WTCR - TROIS COURSES, TROIS VAINQUEURS : UNE SAISON WTCR / OSCARO TRÈS SERRÉE À SUZUKA | Federation Internationale de l'Automobile

WTCR - TROIS COURSES, TROIS VAINQUEURS : UNE SAISON WTCR / OSCARO TRÈS SERRÉE À SUZUKA

  • gb
  • es
27.10.19

WTCR Course du Japon 2019 - Course 3 

*Le leader Guerrieri remporte la Course 1 pour Honda sur la piste locale de la marque japonaise.

*Michelisz de BRC Hyundai remporte sa quatrième victoire de l'année 2019 avec un triomphe en Course 2.

*Kristoffersson remporte une nouvelle victoire pour Sébastien Loeb Racing, motorisé par Volkswagen.

*Huff monte sur le podium pour la première fois en 2019 alors que Monteiro loupe la marche dans de drôles de circonstances. 

Johan Kristoffersson boucle le week-end en vainqueur mais c'est Esteban Guerrieri qui quitte Suzuka en tête du #RoadToMalaysia, où la victoire de la Coupe du Monde 2019 WTCR - FIA Touring Car présentée par OSCARO sera décidée lors de la super-finale de Sepang en décembre prochain.

Après avoir trainé en P10 dans la Course 2, Guerrieri, motorisé par Honda et participant à la course à domicile de la marque japonaise, s'est élancé pour suivre Kristoffersson (Volkswagen SLR) dans la Course 3. Ces points, ajoutés à sa victoire dans la Course 1, placent le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport en tête du classement avec six points d'avance sur Norbert Michelisz, qui a remporté la Course 2 pour BRC Hyundai N Squadra Corse.

Kevin Ceccon complète le podium de la Course 3 dans des circonstances inhabituelles, profitant d’une erreur de Tiago Monteiro. Le Portugais, alors que la course se déroule derrière la voiture de sécurité se dirige vers les stands par erreur depuis la troisième place. S'il se rend vite compte de son erreur, il est hélas trop tard pour que Ceccon du Team Mulsanne et Thed Björk de Cyan Racing dans sa Lynk & Co ne puissent remonter.

En repassant Björk, Monteiro reçoit une pénalité de 10 secondes pour avoir doublé sous période de voiture de sécurité et retombe en P15 au classement final. Ceccon, quant à lui, est rétrogradé à la sixième place après avoir reçu une pénalité de cinq secondes pour le contact avec Rob Huff plus tôt dans la course. Björk hérite donc de la troisième place avec Gabriele Tarquini en quatrième position et Andy Priaulx en cinquième position après un lourd accident dans la Course 1. Après 24 courses, Björk est troisième au classement.

Huff décroche son premier podium de 2019 avec une deuxième place dans la Course 2 au volant de sa Volkswagen Golf GTI R5 SLR VW Motorsport alors que Tarquini tient tête à Ceccon pour prendre la troisième position.

Mikel Azcona, la recrue de PWR Racing, est huitième de la Course 2, mais un départ lent l’empêche de convertir son troisième meilleur deuxième tour de qualification en podium de la Course 3 pour CUPRA.

Le meilleur chrono en 53.888 de Michelisz dans la Course 2 vaut au Hongrois le Trophée TAG Heuer du meilleur tour. Cependant, avec la huitième place obtenue dans la course de clôture du week-end, il devra se battre à la WTCR Race of Macau le mois prochain pour rattraper son retard dans la course au titre. Cyan Racing Lynk & Co se bat pour le titre de la meilleur équipe, et mène de justesse devant ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Le Japonais Ryuichiro Tomita obtient le meilleur résultat des pilotes wildcards avec la P17 dans la Course 2 mais rejoint son coéquipier Ritomo Miyata sur la liste des abandons pour la Course 3. Jim Ka To, de Hong Kong, boucle les trois courses de sa première WTCR / OSCARO.

RAPPORT DE COURSE 3 : KRISTOFFERSSON CONVERTIT SA POLE DHL EN VICTOIRE 

Johan Kristoffersson remporte la victoire dans une course 3 pleine de rebondissements alors qu’Esteban Guerrieri, vice-champion du monde de WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO, revient au top.

Kristoffersson part en pole position DHL, mais s'incline face à son compatriote de première ligne Tiago Monteiro au départ, pour ensuite pousser le Portugais au virage 2 et prendre la tête pour sa deuxième victoire WTCR / OSCARO.

La course de Suzuka est interrompue par une période de sécurité automobile à la fin du premier tour après que Ritomo Miyata a heurté Tom Coronel et Ma Qinghua, laissant l'Audi et la CUPRA dans le bac à gravier.

L'action reprend au huitième tour avec Kristoffersson en tête devant Monteiro et Guerrieri, qui a profité du calage moteur de Mikel Azcona au départ alors qu’il était troisième. Rapidement, on comprend à la radio que Monteiro de KCMG va finalement céder sa deuxième place à son compatriote Honda, Guerrieri, pour l’aider dans sa course au titre. Ils échangent leur position au 28e tour sur 30.

Kevin Ceccon de l'équipe Mulsanne est en charge dans son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR. Parti septième, il perd une place au départ, mais l'Italien reprend sa septième place à Rob Huff puis double Gabriele Tarquini et Andy Priaulx au fil des tours.

Plus tard dans la course, Ceccon prend la quatrième place de Thed Björk, puis remporte une place surprise sur le podium dans des circonstances peu communes. La course se termine derrière la voiture de sécurité Audi R8 après la sortie de piste du pilote wildcard Tomita Ryuichiro. Monteiro a alors failli entrer dans la voie des stands au lieu de tracer vers le drapeau à damier, permettant à l'Alfa de passer.

« Un malentendu, je dirais, » explique-t-il. « Je pensais que c'était le dernier tour et il faut finir le tour bien sûr. Je parlais à la radio, je n'ai pas fait attention et j'ai commencé à entrer dans la voie des stands. Je suis sorti tout de suite, mais Kevin m'a dépassé, donc c'est un peu étrange, car la voiture de sécurité était de sortie. Mais les commissaires en ont décidé ainsi. Avec les décisions prises ce week-end, je suis vraiment confus. C'est très dur à encaisser. »

Monteiro termine quatrième devant Björk, Tarquini et Priaulx. Huff est huitième, alors que la neuvième position de Norbert Michelisz, vainqueur de la course 2, n’est pas suffisante pour conserver son avance aux points en WTCR / OSCARO. Jean-Karl Vernay complète le top 10 dans son Audi.

Nicky Catsburg, Benjamin Leuchter, Frédéric Vervisch, Néstor Girolami et Yvan Muller sont dans les points. Attila Tassi de KCMG perd la neuvième place avec une pénalité de cinq secondes pour ne pas s'être aligné dans la bonne position sur la grille.

RAPPORT DE COURSE 2 : MICHELISZ REMPORTE UNE QUATRIÈME VICTOIRE 

Norbert Michelisz reprend l'avantage dans la course au titre WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO avec une victoire dans une course 2 effrénée en grille inversée lors de la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan.

Le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse est parti de la pole position DHL et a défendu vigoureusement son avance sur son compatriote en première ligne Rob Huff, puis a mené devant le pilote SLR VW Motorsport pour le reste des 24 tours du circuit de Suzuka de 2,243 km de long. Huff n’est jamais bien loin durant la course, mais Michelisz ne laisse aucune chance de passer au Britannique.

"Fantastique", a déclaré le Hongrois, qui mène maintenant devant le vainqueur de la Course 1, Esteban Guerrieri, de six points dans le #RoadToMalaysia, en amont de la super-finale de la saison en Décembre. « La course a été très difficile. J'ai essayé de creuser l’écart au début et j'ai vu Rob se replier. Mais il a eu une bonne approche, il a préservé ses pneus et m’a ensuite pourchassé. C'était 24 tours de qualification pour moi, j'ai vraiment tout donné. »

« La seule approche valable est d'y aller à fond et je suis très satisfait de ma performance. Chaque point est bon à prendre. Mon approche pour la Course 3 sera la même. En partant de la P10, je vais aller chercher les points. »

La seule ombre à la course de Michelisz est un drapeau noir et blanc infraction aux règles de pilotage, après s'être décalé exagérément de la trajectoire sur la droite et dans la sortie des stands pour défendre son avance sur Huff.

Derrière le duo de tête, Kevin Ceccon est en chasse de Gabriele Tarquini pour tenter une place sur le podium. Le pilote de la Giulietta Veloce TCR Team Mulsanne Alfa Romeo se retrouve côte à côte avec la Hyundai N Squadra Corse Hyundai i30 N TCR BRC à plusieurs reprises dans le virage 1 et Tarquini pousse Ceccon à s’écarter de la trajectoire à une occasion, mais le jeune italien ne parvient pas à prendre le dessus.

« C’était tendu avec Kevin », a admis Tarquini. « C'était le pilote le plus rapide de la course. »

Thed Björk tient bon devant Tiago Monteiro, Johan Kristoffersson et Mikel Azcona pour conserver la P4, tandis que Jean-Karl Vernay passe de la P13 sur la grille à la P9. Guerrieri, parti en sixième position, termine en P10, accumulant des points pour le titre et ne prenant aucun risque.

Benjamin Leuchter de SLR Volkswagen est P11, devant Néstor Girolami, Frédéric Vervisch et Yvan Muller. Yann Ehrlacher est le dernier pilote dans les points en P15. Niels Langeveld abandonne après un affrontement avec Augusto Farfus. Attila Tassi se classe 24ème après une sortie de piste.


RAPPORT DE COURSE 1 : 

Esteban Guerrieri est en tête de la Coupe du Monde WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO avec une victoire depuis la pole position DHL de la Course 1.

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport remporte une victoire à domicile pour Honda sur les 2,243 km du circuit, devant le Néerlandais Niels Langeveld de Comtoyou Team Audi Sport et Tiago Monteiro de KCMG.

"C'est l'une de mes meilleures victoires de ma vie", se réjouit l'Argentin. "C'est important pour de nombreuses raisons. Merci à tous ceux qui ont participé à ce projet."

Au départ, Frédéric Vervisch de Comtoyou Team Audi Sport défie Guerrieri pour la première place sur l'extérieur des virages 1 et 2, ce qui permet à son coéquipier Langeveld de prendre la tête en passant sur l'intérieur. Mais au deuxième tour, le Néerlandais commet une erreur dans le dernier virage, laissant Guerrieri prendre une avance qu'il ne lâchera plus.

"C'était intense," a déclaré Guerrieri. "Les Audis étaient plus légères et plus rapides dans la ligne droite. Après le départ, j'ai touché les roues avec Vervisch, mais la Honda est comme un tracteur, et tellement fiable ! Langeveld s’est inséré et a pris la tête, mais il a commis une erreur. À partir de là, j'ai gardé le rythme pour contrôler la course."

Pas de chance pour Vervisch, qui perd sa troisième place au septième tour lorsque des débris se logent entre l'étrier de frein avant gauche et la roue, fendant la jante et déclenchant ainsi une période de sécurité après son arrêt sur la piste.

La course reprend au 10e tour avec Guerrieri en tête devant Langeveld et Monteiro, qui remporte la quatrième place plutôt que de la pole position DHL après avoir, comme d’autres pilotes, écopé d’une pénalité suite aux qualifications.

Au 14e tour, la malchance du pilote Wildcard Ritomo Miyata au volant de son Audi Team Hitotsuyama RS 3 LMS continue, il se classe septième à la suite d'un problème de passage de vitesse au volant.

La course s’achève derrière la voiture de sécurité Audi R8, suite à un crash à grande vitesse impliquant Andy Priaulx et Nicky Catsburg. Le pilote de Cyan Performance Lynk & Co, en P13, défendait sa position dans le virage 1 contre la BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team de Catsburg. La Hyundai i30 N TCR va au contact avec la Lynk & Co, Priaulx traverse le bac à gravier et va s’écraser dans la barrière. Cliquez ici pour avoir les échos de Catsburg et Priaulx concernant l'incident.

Derrière les trois premiers, Thed Björk termine quatrième pour Lynk & Co, devant Johan Kristoffersson de SLR Volkswagen, qui a tenu tête à Jean-Karl Vernay de Leopard Racing Team Audi Sport.

Gabriele Tarquini est septième, devant le duo d’Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR du team Mulsanne de Kevin Ceccon et Ma Qinghua. Rob Huff (Sébastien Loeb Racing) complète le top 10 devant Yvan Muller, Yann Ehrlacher, Norbert Michelisz, ancien leader en titre, Catsburg et Aurélien Panis, le premier pilote CUPRA en P15.

ENTRETIEN AVEC LES VAINQUEURS :

 

Course 1 : Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport), Honda Civic Type R TCR 

"Ce fut une course très intense. Je savais dès le début que je devais prendre un bon départ. Je m'attendais à ce que les Audis soient rapides dans la ligne droite, mais je savais qu’elles ne passeraient pas. Vervisch a fait une manœuvre très risquée sur l'extérieur, j'ai essayé de défendre en le collant dans le virage 2 et nous avons perdu de la vitesse lorsque nos roues se sont touchées. Langeveld s’est élancé sur l'intérieur et nous étions côte à côte, et je n'avais pas envie de prendre trop de risques, alors je l’ai laissé passer. Malheureusement pour lui, il a fait une erreur au deuxième tour et j'ai repris la tête. Je savais que j'avais le rythme, j’étais à l’aise sur la trajectoire intérieure, plus qu’en ligne droite, mais je savais que je pouvais contrôler le rythme. C'est une victoire très importante, très agréable pour de nombreuses raisons, mais principalement, remporter la victoire au Japon en tant que pilote Honda aux côtés d’un pilote très expérimenté et très apprécié comme Tiago, c’est vraiment spécial. C'est énorme de gagner à Suzuka, un circuit avec une histoire riche, dont j’ai suivi toutes les courses quand j’étais petit. Et pour le championnat, c'est très important, donc je suis très reconnaissant."

Course 2 : Norbert Michelisz (BRC Hyundai N Squadra Corse), Hyundai i30 N TCR 

« Fantastique ! C'était très, très difficile. J'ai essayé de creuser l’écart au début, et j’y suis parvenu. Je voyais Rob se replier un dixième de seconde après l'autre mais après analyse de la course, je pense qu'il a eu beaucoup de plaisir à remonter, il a su préserver ses pneus et revenir fort vers la fin de la course. Pour être honnête, pour moi, c'était 24 tours de qualification. J’ai tout donné, en dérapant deux ou trois fois. En fin de compte, nous nous dirigeons vers le championnat et la seule approche pour moi, c'est d'y aller à fond. Je suis très satisfait de ma performance, très satisfait de celle de l'équipe. Gagner des courses et marquer des points est important. Mon approche dans la Course 3 sera la même. Nous allons partir depuis la P10 et nous devons aller chercher des points. Si nous pouvons obtenir six ou sept points, tout ira bien."

Course 3 : Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen), Volkswagen Golf GTI TCR 

"C'était une très bonne course de bout en bout, mais mon départ n'était pas optimal donc Tiago était devant, mais j'ai pu le doubler entre les deux premiers tours. A partir de là, la voiture a été super et j'ai pu profiter d’un bon pilotage et il y avait un bel écart derrière moi, alors j'ai préservé la voiture et les pneus pendant toute la course et nous avons terminé derrière la voiture de sécurité. J'ai surtout été heureux d'avoir pu me mettre en position de remporter la victoire aujourd'hui avec un bon choix de pneus slicks dès le début de la Q3 vendredi. J’ai eu un peu peur en voyant la performance de Tiago, j’ai vu qu’il avait fait un bon départ, et j’ai tout donné pour garder le contrôle. Tout se joue dans les deux premiers tours, ou dans les deux derniers tours, et après 400 mètres, j’avais déjà pris le dessus, donc j'étais content. Il y a eu des contacts dans le premier tour. Je l’ai touché sur le côté, mais rien de plus qu’une petite tape amicale."

Résultats provisoires et classement : https://www.fiawtcr.com/event/wtcr-race-of-japan-2019/

À suivre : WTCR Race of Macau, Circuit de Guia, 14-17 novembre https://www.fiawtcr.com/event/wtcr-race-of-macau-2019/