WRC - TÄNAK RESTE EN TÊTE DU RALLYE DE SUÈDE, MIKKELSEN ET LAPPI À ÉGALITÉ EN DEUXIÈME PLACE | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - TÄNAK RESTE EN TÊTE DU RALLYE DE SUÈDE, MIKKELSEN ET LAPPI À ÉGALITÉ EN DEUXIÈME PLACE

  • gb
  • es
16.02.19

Rallye de Suède - Samedi après-midi

Rally Sweden - Ott Tänak / Martin Järveoja

Ott Tänak prolonge son avance au Rallye de Suède de près d'une minute, tandis qu'Andreas Mikkelsen et Esapekka Lappi sont à égalité pour la deuxième place, avec Thierry Neuville à 2,3s derrière.

Le parcours de l’après-midi est une répétition des trois étapes de la matinée, avec un deuxième passage par l'emblématique saut de Colin's Crest, une répétition de la super spéciale de Karlstad du jeudi soir et le sprint de Torsby de 2,80 km pour clore l'action.

Tout comme vendredi, les routes ont perdu leur couche de glace pour laisser place à la boue et au gravier. Ces conditions dégradées ont désavantagé les premiers partants, en charge du balayage des gravillons libérés de la glace.

Le pilote Toyota Tänak, l’un des derniers partants du jour, n’a pas ce problème et réalise une performance remarquable en remportant trois victoires d'étape sur cinq samedi après-midi, portant ainsi son avance à 54,5s au général.

Mikkelsen occupait initialement une confortable troisième position, avant de passer en deuxième position après que Teemu Suninen se soit coincé dans une banque de neige dans la matinée. Mais deux pilotes, dont Neuville, le coéquipier de Mikkelsen chez Hyundai, sont rapidement remontés à la charge dans l'après-midi.

Lappi entame la boucle de l'après-midi en cinquième position après une matinée insatisfaisante. Mais le Finlandais semble trouver un meilleur rythme dans la deuxième moitié de la journée et passe Neuville et Elfyn Evans sur l’étape Rämmen, établissant le deuxième meilleur temps derrière Tänak. Au total, le pilote Citroën gagne 19 secondes sur les cinq étapes pour terminer son samedi en seconde position aux côtés de Mikkelsen.

Neuville accélère lui aussi le rythme au cours de la journée, se classant deuxième sur Hagfors et Vargåsen. Mais une erreur sur cette troisième étape aurait pu lui coûter cher, il heurte une banque de neige et part en vrille à 360°. Mais le Belge réagit rapidement et parvient à se sortir de ce mauvais pas en n’ayant perdu que 5 secondes.

Plus loin dans le classement, Evans ne parvient pas à suivre le rythme du quatrième, Neuville, et termine la journée à 11.9s derrière lui en cinquième place. Il prend cependant de l'avance sur Kris Meeke, sixième, alors que le pilote Toyota lutte pour trouver l'adhérence avec une position de départ moins avantageuse que ses concurrents.

Après la boucle matinale, Sébastien Loeb, neuf fois Champion du Monde, réduit l'écart à 0.5s sur Meeke après Vargåsen, peu avant qu’un mauvais chrono dans la super spéciale de Karlstad le repousse finalement à 1.6s en fin de journée.

Teemu Suninen, le leader en fin de journée vendredi, perd sa position en matinée et se retrouve coincé dans une banque de neige. Plus tard, alors qu'il se bat contre Loeb pour la huitième place à Vargåsen, il fait une sortie de route et heurte un arbre, endommageant l'arceau de sécurité de sa Ford Fiesta WRC M-Sport Run. Son équipe tente de le réparer à temps pour participer aux trois dernières étapes dimanche, sous réserve de l'approbation de la FIA.
Cet abandon permet à Pontus Tidemand de prendre la huitième place au classement général, loin derrière Loeb en septième position, mais loin devant Ole Christian Veiby en neuvième.

Sébastien Ogier remporte deux étapes samedi matin et une autre sur le col de l'après-midi à Vargåsen. Cependant, il se présente délibérément en retard au check point, écopant d’une pénalité, dans le but d’améliorer sa position de départ et de bénéficier de conditions de piste plus propres pour lui et son coéquipier Lappi.

Ogier se fait une frayeur à l'atterrissage de l'emblématique saut de Colin's Crest, l'arrière de la voiture frappant au freinage et le projetant sur le bord de la route. Mais heureusement, le Français parvient à continuer sans encombre.

Jari-Matti Latvala a son lot de problèmes à Vargåsen, fonçant droit dans une banque de neige et perdant environ quatre minutes.

Ole Christian Veiby, leader du WRC 2 FIA, est sous la menace de Jari Huttunen de Printsport pendant la boucle de l'après-midi, les deux pilotes se disputent la neuvième place au général. Johan Kristoffersson, le coéquipier de Veiby, est alors deuxième de la catégorie, mais le champion du monde de rallye cross se retrouve coincé dans une banque de neige, ce qui lui coûte près de deux minutes et le renvoie à la cinquième place.

Huttunen tient un bon rythme tout au long de l'après-midi, remportant quatre victoires d'étape sur cinq. Il est parmi les cinq premières voitures au classement général sur les étapes de Karlstad et de Torsby. Cela lui permet de réduire l'écart pour la neuvième place au classement général et de passer de 28,4s à 12s à la fin de la dernière étape du WRC 2 samedi.

Emil Lindholm, coéquipier de Huttunen, est troisième du WRC 2 FIA, à 1m32.2s de Veiby, et Mads Østberg, leader du FIA WRC 2 Pro, n'est plus qu’à 1.2s derrière Lindholm.

 

Rallye de Suède – Résultats non-officiels après la section 6

1

 

 

 

Ott Tänak / Martin Järveoja

Toyota Yaris WRC

2hr19min31.7sec

2

 

 

 

Andreas Mikkelsen/Anders Jǽger

Hyundai i20 Coupe WRC

2hr20min26.2sec

3

 

 

 

Esapekka Lappi / Janne Ferm

Citroen C3 WRC

2hr20min26.2sec

4

 

 

 

Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul

Hyundai i20 Coupe WRC

2hr20min28.5sec

5

 

 

 

Elfyn Evans / Scott Martin

Ford Fiesta WRC

2hr20min40.4sec

6

 

 

 

Kris Meeke / Sebastian Marshall

Toyota Yaris WRC

2hr21min08.2sec

7

 

 

 

Sébastien Loeb / Daniel Elena

Hyundai i20 Coupe WRC

2hr21min9.8sec

8

 

 

 

Pontus Tidemand / Ola Floene

Ford Fiesta WRC

2hr22min39.7sec

9

 

 

 

Ole Christian Veiby / Jonas Andersson

Volkswagen Polo GTI R5

2hr24min51.1sec

10

 

 

 

Jari Huttunen / Antti Linnaketo

Škoda Fabia R5

1hr11min05.3sec