiyah se rapproche d'une sixième victoire du Rallye Cross Country du Qatar. Le pilote Qatari prolonge une nouvelle fois son avance dans l'avant-dernière étape de l'épreuve à 12 minutes et 33 secondes. Le pilote du team Toyota Hilux remporte la première des deux manches sélectives de la journée - sa quatrième victoire consécutive - mais Yazeed Al Rajhi brise son élan dans la deuxième manche. Le Saoudien remporte l'étape par une incroyable victoire de huit secondes sur 121,41 kilomètres, ce qui lui permet de conserver sa deuxième place au classement général. Jakub Przygonski reste troisième au volant de sa Mini Rally John Cooper Works, le Polonais est à trois minutes derrière.

La quatrième étape du lundi est la seule à comporter deux tronçons sélectifs ; le premier, rapide et rocailleux, d'une longueur de 227,99 kilomètres à l'ouest de l'Etat, avant qu'un court tronçon routier n'amène les équipages dans les dunes de l'extrême sud, le long de la rive nord de la mer intérieure pour l'avant-dernière étape, de 121,41 kilomètres.

Al Attiyah prend l'avantage sur Al Rajhi dans les 80 premiers kilomètres de l'ES4 malgré une crevaison, mais pour la première fois de l'épreuve, le Qatari n’est pas le plus rapide de l'étape. Il augmente de nouveau sa vitesse dans la dernière ligne droite pour entamer l'avant-dernière étape avec 14 minutes et 35 secondes de retard sur son coéquipier. Dans la deuxième étape, Al Attiyah ne prend aucun risque dans les dunes, et se concentre maintenant sur sa sixième victoire de rallye cross-country à domicile. "Nous avons eu un pneu à plat au début de la première étape et nous avons essayé de tout donner ensuite pour rattraper le temps perdu", a déclaré Al Attiyah. "Dans la seconde, nous nous sommes concentrés une prise de risque minimale. Il y avait beaucoup de vent et de poussière et ouvrir la route n'était pas facile."

Al Rajhi est le plus rapide au milieu de la première étape pour terminer deuxième derrière Al Attiyah, mais la course n’est pas facile et il crève trois fois en cours de route. Il s’épanouit ensuite dans les dunes. Il signe le meilleur temps de la deuxième étape, brisant finalement l'emprise d'Al Attiyah sur l'épreuve pour récupérer un peu plus de deux minutes avec une section sélective à venir le lendemain.

Le champion en titre Przygonski perd cinq minutes dès l’ouverture, également avec trois crevaisons. « J'ai un peu perdu confiance en moi  après ça ; nous avons tout fait pour survivre parce qu'avec une crevaison de plus, notre course aurait été finie," dit le Polonais. Il franchit ensuite la deuxième étape, terminant à seulement huit secondes du vainqueur, Al Rajhi. La lutte pour la deuxième place au classement général reste féroce, le Polonais n'étant qu'à trois minutes et 14 secondes derrière et déterminé à se battre pour la place dans la dernière section sélective.

Vladimir Vasilyev continue d'occuper une quatrième place solitaire, le Russe étant à 35 minutes du podium provisoire et Yasir Hamad Seaidan, cinquième, 34 minutes derrière. Le Saoudien Mini X-raid perd du temps dans la première section et se montre satisfait de sa performance dans les dunes, apprenant davantage sur la voiture au fil des kilomètres. Bernhard Ten Brinke se hisse à la sixième place, grâce à un arbre de transmission cassé pour Miroslav Zapletal. Ten Brinke fait une belle progression dans la première étape malgré une crevaison, pour lui et son copilote champion en titre Tom Colsoul, la navigation ne présente aucun problème. Ils ratent cependant quelques points dans la deuxième étape, se retrouvant du mauvais côté des dunes, mais le duo belge/néerlandais se concentre sur la fin de la première manche de la Coupe du Monde FIA des Rallyes de Cross Country.

Reinaldo Marques Varela est septième et continue de mener la catégorie T3 dans son Can-Am Maverick. Le Qatari Adel Abdulla, Champion T2 2017, remporte la victoire en T3 dans les deux étapes, mais le Brésilien Varela, qui a un bon avantage sur le deuxième, Fedor Vorobyev, attend maintenant l'arrivée et une course sans problème sur la dernière section. La seule femme de l'épreuve, Camelia Liparoti, est neuvième dans sa Yamaha et troisième en T3. Mohammed Al Meer complète le top 10, le Qatari est en tête en T2 dans sa Toyota Landcruiser. Ibrahim Al Muhana, le seul coureur de la catégorie camions, franchit l'étape avec son Unimog Mercedes avec une 12ème place provisoire en T4.

L'étape finale de mardi ne comporte qu'un seul tronçon sélectif de 263,88 kilomètres avant la remise des prix au Pearl-Doha.
 
Rallye Cross Country du Qatar - Classement provisoire après étape 4 (17h30 heure locale)

1

Nasser Saleh Al Attiyah/Matthieu Baumel

Toyota Hilux

10hr 50min 00sec

2

Yazeed Mohammed Al Rajhi/Dirk Von Zitzewitz

Toyota Hilux Overdrive

11hr 02min 33sec

3

Jakub Przygonski/Timo Gottschalk

John Cooper Works Rally

11hr 05min 47sec

4

Vladimir Vasilyev/Konstantin Zhiltsov

BMW X3CC

11hr 40min 46sec

5

Yasir Hamad Seaidan/Laurent Lichtleuchter

X-raid Mini

12hr 14min 28sec

6

Bernhard Ten Brinke/Tom Colsoul

Toyota Hilux Overdrive

13hr 40min 59sec

7

Reinaldo Marques Varela/Gustavo Souza Gugelmin

Can-Am Maverick

15hr 13min 39sec

8

Fedor Vorobyev/Kirill Shubin

Can-Am Maverick

17hr 49min 49sec

9

Camelia Liparoti/Max Delfino

Yamaha YZX

19hr 05min 10sec

10

Mohammed Al Meer/Alexey Kuzmich

Toyota Landcruiser 200

20hr 12min 12sec

 

Jakub Przygonski se bat pour la deuxième place

Reinaldo Marques Varela en tête de la T3

Mohammed Al Meer mène la T2