Jean Todt: “Working together we can achieve more”

02.12.16

President Todt addresses largest ever FIA General Assembly in Vienna

The largest ever annual General Assembly of the FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) took place in Vienna, Austria today, with 446 delegates from 175 motoring and motor sport Clubs in attendance.

Chaired by FIA President Jean Todt, the Assembly reviewed achievements in the spheres of Mobility and Sport across the past 12 months and voted through a number of key proposals designed to move the Federation closer to its goals of ensuring access to accessible, sustainable and safe mobility for all as well the development of motor sport worldwide.

Chief among the items approved by the Assembly were a set of recommendations made following an external review of the FIA’s operations with regard to legal compliance.

Carried out at the start of 2016, the review noted the FIA’s operation as a regulator of motor sport rather than as a promoter and its strong efforts at maintaining transparency in recent years, including the creation of an Ethics Committee.

It also made a number of recommendations aimed at further safeguarding the Federation including the creation of an internal Compliance Officer role and to foster independence within Commissions and Governing Bodies.

The Assembly also heard of the FIA increasing influence in the battle to save lives on the world’s roads.

“Road safety has now been recognised in the United Nations Sustainable Development Goals, and earlier this year the UN General Assembly adopted its most far reaching resolution on road safety. I was privileged to address the United Nations on this important matter,” said President Todt. “The UN resolution calls for the development of a new Fund for Road Safety to provide additional resources for this crucial challenge in the areas where it is most needed.”

The gathering also highlighted the further development in 2016 of the FIA’s High Level Panel for Road Safety, the members and ambassadors of which constitute a coalition of leaders from the global business community, international institutions, leading NGOs and the FIA network. The Panel aims to develop innovative solutions for the generation of road safety initiatives and funding.

“Over the past year, the High-Level Panel has begun to implement an active work programme addressing global funding for road safety, the widespread uptake of UN road safety regulations and international standards for vehicle safety, the development of new regional observatories for road safety, and support for ‘in-country’ missions to assist the work of our clubs and global partners, where we can make a difference.”

Considering its budget for 2017, the Assembly also heard of the strengthened financial position of the FIA, which not only guarantees the ongoing security of the Federation but also its independence.

Commenting on the FIA’s position as it’s 2016 activities come to a close, FIA President Todt said that thanks to its global reach the Federation occupies a unique place to effect positive change in the future.

“I firmly believe that international organisations such as the FIA have a very important role. In fact, more than just a role, it is a duty,” he said. “We must demonstrate that by working together we can achieve so much more. This is the lesson organisations such as ours can teach the world. That the individual and unique experiences we each bring to our global family do not divide us but, instead, make us stronger.

“This tapestry of differences that we share, when seen and applied in a positive way, can only help make our world a better and safer place for future generations.”

 

Jean Todt: "Ensemble, nous pouvons aller plus loin"

Le Président de la FIA Jean Todt s’adresse à une Assemblée Générale de la FIA plus suivie que jamais à Vienne

La FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a réuni ce jour à Vienne, Autriche, la plus large Assemblée Générale annuelle de son histoire avec 446 délégués représentant 175 clubs de la Mobilité et du Sport.

Présidée par Jean Todt, l’Assemblée a passé en revue les travaux réalisés dans les sphères Mobilité et Sport ces 12 derniers mois et a voté un certain nombre de propositions clés destinées à rapprocher la Fédération de ses grands objectifs : assurer une mobilité accessible, durable et sûre pour tous et développer le sport automobile partout dans le monde.

Parmi les principaux points approuvés par l’Assemblée, citons une série de recommandations faisant suite à une étude externe menée sur le fonctionnement de la FIA et sa conformité au plan juridique.

Réalisée début 2016, cette étude a noté que la FIA fonctionne davantage comme un régulateur du sport automobile que comme un promoteur et qu’elle s’est employée activement à maintenir la transparence ces dernières années, notamment en créant un Comité d’Ethique.

Dans le cadre de cette étude, plusieurs recommandations visant à préserver la Fédération ont été formulées, par exemple créer un poste de "Compliance Officer" en interne et encourager l’indépendance au sein des Commissions et des Organes dirigeants.

L’Assemblée a également pu constater que la FIA exerce un rôle de plus en plus influent dans le combat mené pour sauver des vies sur les routes du monde entier.

"La sécurité routière est à présent reconnue au titre des Objectifs de développement durable des Nations Unies, et cette année l’Assemblée générale de l’ONU a adopté sa résolution la plus ferme jamais votée en la matière. J’ai d’ailleurs eu le privilège de m’exprimer devant les Nations Unies sur cette question majeure", a déclaré le Président Todt. "La résolution de l’ONU appelle à la création d’un nouveau Fonds pour la sécurité routière afin d’allouer à cette cause cruciale des ressources supplémentaires dans les régions où celles-ci font le plus cruellement défaut."

La réunion a également mis l’accent sur les avancées en 2016 du FIA High Level Panel for Road Safety, dont les membres et les ambassadeurs sont des dirigeants issus des milieux d’affaires, institutionnels et non-gouvernementaux ainsi que du réseau FIA. La mission du Panel est d’imaginer des solutions innovantes pour les projets de sécurité routière et leur financement.

"Ces dernières années, le High Level Panel a commencé à mettre en œuvre un programme de travail ambitieux portant sur le financement mondial de la sécurité routière, la généralisation des réglementations de sécurité routière de l’ONU et des normes internationales pour la sécurité des véhicules, le développement de nouveaux observatoires régionaux de la sécurité routière et le soutien à des missions "locales" pour aider nos clubs et partenaires mondiaux dans leur tâche, autant de domaines où nous pouvons faire la différence".

S’agissant du budget 2017, l’Assemblée a constaté également que la situation financière de la FIA est renforcée, ce qui garantit non seulement la pérennité de la Fédération mais aussi son indépendance.

Sur la situation de la FIA en cette fin d’année 2016, Jean Todt a affirmé que grâce à son envergure mondiale, la Fédération occupe une position unique pour induire des changements constructifs.

"J’ai la conviction que des organisations internationales telles que la FIA ont un rôle très important à jouer. En réalité, plutôt qu’un rôle, il s’agit d’un devoir", a-t-il déclaré. "Nous devons prouver aux autres qu’en unissant nos forces, nous pouvons aller beaucoup plus loin. C’est la leçon que des organisations comme la nôtre peuvent enseigner au monde. Que la somme des expériences individuelles et uniques que chacun de nous apporte à notre famille ne nous divise pas. Au contraire, elle nous rend beaucoup plus forts. 

Toutes ces différences que nous partageons, si elles sont perçues et utilisées de manière positive, ne peuvent que contribuer à rendre notre monde meilleur et plus sûr pour les générations futures."