WRC – TÄNAK PREND RAPIDEMENT LA TÊTE À MONTE-CARLO | Federation Internationale de l'Automobile

WRC – TÄNAK PREND RAPIDEMENT LA TÊTE À MONTE-CARLO

  • gb
  • es
24.01.19.

Rallye de Monte-Carlo - Jeudi soir

Ott Tänak propulse sa Toyota Yaris WRC en tête avec 9,1 secondes d’avance dès la première soirée du Rallye Monte-Carlo. L'Estonien devançe Sébastien Ogier, Champion du Monde des Rallyes en titre, après deux étapes lors de la première manche du Championnat du Monde de Rallye FIA 2019. Thierry Neuville est en tête du défi Hyundai en troisième position, à 5,2 secondes à peine du premier.

Après la cérémonie d'ouverture à Gap, les équipages se sont immédiatement dirigés vers deux nouvelles étapes, toutes deux dans l'obscurité et totalisant 41,35 kilomètres de compétition. Tänak entre dans le rythme dès le début et remporte l’étape d’ouverture pour prendre cinq secondes d'avance sur Kris Meeke. Dans la deuxième étape, le troisième meilleur temps suffit à creuser l'écart, malgré une toupie due aux conditions difficiles. Le choix des pneus d'Ogier s'est avéré un peu trop prudent pour la première étape qui le voit perdre 10,6 secondes, mais il regagne un peu de temps dans la suivante pour remonter en deuxième position. Neuville perd près de 30 secondes sur la première étape, mais remonte ensuite sur ses rivaux avec le temps le plus rapide sur les routes plus claires à seulement 14,3 secondes du leader.

Derrière le trio de tête, Esapekka Lappi admet ne pas avoir adopté la meilleure stratégie pneumatique, mais le Finlandais se classe tout de même quatrième pour ses débuts avec Citroën. Jari-Matti Latvala, son ancien coéquipier et pilote de la Yaris WRC, estime que la voiture est trop molle pour les conditions et qu'il manque de confiance en conséquence, mais il est à seulement 1,2 seconde de Lappi. Elfyn Evans, en tête dans la première des Fiesta WRC en sixième position, se flagelle pour ne pas avoir poussé plus fort mais est heureux d'avoir pris un bon départ. A titre de comparaison, son coéquipier Teemu Suninen abandonne dans la première étape. Après avoir établi un bon rythme, Meeke recule avec une crevaison et arrive septième devant Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes FIA. Le Français, malgré son manque de temps au volant de la Hyundai, est quatrième mais se classe huitième dans les spéciales du soir - la deuxième spéciale n’étant pas en adéquation avec son choix de pneus. Andreas Mikkelsen est neuvième et Pontus Tidemand complète le top 10 après un départ prudent.

Dans le nouveau championnat FIA WRC 2 Pro, Gus Greensmith mène après l’abandon de Kalle Rovanperä, et Yoann Bonato est en tête du classement du championnat WRC 2, qui est désormais réservé aux participants privés. Il est en tête devant Nicolas Ciamin et Guillaume de Mevius.

Rallye de Monte-Carlo – Résultats non-officiels après la Section 1

1

Ott Tänak / Martin Järveoja

Toyota Yaris WRC

26min 33.0sec

2

Sebastien Ogier / Julien Ingrassia

Citroen C3 WRC

26min 42.1sec

3

Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul

Hyundai i20 Coupe WRC

26min 47.3sec

4

Esapekka Lappi / Janne Ferm

Citroen C3 WRC

27min 18.2sec

5

Jari-Matti Latvala / Miikka Anttila

Toyota Yaris WRC

27min 19.4sec

6

Elfyn Evans / Scott Martin

Ford Fiesta WRC

27min 21.2sec

7

Kris Meeke / Sebastian Marshall

Toyota Yaris WRC

27min 26.8sec

8

Sebastien Loeb / Daniel Elena

Hyundai i20 Coupe WRC

27min 28.2sec

9

Andreas Mikkelsen/Anders Jǽger

Hyundai i20 Coupe WRC

27min 32.6sec

10

Pontus Tidemand / Ola Fløene

Ford Fiesta WRC

28min 14.1sec