WTCR - MULLER ABANDONNE, BJÖRK VAINQUEUR | Federation Internationale de l'Automobile

WTCR - MULLER ABANDONNE, BJÖRK VAINQUEUR

  • gb
  • es
07.04.19.

WTCR - 2019 Course du Maroc - Course 3

Lors d’une nouvelle course spectaculaire du WTCR AFRIQUIA Race of Morocco à Marrakech, Thed Björk remporte sa première victoire pour Cyan Racing Lynk & Co après que son coéquipier Yvan Muller ait été contraint d’abandonner la tête de la course sur un problème de direction.

Muller et Björk foncent tous deux sur l’homme en Pole Position DHL, Frédéric Vervisch dans sa RS 3 LMS Comtoyou Team Audi Sport, et sont prêts pour faire un doublé lors du premier week-end de course au volant de leurs nouvelles 03 TCR Lynk & Co, développées par Geely Group Motorsport en Chine.

Mais après avoir creusé l'écart, Muller ralentit au 14ème tour pour permettre à Björk de remporter la victoire, postant trois vainqueurs différents de trois marques clientes différentes sur le podium à Marrakech.

« Au départ, Yvan et moi nous sommes littéralement envolés", se réjouit Björk », qui quitte le Maroc en tête de la #ROADTOMALAYSIA. « Après l’abandon d'Yvan, j'essayais juste de garder la voiture sur la piste et loin des bordures parce que c’était tellement irréel pour nous de gagner ici pour notre première fois avec la voiture. C'est fantastique. Je suis tellement heureux, mais vraiment en sueur aussi car c'était tendu ! »

La course 3 n’est pas un plaisir pour tout le monde. Alors que Muller et Björk profitent d'un dépassement de Vervisch au départ, une autre bataille à trois se solde par deux voitures dans le mur au virage 7. Esteban Guerrieri, vainqueur de la course 1, se glisse sur l'intérieur de la Honda KCMG de Tiago Monteiro après que le Portugais ait coupé la chicane. Mais avec Yann Ehrlacher qui fonce sur l'extérieur, Monteiro n'a nulle part où aller alors que le trio entame le virage côte à côte, et sa Honda heurte la Lynk & Co 03 TCR. Monteiro et ehrlacher restent sur place, Guerrieri continue sa route en cinquième place.

La voiture de sécurité intervient le temps de sortir les deux voitures, et l’action reprend au sixième tour alors que Muller est au ralenti à l’avant. Björk, Vervisch et l'impressionnant nouveau venu Mikel Azcona dans sa PWR Racing CUPRA TCR se rapprochent rapidement, et Muller ralentit dans une voiture impraticable.

Björk fait face à la pression de Vervisch et d'Azcona, mais la tension se relâche au 20e tour sur 23 lorsque Jean-Karl Vernay se crashe violemment dans sa RS 3 LMS Leopard Racing Team Audi Sport. Vernay heurte un mur de pneu à reculons avec force, mais parvient à sortir et s’éloigner de la voiture lourdement endommagée.

L'accident entraîne une seconde période sous voiture de sécurité et Björk remporte la victoire au moment où la course reprend.

Vervisch doit se contenter de la deuxième place malgré son départ décevant depuis de la pole position DHL, tandis qu'Azcona se réjoui de monter sur le podium pour son premier week-end avec PWR en WTCR /OSCARO.

Derrière le podium, après sa victoire dans la Course 1, Guerrieri remporte les points de la quatrième place, suivi de Gabriele Tarquini, vainqueur de la Course 2 en cinquième position. Néstor Girolami, le podium de la course 1, complète le top six au volant de sa Honda ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Gordon Shedden boucle un week-end difficile avec une solide septième place dans son Audi, tandis que Norbert Michelisz arrive huitième dans sa Hyundai i30 N TCR devant Ma Qinghua du Team Mulsanne dans son Alfa Romeo Giulietta TCR. L'autre recrue de PWR Racing, Daniel Haglöf, signe un week-end formidable pour l'équipe avec une place en P10.

Attila Tassi de KCMG marque les points de la P11, tandis que le héros local Mehdi Bennani termine en P12 dans sa Golf GTI TCR SLR VW Motorsport. Les derniers points vont à Andy Priaulx, après un premier week-end mouvementé en WTCR / OSCARO, Tom Coronel et Rob Huff, dernier pilote à marquer des points. Bennani remporte le trophée TAG Heuer du meilleur tour pour son attaque dans la Course 3.

Augusto Farfus rate son entrée chez BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team avec un abandon, dû à un problème de boîte de vitesses alors qu’il était en P10.