WTCR -SHEDDEN BAT VERVISCH LORS D’UNE PREMIÈRE VICTOIRE SPECTACULAIRE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WTCR -SHEDDEN BAT VERVISCH LORS D’UNE PREMIÈRE VICTOIRE SPECTACULAIRE

  • gb
  • es
07.10.18

WTCR - Course de Chine-Wuhan - Course 3

Gordon Shedden remporte une bataille passionnante contre son compatriote Frédéric Vervisch pour remporter sa première victoire dans la WTCR - FIA World Touring Car Cup présentée par OSCARO alors que la Course 3 concluait une course WTCR de Chine-Wuhan très animée.

L'Ecossais convertit sa pole position DHL en une avance qu'il ne perdra pas, mais doit survivre à deux incidents avec Denis Dupont et à plusieurs redémarrages après interventions de la voiture de sécurité. Il doit ensuite résister face à un Vervisch déterminé, qui le poursuit avec acharnement tout au long de la dernière étape pour ce qui aurait pu être sa première victoire dans le WTCR OSCARO.

"C'est une course dingue ", a déclaré Shedden, qui devient le 13e vainqueur de cette saison WTCR OSCARO super compétitive. "Denis m'a attaqué deux fois, au virage 1, puis dans la chicane quand il m'a heurté avec la pile de pneus !"

Shedden rend hommage à son équipe qui a été obligée d'effectuer de grosses réparations suite à des dommages sur sa direction après la Course 2. "L'équipe a fait un travail fantastique pour remplacer la crémaillère de direction entre les courses - tout simplement incroyable. J'aimerais aussi remercier tout le soutien que j'ai reçu au Royaume-Uni. Nous avons mis le doigt sur quelque chose ce week-end - quelle transformation en sept jours[depuis Ningbo]."

L'Audi Sport Leopard Lukoil Team de Shedden a été défiée par les Comtoyou Audi RS 3 LMS de Vervisch et Dupont au virage 1 après le départ, ce dernier à l’attaque sur le triple champion britannique de voitures de tourisme, qui a bien fait de conserver la tête.

Derrière eux, Jean-Karl Vernay, coéquipier de Shedden, vainqueur de la Course 1, a causé de nombreux dégâts aux autres voitures lors d’un contact avec Aurélien Comte qui envoie la PEUGEOT 308TCR de DG Sport Compétition dans le mur. Rob Huff, de Sébastien Loeb Racing, ne parvient pas à éviter le drame et sa Volkswagen Golf GTI TCR heurte l'arrière de la voiture française. Timo Scheider de ALL-INKL.COM Münnich Motorsport heurte ensuite Huff, alors que d'autres se retrouvent avec des dommages en fin de course.

La voiture de sécurité intervient pour nettoyer le bazar. Une fois la poussière balayée, Comte, Huff, Scheider, Zengő Zsolt Szabó de Motorsport et l'autre DG Sport Compétition PEUGEOT de Mato Homola ont tous abandonné.

Avant la reprise au neuvième tour, Esteban Guerrieri est contraint d'abandonner la deuxième place qu'il avait prise en coupant le premier virage alors qu'il affirmait que sa Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Mannish Motorsport avait été heurtée à l'arrière. Mais il laisse Dupont et Vervisch lui passer devant avant que les drapeaux verts ne flottent.

Entre-temps, Vernay se voit infliger une pénalité de drive-though pour l'incident avec Comte. Il finira par terminer dans les points en P15.

Au redémarrage, Dupont a indiqué qu'il défierait Shedden pour la tête en s'accrochant au pare-chocs du leader. Puis au 11ème tour, il fait une tentative maladroite de dépassement, s'envoyant dans la pile de pneus à l'intérieur de la chicane avant de rebondir sur Shedden. Le leader s’en sort bien, Dupont perd une place face à Vervisch et la voiture de sécurité intervient à nouveau pour repositionner la pile de pneus.

A la deuxième reprise au 15ème tour, Vervisch s'accroche à l'arrière de Shedden - et ne lâche pas prise. Les deux pilotes sont séparés par seulement 0.558s au drapeau après 23 tours spectaculaires, et Dupont complète le triplé Audi.

Guerrieri s’accroche à la quatrième place au volant de sa Honda malgré un échappement délogé qui créée une gerbe d’étincelles derrière lui, alors que Nathanaël Berthon, du team Comtoyou Racing, fait tout son possible pour trouver la faille. Il se contente de la cinquième place après avoir rétrogradé la Cupra TCR du Team OSCARO by Campos Racing de Pepe Oriola.

Ma Qing Hua de Boutsen Ginion Racing s'est bien classé dans sa Honda Civic Type R TCR avec une septième place durement gagnée, devant Kevin Ceccon du Team Mulsanne dans son Alfa Romeo Giulietta TCR, Mehdi Bennani dans sa Volkswagen Golf Sébastien Loeb Racing et la Hyundai i30 N TCR de Thed Björk - les sept marques clientes WTCR OSCARO terminent donc parmi les 10 premiers.

Gabriele Tarquini, le leader des points du WTCR, n'a pas eu de chance en P13 dans sa Hyundai BRC Racing Team, tandis que son rival au titre, Yvan Muller, abandonne, contraint de reconduire son i30 fumante aux stands.